Être ici est une splendeur. Vie de Paula M. Becker de Marie Darrieussecq Version imprimable

Note : 2.8/5 (9 notes)

Mots-clés :

Darrieussecq consacre à la peintre allemande Paula Becker-Modersohn (1876-1907) un petit livre qui est un must. Un très beau livre couplé à une exposition au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (en cours jusqu’au 21 août 2016) que Darrieussecq a réussi à impulser. Le titre met l’eau à la bouche : Être ici est une splendeur (emprunté à Rainer Maria Rilke). Morte à 31 ans après avoir donné naissance à sa fille Mathilde, Paula a laissé près d’un millier d’œuvres. Et quelles œuvres ! Lisez ce livre et faites-le lire : c’est un petit bijou !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Être ici est une splendeur. Vie de Paula M. Becker de Marie Darrieussecq - Gallimard. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le lagon noir d'Arnaldur Indridason Version imprimable

Note : 3/5 (5 notes)

Mots-clés :

Cela fait 2 ans que le jeune officier Erlendur est entré à la brigade criminelle. Il est sous les ordres de Marion Briem qui apprécie chez lui sa discrétion, sa ténacité, son empathie pour les victimes et leurs familles. Dans cette nouvelle enquête, Marion et Erlendur vont devoir élucider le meurtre d’un homme retrouvé mort dans un lagon situé près d’une usine. Il n’est pas mort noyé mais l’état de son corps laisse à penser qu’il est tombé d’une hauteur phénoménale. La victime, Kristvin, est islandaise et travaillait pour l’armée américaine dans une des bases proches de la capitale. Pourquoi cet homme apparemment sans histoire a-t-il été tué ? Est-ce en relation avec son travail ou aux petits trafics qu’il faisait avec des soldats de la base ? Les 2 policiers vont mener l’enquête avec l’aide non officielle de la police de l’armée. Très vite ils vont trouver l’endroit d’où Kristvin a été tué. Cet endroit abrite des avions très particuliers. Aurait-il découvert quelque chose de secret ? L’armée aurait-elle fait taire l’islandais trop curieux ? Autant de questions auxquelles ils vont devoir répondre ; Erlendur, quant à lui est obsédé par la disparition d’une jeune fille 25 ans plus tôt alors qu’elle partait à l’école. Il va reprendre l’enquête et tenter de savoir ce qui s’est passé. On a toujours autant de plaisir à lire un de l’auteur islandais même si le personnage cabossé d’Erlendur nous manque un peu. On retrouve en tout cas son obsession pour les personnes disparues mystérieusement mais ce est également l’occasion de revenir sur les tensions qui existent au sein de la société à propos de la présence américaine sur le territoire islandais.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir participant au troc lecture. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir. Suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal

Le lagon noir d'Arnaldur Indridason - Métailié. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L’Amie prodigieuse T1 d'Elena Ferrante Version imprimable

Note : 2.6/5 (7 notes)

Mots-clés :

Quel plaisir j’ai eu à lire cette auteure que je ne connaissais ni d’Ève ni d’Adam. L’histoire se passe en Italie, à Naples, pour être plus précis. Une ville très dure, surtout pour les jeunes. Ici, il est question de deux filles, deux amies, fort différentes l’une de l’autre, mais qui se complètent bien. La vie dans le quartier : pas facile. Avec les garçons : non plus. Avec les parents ou à l’école : pas plus. Pour s’en tirer, c’est à la force du poignet, il n’y a pas d’autre solution. « Elena et vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise. abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond la ville de Naples sombre, en ébullition. Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’Amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse.
À noter : au tout début du livre, il y a une liste des personnages : génial !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

L’Amie prodigieuse T1 d'Elena Ferrante - Gallimard. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut Version imprimable

Note : 3/5 (10 notes)

Mots-clés :

Livre coup de poing que ce d’Olivier Bourdeaut dont on parle beaucoup. Un livre d’amour fou, dans tous les sens du mot : d’abord déjanté, drôle, mais de la divagation douce, amusante, on passe à une intensité dramatique dans la dernière partie. époustouflant ! Résumé Babelio : « Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. »

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

En attendant Bojangles
d'Olivier Bourdeaut - Finitude. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Mille femmes blanches de Jim Fergus Version imprimable

Note : 3.1/5 (10 notes)

Mots-clés :

Will Dodd, élevé dans la haute bourgeoisie, a eu vent de la rumeur selon laquelle sa grand­-mère May serait partie vivre avec les Indiens. Il retrouve trace de cette aïeule dans la réserve de Tongue River, au sud ­est du Montana, où il rencontre le petit-fils de May qui lui remet les carnets écrits par sa grand-­mère durant son séjour chez les Cheyennes. May a été internée à l'asile par ses parents après avoir fui avec un « sans nom » travaillant dans la propriété familiale. Elle a eu deux enfants avec cet homme. Lorsque, en 1875, un chef Cheyenne, Little Wolf, demande au Président Grant de lui faire présent de mille femmes blanches à marier à mille de ses guerriers afin de favoriser l'insertion des Indiens, May décide d'être une de ces femmes. La plupart d'entre elles sortent de prison, d'asiles de fous ou sont indigentes, et un premier convoi de 48 femmes part ainsi. May épousera le chef Little Wolf et sera rapidement enceinte. Elle vivra plusieurs mois avec les Indiens en très bonne harmonie jusqu'à l'arrivée des troupes gouvernementales qui massacreront tous les Indiens n'ayant pas intégré une réserve. L'auteur a sillonné seul avec ses chiens le Middle West afin d'écrire ce livre. Ce est un magnifique portrait de femme, un chant d'amour pour le peuple indien et une condamnation sans appel de la politique indienne du gouvernement d'alors. Premier de cet auteur.

Annie - Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Mille femmes blanches
  de Jim Fergus - Pocket. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail