Some kind of peace de Olafur Arnalds Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Il n’y a jamais de mauvaise surprise lorsque le compositeur et multi-instrumentiste sort un nouvel . Pour « Some kind of peace », dont une partie a été écrite pendant le confinement, l’artiste continue de mêler avec une maîtrise parfaite électronique et classique. Piano et cordes sont toujours présents (« Spiral ») ; bien que cette fois, il intègre sur plusieurs titres des voix féminines comme sur « Back to the sky » ou « The bottom line ». Les compositions sont toujours aussi belles, sobres et efficaces et l’artiste déclare lui-même « En résulte mon le plus personnel à ce jour, dénué de grands concepts et de grandes idées. Juste moi. ». A écouter… au coin du feu…

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?

Charles Trenet Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

"La sincérité peut s’habiller comme elle veut, elle peut même être un peu désuète..."
Charles Trenet

 
Quand, j’étais jeune, pour moi, Charles Trenet, était un vieux chanteur. Il a fallu pas mal d’années pour que je découvre les textes de Charles Trenet. Il y a une chanson de George Benson que j’aimais beaucoup et que j’aime encore, que j’écoutais quasi 10 fois par jour (à me faire bannir de chez mes parents !): Beyond The sea. C’est par le plus grand des hasards, que je découvre, que c’est une chanson de Charles Trenet.
Et puis est arrivé, Douce France, chanté par le talentueux Rachid Taha et Carte de séjour. Et voilà, comment je suis tombée sous le charme du désuet Charles Trenet ! Comment ça désuet Charles Trenet ? Peut-être, un peu mais en lisant l’excellent : “La Révolution Trenet”, de Valentin Schmite, vous allez découvrir tout ce que ce poète à apporter à la chanson française et pas seulement à elle !

Je vous recommande vivement le Podcast : Pop N’ Co de Rebecca Manzoni : Charles Trenet, des lumières et des ombres. Ici
Et je vous recommande tout aussi vivement le Podacst de Didier Varrod : Tout l’été pour Charles Trenet.Ici

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Vikings Memories de Skald Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Vous trouvez cet hiver trop chaud ? L’absence de neige vous déprime ? Ecouter Vikings Memories. Un groupe français (pas islandais) mais qui transporte le froid des lointaines contrées du Nord. Avec leurs capes et leur talharpa (une ancienne lyre nordique), ils chantent en vieux norrois et nous entraine dans une virevoltante danse entre la voix hypnotique de Justine Galmich et la voix grave de Pierrick Valence. Leurs chansons suivent la mythologie nordique. De Fimbulvetr (L’hiver qui présage Ragnarok, la fin du monde) à Nyr (Le renouveau), Skald est une incroyable touche de fraicheur pour ce début d’année, qui donne envie de se replonger dans l’Edda Poetique et de rejoindre l’Islande en Drakkar.

Eva - discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?

Timeless de Thylacine Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Déjà séduite par les albums « Transsibérian » et « Roads » j’attendais avec impatience ce nouvel de Thylacine et c’est encore un coup de cœur. Il revisite cette fois des pièces classiques connues avec beaucoup de grâce et d’élégance. Confiné en Suisse, il a fait le choix cette fois d’un voyage dans le temps plutôt que l’espace en créant de nouvelles versions de pièces de Satie, Schubert, Verdi, Beethoven ou Mozart. Je vous conseille de visionner également ses clips ou le concert au château de Versailles pour prolonger le plaisir. Tout simplement grandiose !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?

S16 de Woodkid Version imprimable

Note : 3.8/5 (5 notes)

Mots-clés :

Après sept ans d’absence, l’artiste aux multiples facettes revient enfin avec ce nouvel surprenant : des sons complexes, une ambiance industrielle et des mélodies douces, portées par sa belle voix, comme l’illustre parfaitement son premier titre et single « Goliath ». Sur le titre sombre « Pale Yellow », la mélodie au piano laisse place à des sons plus étonnants : des samples des machines de l’artiste Tinguely que Woodkid a pu enregistrer. Enfin, avec des titres comme « Drawn to you » ou « Horizons into battlegrounds », l’émotion est au rendez-vous. A propos de son l’artiste le décrit comme « une espèce de thriller de science-fiction intime ».Un complexe et beau à découvrir…

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?

Heaven in a world so cold de Tom Gregory Version imprimable

Note : 3.5/5 (4 notes)

Mots-clés :

Heaven in a world so Cold est le premier de Tom Gregory, un chanteur britannique. Inspiré par des groupes comme Daft Punk, Phoenix ou OneRépublique, il nous présente un plein d’énergie, qui entraine une forte envie de fredonner les airs qui entre très facilement en tête (Fingertips par exemple). Un premier prometteur, alternant entre des chansons pétillantes et énergiques (Grow Up) et des chansons plus douces (Far Away). Un très bon de pop britannique, avec des mélodies entrainantes et joyeuses. Parfait pour commencer l’année sur une bonne note !

Eva - discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?

Planet de Sofiane Pamart Version imprimable

Note : 3.9/5 (7 notes)

Mots-clés :

« Je veux être le numéro un mondial du piano, je me suis autoproclamé roi avant de l’être, comme tout prétendant au trône ». C’est comme cela que se présente Sofiane Pamart, rappeur et pianiste virtuose de 28 ans. Cet solo « Planet » est un voyage musical autour du monde, chaque morceau étant un nom de ville où le musicien s’est rendu ou pas. Il traduit grâce à son piano les émotions ressenties dans ses voyages réels ou imaginaires. Ce musicien est atypique tant dans son parcours que dans son projet de vie : il souhaite casser les traditions de la classique, jouer et composer aussi bien que Chopin mais en étant aussi populaire et incorrect que les rappeurs. Un prince du piano à découvrir !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?

Head above the water de Brigid Mae Power Version imprimable

Note : 3.8/5 (8 notes)

Mots-clés :

L’auteure-compositrice-interprète irlandaise nous livre avec ce deuxième , dix titres « folk oniriques ». On découvre une voix sublime et touchante accompagnée d’arrangements sobres et délicats (« Wearing red that Eve »). Brigid Mae Power soigne son interprétation et fait preuve d’une grande sensibilité sur des titres comme « The Blacksmith » ou encore le dernier « Head above the water », riches en émotions. L’artiste fait preuve d’une grande sensibilité et nous touche. Douceur et enchantement sont les mots-clés de cet , grâce auquel on peut s’imaginer sans peine parcourir les paysages d’une Irlande fantastique…

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?