Invisible de Paul Auster Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

À vrai dire, ce m’a laissée perplexe. Aie-je aimé ? Certains passages m’ont accrochée comme ceux où le protagoniste, Adam Walker, décrit sa relation avec sa sœur ou cet autre, où l’on croit qu’un dénouement éminent nous apprendra la confession de l’auteur supposé d’un crime. Perplexe, tout de même, sur la véracité du récit, dont l’écrivain, en laissant planer des doutes, nous laisse en marge de l’histoire en nous rappelant indirectement que ce demeure une fiction. Donc, y croit-on à la relation charnelle entre Adam et sa sœur ? Born a-t-il tué ce jeune voyou autrement qu’en légitime défense ? A-t-il provoqué l’accident du père de Cécile ? Plusieurs questions restent en plan. J’ai tout de même savouré les descriptions des liens qui unissent le frère et la sœur, la candeur de l’ami qui reçoit le manuscrit, la structure de l’histoire qui laisse le dernier mot à un personnage secondaire, mais pour qui deux semaines en 1967 sont restées gravées à jamais dans sa mémoire et dans son cœur. Alors, si la perplexité vous enchante, allez-y avec ce de Paul Auster.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Invisible de Paul Auster - Livre de Poche. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les Yeux dans les arbres de Barbara Kingsolver Version imprimable

Note : 4/5 (2 notes)

Mots-clés :

Dès que ce livre est commencé, vous ne le refermerez que lorsque la dernière page sera lue, l’histoire vous captivera du début à la fin. « Nathan Price, pasteur baptiste américain au fanatisme redoutable, part en mission au Congo belge en 1959 avec sa femme et ses quatre filles. Ils arrivent de Géorgie dans un pays qui rêve d’autonomie, et de libertés. Tour à tour, la mère et les quatre filles racontent la ruine tragique de leur famille qui, même avec sa bonne volonté et ses croyances de fer, ne résiste à rien, ni à la détresse, ni aux fourmis, ni aux orages… ni aux Saintes Écritures. »
Ce beau laisse le avec la tête pleine d’images et au cœur, une variété de sentiments. Coup de cœur !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Les Yeux dans les arbres de Barbara Kingsolver - Payot/Rivages. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Ivresse de la métamorphose de Stefan Zweig Version imprimable

Note : 2.8/5 (4 notes)

Mots-clés :

Ce inachevé et posthume de Stefan Zweig est admirablement bien écrit et tout aussi bien traduit. Le raconte l’histoire de Christine, une jeune Autrichienne, de moyens très modestes, qui travaille pour les Postes de l’Autriche. Elle mène une vie réglée comme du papier à entre, d’une part, son travail abondamment monotone et sans surprise ni défi et, d’autre part, sa mère âgée et malade, qui est source d’inquiétudes de tous les instants. Rien ne peut arriver à cette jeune fille quand, un jour, un télégramme en provenance d’une tante très riche à passer des vacances auprès de cette fortunée famille, dans un hôtel très luxueux de Suisse. C’est alors que Christine découvre le luxe, l’argent, la vie facile, la société bourgeoise… au point de ne plus vouloir revenir chez elle. Toutefois, elle découvre aussi toute l’importance du matériel, des qu’en dira-t-on… et de l’art de sauver les apparences à tout prix.
Je ne vous en dis pas plus sur l’histoire. Il faut absolument lire ce , pour la qualité de l’écriture, des descriptions de paysages, de sentiments… tellement bien écrit qu’on a le goût d’étirer la lecture pour faire durer le plaisir. À lire et à relire…

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Ivresse de la métamorphose
de Stefan Zweig - Livre de Poche. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le Pays des autres de Leïla Slimani Version imprimable

Note : 4.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Mathilde est Alsacienne, synonyme de l’envahisseur et de l’exploitant, pour le Maroc où elle va vivre avec Amine, son mari. Installée à la ferme familiale, terre aride près de Meknès, Mathilde découvrira que sa vie n’a rien d’excitant même si dans les lettres à sa sœur, pour rendre celle-ci jalouse, elle présente une image idyllique de sa vie marocaine. Dans un contexte musulman où la femme est un être secondaire soumis à son mari et aux hommes, Mathilde gardera quand même un sens européen de liberté tout en s’adaptant. Aïcha, sa fille, élève brillante, éduquée par des religieuses catholiques, est une enfant très pieuse, mais elle doit garder sa ferveur secrète dans ce pays musulman. Amine, le mari, est déchiré entre son goût pour la liberté européenne et les traditions de son pays. Slimani décrit bien la vie difficile de cette famille aux relations tourmentées et aux conflits personnels intérieurs. Ses descriptions de l’atmosphère et des divers milieux : médina, quartier européen, campagne, sont imagées et nous font bien sentir l’ambiance qui y règne.
Un livre intéressant, qui se lit bien, mais comme le disait Collard dans son article de La Presse « on n’a pas été touchée par le destin de Mathilde et d’Amine. »

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Le Pays des autres de Leïla Slimani - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le jeu des ombres de Louise Erdrich Version imprimable

Note : 3.4/5 (7 notes)

Mots-clés :

Gil est un peintre indien reconnu et de grand talent. Irène écrit. Gil est follement amoureux de sa femme. Il la peint de nombreuses façons, elle est son seul modèle. Gil est certain qu’Irène le trompe. Cette dernière écrit son journal et découvre que Gil le lit en secret. C’est vraiment, entre eux, l’amour et la haine. On peut aisément croire que c’est la vie de l’auteure avec de nombreux conflits conjugaux et douloureux. La fin du nous coupe le souffle.
À noter que l’écriture est simple et efficace. Le Jeu des ombres est envoûtant. À lire !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Le jeu des ombres de Louise Erdrich - Albin Michel. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Si tu t'en vas de C. J. Cooke Version imprimable

Note : 3.2/5 (4 notes)

Mots-clés :

Une femme est échouée sur une île déserte près de la Crète. Des pêcheurs l’ont trouvée inconsciente. À son réveil, elle ne se souvient plus de son nom ni de qui elle est. D’un autre côté, à Londres, Éloïse a disparu, abandonnant son bébé de trois mois ainsi que son petit garçon de quatre ans sans laisser de mots, sans avoir pris d’argent, de papiers ni de vêtements. Son mari, qui était absent quatre jours par semaine, est très inquiet. La police enquête.
Un suspense psychologique captivant, déjouant les apparences.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Si tu t'en vas de C. J. Cooke - Bragelonne. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le Suspect de Fiona Barton Version imprimable

Note : 2.8/5 (5 notes)

Mots-clés :

Deux jeunes filles s’envolent pour des vacances bien méritées en Thaïlande. Elles sont retrouvées enroulées dans un tapis, mortes, dans un hôtel délabré, ravagé par les flammes. Kate Waters, journaliste, est chargée de suivre l’enquête dans laquelle elle se retrouvera impliquée émotionnellement, de façon beaucoup plus personnelle.
Un thriller haletant, comme l’auteure nous a habitués avec La Veuve (2016) et La Coupure (2017, 2018).

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Le Suspect de Fiona Barton - Fleuve Noir. Le Réserver ?
La veuve. Le Réserver ?
La coupure. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le poids du papillon de Erri De Luca Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Dès les deux premières phrases, le est dans le feu de l’action : le combat entre l’homme et l’animal « sa mère avait été abattue par un chasseur. Dans ses narines de petit animal se grava l’odeur de l’homme et de la poudre à fusil. » Les deux adversaires ont pourtant bien des points en commun : tous les deux sont sur le déclin, ils sont respectés par leurs semblables et ils sont aussi, d’une certaine manière, très solitaires et solidaires. Dans ce face à face dont l’issue est de prime abord évidente, Erri De Luca arrive tout de même à nous surprendre. Par son écriture précise, sensible et même poétique, De Luca nous transmet son amour de la nature, de la solitude, de la liberté et de la vie animale.
J’ai bien aimé ce petit que je pourrais à la limite considérer comme autobiographique tellement ce chasseur ressemble à l’auteur.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Le poids du papillon de Erri De Luca - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail