Né d’aucune femme de Franck Bouysse Version imprimable

Note : 3/5 (13 notes)

Mots-clés :

Quel plaisir de découvrir un nouvel auteur aux nombreux talents ! La vie de Rose témoigne du courage à traverser les embûches d’une vie très pénible. Voici ce que l’on pouvait lire sous la plume de Sandrine Lazure dans la revue Les Libraires : « Un prêtre hérite de cahiers sortis en douce d’un ancien couvent hébergeant des malades psychiatriques oubliés du monde. Par ce legs, l’homme d’Église se retrouve détenteur d’une mémoire vive dont il ne sait que faire… Dès la première lecture, le poids du secret pèse sur sa conscience. La vie de Rose a tout d’un conte horrible. Un père qui, par désespoir, vend sa fille. Une enfant de 14 ans se retrouvant prisonnière d’un manoir habité par un duo diabolique qui lui fait vivre les pires horreurs. Pourtant, cette histoire, c’est aussi celle de rencontres porteuses d’espoir et d’actes de courage plus grands que nature.
Au-delà du récit dur et poignant, un d’exception. Et un auteur dont on retiendra le nom. » À lire !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Né d’aucune femme
de Franck Bouysse - La Manufacture. Le Réserver ?
La critique de ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Des jours sans fin de Sebastian Barry Version imprimable

Note : 3.1/5 (12 notes)

Mots-clés :

Une pépite dans un bras de rivière qui m'avait échappée ! L'Histoire du jeune Thomas McNulty chassé d'Irlande par la Grande Famine dans les années 1850 et venu tenter le diable en Amérique. Et quel diable ! lui ayant fait rencontrer sur sa route son premier ami John Cole et qui le fait s'engager, corps et âme, dans la plus brutale et la plus sauvage des périodes de l'histoire américaine ! "Des jours sans fin" dans les grandes plaines de l'Ouest à combattre les "braves" - comme on appelle les guerriers indiens -, la beauté âpre de la nature et la violence qu'on garde tapi au fond de nous. Quelques traités qui ont valeur de courtes trêves pendant lesquelles l'appel de la scène et du spectacle où l'on se travestit pour se débarrasser des oripeaux de la guerre et se retrouver face à soi offrent une parenthèse bienheureuse dans la vie de deux Yankee. La jeune Winona, leur fille adoptive sioux et le vieux poète noir McSweny pour parachever un portrait de famille. Las, la violence ressurgit. Les massacres succèdent aux traités. La guerre de Sécession éclate. Et les yankee répondront encore à l'appel des jours sans fin.
Oubliez "Le secret de Brokeback Mountain", oubliez les vieux western. Il faut lire ce Sebastian Barry. C'est beau, lyrique, immensément romanesque et d'une tendresse et d'une âpreté rares. Une histoire d'amour en temps de guerre, de peuples, de fondation, de sang, de barbarie, de recherche d'identité, de compréhension du monde comme j'en avais jamais lu. Et je crois que c'est le plus grand que j'ai découvert cette année.

Allan- Libraire à la Librairie des Cordeliers. Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal; partenaire des Médiathèques ValenceRomans.

Des jours sans fin de Sebastian Barry - Joelle Losfeld. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla de Jean-Christophe Rufin Version imprimable

Note : 3.2/5 (14 notes)

Mots-clés :

Il s’agit d’un qui se déguste avec grand plaisir. Deux vies nous sont racontées. L’auteur nous emmène sur les traces d’Edgar et de sa fiancée rencontrée en Ukraine. Un choc, une histoire d’amour qui évoluera au fil du temps et connaîtra de multiples rebondissements, parfois joyeux, parfois tragiques, mais jamais ennuyeux !
-Christophe Rufin écrit tellement bien, tout coule gracieusement et nous sommes envoûtés. J’ai eu beaucoup de bonheur à lire cette saga, voyageant dans divers pays, mais aussi dans le monde de l’art et dans celui de la finance du XXe siècle, ainsi qu’au pays de l’amour !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

 Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla
de Jean-Christophe Rufin - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

 

George Sand à Nohant : une maison d’artiste de Michelle Perrot Version imprimable

Note : 2.9/5 (16 notes)

Mots-clés :

Michelle Perrot, historienne et féministe, a aujourd’hui 90 ans. Ce livre sur George Sand (1804-1876), la femme, est une mine d’or. À travers sa correspondance et ses agendas, elle trace le portrait de sa vie d’écrivaine et de femme de caractère, de sa maison et de sa famille. George Sand animait une société familiale et amicale où se croisaient artistes, domestiques, paysans, amis et amants. Elle est mère poule, jardinière, tricoteuse.
Elle écrivait la nuit, de 23 heures à 6 heures du matin, puis dormait jusqu’à midi. Il y a aussi beaucoup de renseignements sur l’époque et ses changements et sur la pensée politique de Sand.
Un ouvrage remarquable et fort bien documenté qui se lit comme un .

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

George Sand à Nohant : une maison d’artiste
de Michelle Perrot - Seuil. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Saltiness T1 de Minoru Furuya Version imprimable

Note : 2.8/5 (16 notes)

Mots-clés :

Voici une (courte) série qui démarre en trombe avec notre héros, un loser, un peu barré, qui se prend pour un génie. Par amour pur sa sœur, il essaie de devenir quelqu'un et quitte son foyer à la campagne.
C'est le début de rencontres en tous genres à Tokyo. On ne peut pas dire que le personnage soit très attachant mais on se prend de curiosité quant à savoir ce qu'un personnage aussi excentrique pourra devenir dans les tomes suivants. A découvrir car les dessins sont très réussis !

Caro - bibliothécaire à la MPU Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal; partenaire des Médiathèques ValenceRomans.


Saltiness T1 de Minoru Furuya - Akata. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L’Obscur de Jeanne Labrune Version imprimable

Note : 3.8/5 (16 notes)

Mots-clés :

Ce comporte une ouverture des plus violentes où l’on voit une petite fille, Anna, enfermée dans un sac de jute, être jetée par trois voyous dans un étang. Thomas, technicien suisse de passage dans la région de Clermont-Ferrand, lui sauve la vie et sera accusé d’une tentative de meurtre. Mais Anna sait bien que ce n’est pas lui. Le récit suit Thomas, Anna et sa mère Françoise qui gagne sa vie en écrivant des thèmes astrologiques. Georges dit « Traquette », un des voyous, croisera à nouveau leur chemin.
dense et grave dans lequel nous sommes amenés à réfléchir sur la civilisation actuelle, sur l’origine et les sources du Mal. Pourtant cette œuvre offre des percées lumineuses jaillies des espoirs et des efforts désespérés des protagonistes pour trouver leur voie et l’harmonie cœur, corps et esprit. Un qui regarde la vie lucidement et courageusement.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

L’Obscur de Jeanne Labrune - Grasset. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La goûteuse d’Hitler de Rosella Postorino Version imprimable

Note : 3.8/5 (17 notes)

Mots-clés :

Une Italienne qui écrit un tel sur l’Allemagne nazie dans lequel le personnage principal est une Allemande récalcitrante au régime tient du tour de force. C’est un qui m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière ligne. Rosella Postorino a une écriture qui déroute parfois : elle superpose des événements qui ont eu lieu à des moments différents. Sa perspective est souvent trompeuse, mais on s’y fait assez rapidement si on fait le moindrement attention. Si bien qu’on y découvre une certaine originalité de style.
Le titre original (Le Assaggiatrici) signifie « les dégustateurs ». En fin de compte, on aurait dû le traduire par « Les Goûteuses d’Hitler », car en fait, elles sont dix. Dix femmes chez qui se tissent des liens plus ou moins serrés et Postorino de nous faire sentir que ces relations se font petit à petit, tout doucement, chapitre après chapitre (il y en a 48), tout au long d’un quotidien des plus ordinaires. Une écriture tout en finesse. J’ai bien hâte qu’on traduise ses trois premiers romans !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.


La goûteuse d’Hitler de Rosella Postorino - Albin Michel. Le Réserver ?
L'avis de ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La mémoire des vignes d'Annie Mahé Version imprimable

Note : 2.8/5 (16 notes)

Mots-clés :

Kate est sommelière à San Francisco, elle souhaite se représenter au prestigieux concours du Master of Wine. Elle a déjà connu deux échecs. Jennifer, son amie, chef sommelier lui conseille la connaissance des vins français. Mais Kate a des souvenirs douloureux en France et y retourner risque de les faire resurgir... Pourtant, la voilà partie. Elle retrouve son cousin Nico et sa femme Heather qui est une de ses meilleures amies et leurs deux enfants. Plein de moments du passés refont surface en elle et elle ne veut surtout pas recroiser son ancien grand amour de jeunesse Luc. Heather et Nico espère avec son aide trier la cave. Une tâche immense qui monopolise les deux femmes. Au fil des jours et des découvertes, les souvenirs de famille resurgissent. Jusqu'à ce qu'elles découvrent un journal racontant la vie d’une certaine Hélène durant la deuxième Guerre Mondiale...
Les terres de Bourgogne nous ouvrent leurs portes, et la clé de leur cœur. Un récit addictif qui nous plonge dans les secrets de famille au sein d’un domaine viticole . Tout est réuni pour faire de ce , un met à savourer avec un bon bourgogne !

Souad - Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal; partenaire des Médiathèques ValenceRomans.

La mémoire des vignes d'Annie Mahé - Cherche Midi. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail