Fly High de Jaqee Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

La de Jaqee pourrait être qualifiée de nomade car elle est un condensé d’influences, d’ambiances très différentes. L’ s’ouvre sur « Hello » où sa voix est bien mise en valeur, morceau acoustique plutôt folk, puis vient « Water it » au rythme plus rapide et aux influences soul, « Oh sister » est un morceau « hip-hop » très efficace, « Tambuula » sonne plus électro avec un rythme et un refrain entêtants, « Miracle » est une ballade juste parfaite… Bref, une multitude de styles de et des morceaux très réussis dans l’ensemble. Une artiste « inclassable » à découvrir !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?
*

Temet de Imarhan Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Récemment arrivés sur la scène blues touareg, les membres d’Imarhan en ont largement enrichi le paysage musical. Au milieu des talents confirmés que sont Terakaft, Tinariwen ou Bombino, ils ont en effet fait forte impression dès leur premier éponyme sorti en 2016. Le quintet originaire de Tamanrasset, au sud de l’Algérie, continue avec ce deuxième opus à infuser des influences groovy dans sa . Il en résulte des morceaux tels « Azzaman » avec ses accents funk et certains plus rock, comme « Ehad wa dagh », au milieu d’autres plus traditionnels. Tout en célébrant la culture touareg, Imarhan ambitionne ainsi avec cet , de faire entendre par toutes les oreilles, même les plus rétives, le son innovant du Sahara.

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des
Médiathèques de Valence Romans.
Le Réserver ?*

Shape the future de Nightmares On Wax Version imprimable

Note : 3.2/5 (4 notes)

Mots-clés :

Cela fait plus de 25 ans que George Evelyn, alias Nightmares On Wax perfectionne sa . Sur ce nouvel , il montre une fois de plus son talent pour le mélange des genres. On navigue entre le trip-hop (« Back to nature » et sa mélodie envoûtante …), la soul sur « Citizen Kane » ou encore sur « Typical » : superbe morceau avec un invité de marque, le chanteur Jordan Rakei. On retrouve aussi dans les morceaux du DJ du jazz (« On It Maestro »), du reggae (« Tomorrow ») et même du rap (« Deep shadows »). Cet est une réussite avec ces sonorités multiples, qui s’accordent superbement… Une d’ambiance, calme et originale qui fait du bien !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?*

Cello sonatas, hungarian dances de Alexandre Tharaud et Jean-Guihen Queyras Version imprimable

Note : 4/5 (4 notes)

Mots-clés :

Alexandre Tharaud et -Guihen Queyras ont choisi de rendre hommage à Brahms et interprètent ses deux sonates pour violoncelle ainsi que leurs propres transcriptions des six danses hongroises (écrites à l’origine pour violon et piano). Les deux musiciens se connaissent depuis plus de 20 ans et c’est sans doute cette complicité qui donne cette intensité à l’interprétation. Et quel plaisir d’entendre les six danses hongroises jouées par ses deux musiciens de talent. Cet enregistrement est une belle réussite !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans. Le Réserver ?
*

Dream Wife de Dream Wife Version imprimable

Note : 5/5 (3 notes)

Mots-clés :

Dream Wife c’est un groupe de « pop-punk » à l’énergie débordante, mené par la chanteuse islandaise Rakel Mjöll dont la voix peut être mignonne et douce (« Love without reason ») comme complètement enragée (« Let’s make out »). Il s’agit donc d’un trio de « riot girls » qui aborde leurs vies de femmes d’aujourd’hui, comme sur le titre « Somebody » avec des paroles claires : « I am not my body, I am somebody ». Les mélodies sont redoutables et les guitares sont déchaînées comme sur le titre « Hey ! Heartbreaker », ou encore sur « F.U.U » pour « Fuck You Up » qui clôture l’ en beauté
Le ton est donné avec ce trio infernal qui fait beaucoup de bruit !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?*

Matahari de L’impératrice Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Le groupe de six musiciens (basse, batterie, claviers, guitare) propose ici son premier , après avoir sorti de nombreux titres isolés depuis sa formation en 2012. Ses inspirations prennent leur source dans trente ans d'héritage musical, allant du groove des seventies à la French Touch des années 90. Fondus de groove et de disco, les musiciens du groupe placent la basse au cœur de leur : « Un instrument qui apporte cette émotion à peine perceptible qui donne envie de bouger ». En plus de redonner ses lettres de noblesse à l'instrument « le plus snobé du rock et de la pop », L'Impératrice chante aussi bien en français qu’en anglais. Depuis la pop acidulée d’Erreur 404 jusqu’à la disco assumée de Matahari.

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des
Médiathèques de Valence Romans.
Le Réserver ?*

For a moment, I was lost de Amber Run Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Amber Run est un groupe de pop-rock anglais prometteur qui parvient à nous entraîner dans leur univers à travers douze titres efficaces. Les guitares, les claviers et la sublime voix de leur chanteur nous envoûtent dès le début (« No answer »). La force du groupe est de réussir à créer des titres intenses comme « Fickle Game », morceau magnifique, d’une douceur terrible, ou encore « Machine » dont la beauté et la justesse du chant nous laisse sans voix ! Enfin, le dernier titre « Wastelands » clôt magistralement l’ avec une superbe fin instrumentale. Un très bel , mélancolique et puissant… A écouter !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?*

Cure d’Eddy de Pretto Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Remarqué aux Transmusicales de Rennes avant de remporter le Prix du Printemps de Bourges en avril 2017, le jeune Eddy de Pretto fait le buzz depuis plusieurs mois avec des titres comme « Fête de trop » ou « Ego ». Ses textes poétiques et forts parlent de virilité, d'homosexualité et de débauche, des paroles acerbes et crues tellement authentiques et sincères qu’on est forcément ému, touché par cette mise à nu (« Mamere », « Kid », « Normal »). « Affirmer que l’on peut être certes perdu, ou même avoir peur de la dilution sociale, mais que pour avoir une chance de se trouver, il faut revendiquer ce que l’on est, d’où l’on vient et d’où l’on chante ». Cet artiste singulier apporte, une fraîcheur, un souffle nouveau sur la chanson française et le rap !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?*