La maison des absents de Tana French Version imprimable

Note : 4/5 (5 notes)

Mots-clés :

Ce est vraiment très captivant. On le lit les mains crispées sur notre liseuse et ce, page après page. On suit deux enquêteurs travaillant sur le cas d’une famille décimée par un meurtrier. On travaille avec eux à résoudre l’enquête – c’est vraiment ce que l’on fait. L’histoire est très intrigante et l’écriture sert bien à nous conduire (ou éconduire…) dans tous les dédales de l’ignorance des motivations du criminel. Excellent !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

La maison des absents
de Tana French - Calmann-Lévy. Le Réserver ?

Lire aussi la critique d'  ici.

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L’incendie d'Hubert Mingarelli et Antoine Choplin Version imprimable

Note : 3/5 (4 notes)

Mots-clés :

Ce court est écrit à quatre mains sous la forme épistolaire. Après avoir enterré son père, Pavle retourne en Argentine où il vit depuis plusieurs années, depuis la fin de la guerre en Yougoslavie. Depuis son retour, il écrit à son ami Jovan. Au fur et à mesure, ils viennent à parler du passé et de la guerre. D’une nuit en particulier où Pavle, Jovan et un autre soldat Branimir se sont rendus dans une maison. Une jeune femme y vivait. Pavle et Branimir l’ont violée. Pavle et Jovan cherchent à comprendre ce qui s’est passé cette nuit-là, juste avant l’incendie de la maison. Chacun détient un petit bout de vérité de cette nuit et les lettres échangées vont pouvoir reconstituer toute la vérité afin que chacun puisse continuer à vivre.

- bibliothécaire à la Médiathéque Simone de Beauvoir participant au  troc lecture. organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir .Suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques de  Romans.

L’incendie
d'Hubert Mingarelli et Antoine Choplin - La fosse aux ours. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Ce qu’il nous reste d' Aislinn Hunter Version imprimable

Note : 2.4/5 (5 notes)

Mots-clés :

Un petit livre de 144 pages qui interpelle le . Une jeune Londonienne, enceinte de son amant , sent le besoin de transmettre à son enfant ses origines, une forme d’héritage qui lui a manqué. Emma passe sans difficultés « des détails domestiques à la réflexion philosophique sur l’amour, la perte, la mémoire, les liens familiaux. La narration à la deuxième personne du singulier a pour effet de rapprocher le narrateur du . » Un livre d’, décrivant la situation présente de nombreuses mères célibataires. Ce récit est fort bien écrit. Ce qui nous reste du passé, c’est le matériau de l’avenir.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Ce qu’il nous reste d' Aislinn Hunter - Les Allusifs. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

C’est très bien comme ça : nouvelles d'Annie Proulx Version imprimable

Note : 3.2/5 (6 notes)

Mots-clés :

Toutes les nouvelles se passent au Wyoming. Elles font un aller-retour constant entre les époques pour mieux comprendre cette partie de l'Amérique qui change. C’est très bien comme c’est une réplique d’un dialogue de la dernière nouvelle. Pourquoi vouloir à tout prix, la modernité, le progrès qui n’en est pas alors que le Wyoming est si beau. Ces nouvelles expriment aussi la dureté de la vie de cow-boy qui est loin de l’image idyllique que nous en avons. Ce recueil est très émouvant et dépaysant.

- bibliothécaire à la Médiathéque Simone de Beauvoir participant au  troc lecture. organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir .Suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques de  Romans.


C’est très bien comme ça : nouvelles
d'Annie Proulx - Grasset. Le Réserver ?

Une fille qui danse de Julian Barnes Version imprimable

Note : 3/5 (5 notes)

Mots-clés :

Un ayant pour thème la mémoire, mais surtout la mémoire défaillante. Souvent, on se souvient de détails (souvent insignifiants) d’un évènement qui s’est produit il y a des dizaines d’années et un beau jour, quelqu’un, témoin de cet évènement, nous le raconte en nous révélant des aspects essentiels que nous avions complètement oubliés. Julian Barnes en fait ici une magistrale démonstration.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.


Une fille qui danse
de Julian Barnes - Mercure. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail