La renverse d' Olivier Adam Version imprimable

Note : 2.8/5 (9 notes)

Mots-clés :

Un auteur à l’écriture irrésistible. Un auteur aux nombreuses préoccupations sociales. Olivier Adam a l’art d’être préoccupé par la vie des adolescents de nos jours. L’histoire d’Antoine et de son frère, Camille, se déroule dans une famille aux nombreux problèmes, une mère aux mœurs légères impliquée dans un scandale avec le maire de la place. La renverse d’Antoine se poursuivra pendant des années avant de retrouver une forme de liberté, une forme d’identité. Cette histoire prend fin au Québec, où il viendra retrouver son frère Camille, exilé de sa famille depuis de plusieurs années. Intéressant ce livre, comme tous les livres d’Adam. Bonne lecture !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

La renverse d' Olivier Adam - Flammarion. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l’apocalypse de Svetlana Alexievitch Version imprimable

Note : 2.7/5 (10 notes)

Mots-clés :

Ce 26 avril 2016, il y aura 30 ans que Tchernobyl est devenu un nom familier, l’épicentre d’un sinistre majeur… La journaliste Svetlana Alexievitch, récipiendaire du Nobel de littérature l’an dernier, a enquêté sur place et rencontré les survivants de 1993 à 1997 ; sept ans plus tard, on pouvait commencer à mesurer l’ampleur du désastre… Elle a transcrit et configuré leurs paroles en longs monologues parfois collectifs, beaucoup de femmes témoignant, les épouses des conscrits aux premiers secours ou aux travaux de nettoyage, etc. Subdivisé en trois parties, l’ouvrage se construit sur des variations, des reprises. Les titres des monologues vous happent : Monologues sur ce dont on peut parler avec les vivants et les morts – Monologue sur une vie entière écrite sur une porte. La désinformation, l’impossibilité pour les Biélorusses des campagnes de tout abandonner derrière eux, l’incurie gouvernementale sous Gorbatchev (et avant !) ont amplifié la catastrophe. Le désarroi de ces humains qui constatent que « les livres n’étaient d’aucun secours » ou confient : « J’ai eu peur. Pas pour moi. Pour mon fils, étudiant à Moscou. Il n’a nul endroit où revenir. » Ce désarroi, ce désespoir, il fallait en rendre compte et nous ne les ressentons que trop bien…

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l’apocalypse de Svetlana Alexievitch - JC Lattès. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le prix des irrésistibles 2016 Version imprimable

Note : 3.4/5 (11 notes)

Mots-clés :

Le club des Irrésistibles est un club de lecteurs organisé par les Bibliothèques Publiques de Montréal. Ce club qui rassemble plus de 600 membres partage via un site dédié ses coups de cœur et parfois ses coups de gueule. Une démarche assez proche du "Troc des Irrésistibles" que nous organisons dans les Médiathèques de ValenceRomans. Quoi de plus naturel de partager nos suggestions de lecture avec nos amis québécois sur ce blog ! Chaque année ce Club de lecteurs décerne son prix annuel au livre le plus apprécié par ses membres au cours de la dernière année. L’œuvre gagnante a été choisie parmi les cinq titres les plus souvent suggérés, qu’il s’agisse d’une parution récente ou d’une redécouverte. Ce prix récompense l’ouvrage le plus apprécié des membres du Club des Irrésistibles. Le Club rassemble des amoureux de la culture et de la littérature et compte des milliers de membres qui proviennent notamment du Québec, du Canada, de la France, de la Belgique et de la Suisse. Il a été créé en 2007 à l’initiative de -Anne Poggi. Depuis 2009, le Club remet ce prix annuel pour souligner la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur. Le jury était composé de plus d'une centaine de personnes, tous membres du Club des Irrésistibles dont les membres de notre "Troc de lecture" . Au terme de longues délibérations, celui-ci a désigné le gagnant 2016 : Delphine de Vigan.


Delphine de Vigan continue donc de récolter les honneurs pour ses romans. Elle avait d’ailleurs déjà reçu le prix du Club des Irrésistibles pour sa précédente œuvre, Rien ne s’oppose à la nuit . Ce avait aussi été lauréat du Prix des libraires du Québec, du Grand Prix des lectrices d’Elle et du Renaudot des lycéens, tandis que D’après une histoire vraie a reçu le Renaudot et le Goncourt des lycéens 2015.

Lire les critiques d' ici, de ici, d'Annie ici
Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor Version imprimable

Note : 3/5 (11 notes)

Mots-clés :

C’est l’histoire de deux hommes, deux grands amis allemands, associés, vendeurs d’oeuvres d’art en Californie. Max est juif et Martin est chrétien. Ce dernier décide de retourner vivre en Allemagne avec sa femme et ses enfants. Débutera alors une correspondance entre les deux amis. Rapidement nous assisterons, en même temps que Max, à la transformation de Martin qui se range du côté du nazisme. Nous serons témoins d’un drame, d’une vengeance par correspondance. C’est un court épistolaire que j’ai lu d’une traite ; c’est vraiment touchant, tous les mots sont importants, justes et précis. Cet écrit nous confirme la réalité politique de l’époque. Le thème de l’art est omniprésent, très pertinent durant le régime nazi. Et il nous amène à réfléchir sur nos propres valeurs. Et l’amitié, qu’en est-il ? Nous avons été témoin quelques fois d’amitiés dissoutes souvent pour des raisons moins dramatiques… Comme il a été dit jusqu’à maintenant : ce livre est un chef-d’œuvre.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Inconnu à cette adresse
de Kathrine Kressmann Taylor - Poche. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Relevé de terre de José Saramago Version imprimable

Note : 3/5 (11 notes)

Mots-clés :

Portugal fin XIXe puis début XXe. Dans le Latifundium (grande propriété terrienne), la vie des paysans n’évoluent guère au fil des générations. Les conditions de travail sont insupportables, les tâches alternant entre défrichage de nouvelles parcelles, moisson, fauchage. Les paysans sont des ouvriers travaillant pour de gros propriétaires terriens, alliés à la classe dirigeante. De révoltes en répressions sanglantes, et malgré la naissance d'une conscience de classe, le sort de ces métayers n’évoluent que marginalement.
Au-delà du cadre du Latifundium et du système agraire portugais, Saramago nous livre l’épopée d’une famille de paysans, vivant dans la misère mais cherchant à faire face et à s’en sortir. émouvant et révoltant.

Pierre- - Membre des Lectures Irresistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Relevé de terre de José Saramago - Seuil. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail