Francis Trouble de Albert Hammond Jr Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Le guitariste de The Strokes revient avec un nouvel solo, dédié à son frère jumeau décédé à la naissance : Francis. Un terriblement efficace dans lequel on retrouve des petites pépites rock indie entraînantes telles que "Dvsl" ou encore "Muted Beatings" avec leurs mélodies et refrains addictifs. L'artiste s'essaye aussi à quelques expérimentations à l'image de l'excellent "ScreaMER" qui posède une certaine influence disco-funk, ou encore "Rocky's late night" et ses synthés. Enfin, "Harder harder harder" clôt superbement cet avec ses choeurs et sa mélodie rétro. Un excellent doté d'influences nombreuses et reconnaissables comme Iggy Pop et les Rolling Stones.

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?

From the day till the dawn de DD’S Brothers Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Les DD’s Brothers c’est une bande de copains formée en 2012 autour de deux voix : celle de Dora Kuvuna, originaire du Congo, et du Californien Dorien Smith. Le groupe nous transporte dans la soul des années 60, dès le premier titre avec « Gimme some more » et ses cuivres redoutables, la tendance se confirme avec « Sun goes down » et le rythme reste très entrainant avec « By your side », « I need love » ou « You and me ». On est sous le charme des deux voix des chanteurs et de la qualité de jeu des musiciens qui les accompagnent. Une pépite soul à savourer sans modération !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?

 

Rachid Taha Version imprimable

Note : 4.4/5 (5 notes)

Le chanteur nous a subitement quittés dans la nuit du 11 au 12 septembre à presque 60 ans. Originaire de Sig en Algérie, il arrive en France à dix ans avec ses parents. Après des études de comptabilité, il se lance dans la et devient ainsi le leader du groupe Carte de séjour au début des années 80.
Prônant l’intégration et la tolérance envers les immigrés ; il n’hésite pas défrayer la chronique en reprenant « Douce France » de Charles Trenet en 1986. Après la dissolution du groupe en 1989, Rachid Taha commence une carrière solo, qu’il continuera jusqu’au bout, puisqu’un nouvel devait sortir début 2019.
En 1993, il connaît le succès avec une reprise de Ya Rayah, hymne des immigrés algériens composé par l’idole du chaâbi, Dahmane El-Harrachi (1925-1980).
En 1998, il participe au spectacle « 1, 2, 3, soleils » en compagnie de Faudel et Khaled, qui rencontre beaucoup de succès.
En 2004, sur l’ "Tékitoi", il reprend une chanson de The Clash : Rock el Casbah… Son neuvième "Zoom", sorti en 2013 contient des hommages à Elvis Presley et Oum Kalsoum.
Une Victoire de la lui est décernée pour l’ensemble de sa carrière en 2016.
Sa est inspirée par différents styles, alliant avec subtilité sa culture algérienne et son amour pour le rock.

Retrouvez les documents ici sur le site des Médiathèques Valence Romans.

Miziki de Dobet Gnahoré Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Ce nouvel de Dobet Gnahoré bien que différent des précédents reste le reflet d’une chanteuse passionnée et passionnante. Elle le dit « La est tout pour moi. Je suis née avec. C'est ce qui me permet de vivre, d'avoir mes repères, d'être reliée à mon dieu, d'être ce que je suis... ». Dans cet on ressent cette passion pour la , elle y exprime aussi son amour pour l’Afrique dans « Afrika », un hommage très émouvant et très positif. La nouveauté c’est l’introduction de samples, le résultat d’un travail avec Nicolas Repac, des touches d’électro qui rajoute une dimension plus moderne mais sans enlever le charme de la traditionnelle. Ce disque est celui d’une femme libre, fière de ses origines et amoureuse des musiques. Un réjouissant !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?

 

You will not die de Nakhane Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Nakhane a été mis en avant l’an passé par les Trans Musicales de Rennes dans le cadre de leur «carte blanche» (succédant ainsi à Stromae, Jeanne Added, Fishbach…). Agé de 29 ans et originaire d’Afrique du Sud il a créé le buzz avec ses performances scéniques. Pour lui la est un moyen d’affranchissement et d’affirmation de soi. De son enfance passée à fréquenter et à chanter dans les chorales il garde cette voix très haute (« Teen prayer »). Le premier morceau « Violent measures » invite au recueillement, « Interloper » sonne très « new wave », « Presbyteria » est un morceau piano-voix très émouvant, avec « The Dead » le charme persiste et ne sera jamais rompu jusqu’au dernier titre.
Espérons qu’il y aura une suite à cet remarquable !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans. Le Réserver ?*

Wake the dead de The Third Eye Foundation Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

Matt Elliott nous entraîne dans des profondeurs singulièrement belles avec cette électro « downtempo ». Le premier titre (de 13 minutes !) nous plonge dans une ambiance étrange avec ses chœurs, ses samples entêtants et cette mélodie aux cordes, simple et sublime. Dans « Procession for Eric », un violoncelle vient s’ajouter aux chœurs et aux machines pour un résultat surprenant et réussi. Sur « Controlled Demolition », piste plus rapide, presque « techno », des cordes viennent s’ajouter aux machines pour tenter de prendre leur place. « Wake the dead » est un sombre, dont les compositions originales méritent d’être découvertes.

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans. Le Réserver ?*

Virtue de The Voidz Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Voici la deuxième pépite de The Voidz, où l’on retrouve Julian Casablancas, anciennement chanteur de The Strokes (« Leave it my dreams » et « Permanent high school » sont dans cette même veine pop-rock). Cet de rock « garage » regorge de nombreuses influences : on retrouve par exemple du heavy-métal sur l’excellent « Pyramid of bones », de l’électro oriental avec « Qyurryus », du rock funk sur « All wordz are made up » ou encore du punk avec « Black Hole ». Surfant sur l’underground, à la fois rétro et futuriste, le groupe montre tout son talent à travers ces quinze compositions, et la voix si particulière de Julian Casablancas est toujours aussi efficace. A découvrir absolument !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?*

Club 12345 de Bagarre Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Dès la première écoute cet m’a intrigué : le groupe Bagarre propose une indéfinissable et des textes qui interpellent, chantés en français… Les titres se succèdent sans temps mort : « Ecoutez-moi » et son rythme incantatoire, « Béton armé » et son refrain entêtant, « Mal banal » et ses paroles percutantes… Bagarre parle autant au corps qu’à l’esprit : leurs textes parlent à chacun de nous et leur donne une furieuse envie de danser (« Diamant », « Danser seul »). Un innovant, frais et surprenant.

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?
*