Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Ce est écrit dans un style fluide. L’auteur maîtrise l’art de raconter, sans redite, sans longueur, un ton juste dans des circonstances tragiques. Son récit nous garde suspendu à cet hiver de neige qui ne semble jamais se terminer. Christian Guay-Poliquin possède un talent pour parler de la nature, la description de la neige est remarquable et son environnement inquiétant…
Tout ce que la situation impose à ce personnage invalide pris de toutes parts et dépendant de son curieux gardien est tellement bien rendue ! Il m’arrivait en lisant de penser que cela ne finirait jamais pour lui. Il garde le suspens jusqu’à la fin, laquelle à mon avis est formidable.
Difficile d’oublier ce ! Je le recommande à tous et à toutes !

Le Poids de la neige de Christian Guay-Poliquin - La Peublade. Le Réserver ?*

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Jusqu’à la bête de Timothée Demeillers Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Erwan est ouvrier dans un abattoir près d'Angers. Il travaille aux frigos de ressuage, dans un froid mordant, au rythme des carcasses qui s'entrechoquent sur les rails. Une vie à la chaîne parmi tant d'autres, vouées à alimenter la grande distribution en barquettes et brochettes. Répétition des tâches, des gestes et des discussions, cadence qui ne cesse d'accélérer... Pour échapper à son quotidien, Erwan songe à sa jeunesse, passée dans un lotissement en périphérie de la ville, à son histoire d'amour avec Laëtitia, saisonnière à l'abattoir, mais aussi à ses angoisses, ravivées par ses souvenirs, qui le conduiront à commettre l'irréparable.

Dans les médias, tous genres confondus, on entend de plus en plus parler des animaux destinés à l’exploitation intensive et à la consommation, de leur conscience et surtout des conditions d’abattages, vidéo à l’appui. Mais qu’en est-il des ouvriers ? Personne ne pense ou ose imaginer les conditions dans lesquelles ils travaillent. Parler des conditions de travail des ouvriers d’abattoir, c’est ce que fait Timothée Demeiller dans ce qui
dénonce l'extrême souffrance humaine générée par la déshumanisation du travail au profit du Profit pur, à tout prix. Un engagé, fort qui ne peut laisser indifférent.

Annie - Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Jusqu’à la bête de Timothée Demeillers - Asphalte. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail  

L’Amie prodigieuse T4 : L’Enfant perdue d'Elena Ferrante Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Celle qui fuyait, Elena, s’accroche à son amant Nino, mais celui-ci s’esquive. Malgré un amour passionné, il ne semble pas pouvoir s’installer avec Elena. Celle-ci vivra des émotions en montagnes russes, ses filles Dede et Elsa également. Ce sera sa belle-mère Adele qui les gardera souvent pendant cette période. Malgré la distance qu’Elena a établie avec , cette dernière tient à la revoir. Les liens se reformeront, amenant les deux amies à cohabiter encore une fois un logement au-dessus de l’autre à Naples. De nouvelles naissances amèneront des rebondissements dans la vie d’Elena et de . Encore et toujours il y aura des rapprochements et des éloignements, comme si des vies tranquilles n’étaient pas possibles entre elles. Ce livre termine leur histoire tout en montrant l’Italie jusqu’en 2005, avec ses tourments politiques. L’écriture d’Elena Ferrante est toujours captivante, nous entraînant dans l’intime. Elle nous donne à vivre cette amitié et cette relation à la fois enrichissante et toxique.
J’ai beaucoup aimé.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques Valence Romans Agglo.

L’Amie prodigieuse T4 : L’Enfant perdue d'Elena Ferrante - Gallimard. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La veuve des Van Gogh de Camilo Sánchez Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Dans cette danse de la lumière qui caractérise l'oeuvre si particulière de Van Gogh, Camilo Sanchez, réhabilite celle qui fut sa belle soeur et, sans qui, le peintre n'eut probablement pas obtenu la reconnaissance qui est la sienne aujourd'hui. C'est à travers une patiente relecture des lettres entre les deux frères, que Johanna se convainc du génie du peintre, parce qu'il était d'abord un poète et que chaque torsade de couleur dont il illuminait ses toiles était l'invention d'un nouvel alphabet, que très peu alors, parvenait à déchiffrer. "La veuve" à rapatrié tout ce qu'elle a pu des tableaux de Vincent dans son auberge près d'Amsterdam, mais nombre ont disparu dans les marchés aux puces de l'époque, et certains peintres du dimanche n'hésitaient pas même à les recouvrir de leur propre croûte! Qui dira le génie caché?

Dominique - bibliothécaire à la MPU. Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

La veuve des Van Gogh de Camilo Sánchez - Liana Levi. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Haute voltige d'Ingrid Astier Version imprimable

Note : 5/5 (3 notes)

Mots-clés :

Ça commence comme ça :
Le réel ?
Non.
Son essence ?
Oui.
Servir l’imaginaire ?
Toujours. (Ce n’est pas innocent, on retrouve tout cela dans le livre).

Le convoi d’un riche Saoudien est attaqué dans la nuit aux abords de Paris. L’attaque est sanglante et pourtant le butin le plus précieux du convoi n’est ni l’argent ni les diamants. Le commandant Suarez et ses hommes de la brigade du banditisme sont stupéfaits par l’envergure de l’affaire. Difficile à résumer. Tous les personnages sont fascinants et chacune de leur histoire, hallucinante. Un excellent thriller !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Haute voltige d'Ingrid Astier - Gallimard. Le Réserver ?*

Le dieu des petits riens de Arundhati Roy Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

La plume d'A. Roy tire son originalité du fait qu'elle ne cesse de virevolter sur les lignes de démarcation de notre monde. Sur ces lieux d'affrontement, où pour se tirer d'affaire, il faudrait ne pas choisir son camp. L'enfance et l'état d'adulte, le colonisateur et le colonisé -avec en filigrane le christianisme et la tradition hindouiste-, la politique conservatrice et la poussée du communisme. Mais ce que dénonce par dessus tout A. Roy, c'est le statut des intouchables, cette tradition honteuse qui ignore les Droits de l'Homme et qui les maintient dans la pire des conditions de l' esclavage.
Les jumeaux (autre double conflictuel) que choisit l'auteure pour conduire son récit, ne sont finalement que les victimes d'une société où l'amour ne peut réussir à vaincre d'impardonnables préjugés.

Dominique - bibliothécaire à la MPU. Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le dieu des petits riens de Arundhati Roy - Folio. Le Réserver ?*

Un appartement à Paris de Guillaume Musso Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

Madeline a loué à Paris un appartement pour s’y reposer, un studio ayant appartenu à un artiste américain, Sean Lorentz. Par méprise, il a aussi été loué à un écrivain, Gaspard, venu chercher la solitude pour écrire son nouveau ! L’un et l’autre, qui ne se connaissaient pas, vont finalement abandonner leur raison d’être à Paris pour retracer non seulement la vie de ce peintre, amoureux des couleurs et de la lumière, mais aussi retrouver ses dernières toiles… et peut-être percer également le secret du sort fait à son jeune fils, enlevé et considéré comme mort.
Envoûtement, suspens assurés qui révèlent, de la part de l’auteur, une habileté remarquable pour la construction de son , malgré une fin un peu « à l’eau de rose ».

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Un appartement à Paris de Guillaume Musso - XO. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Véra de Karl Geary Version imprimable

Note : 2.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Premier de Karl Geary, irlandais expatrié aux Etats-Unis, voici un récit qui fait preuve d’une maitrise certaine. Sonny est un jeune lycéen, issu d’un milieu populaire de Dublin. Il donne occasionnellement un coup de main à son père maçon.
Et ce jour-là, ils doivent réparer un mur d’une belle maison cossue dont la propriétaire ne tarde pas à intriguer le garçon par ses silences et son mystère.
Voici un tout en nuances mais qui aborde de front des sujets d’une grande puissance émotionnelle. On est rapidement happé par le récit de la naissance de cette passion hors normes.

Sylvie - bibliothécaire à la MPU. Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Véra de Karl Geary - Rivages. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail