Pastorale américaine de Philip Roth Version imprimable

Note : 2.5/5 (6 notes)

Mots-clés :

Un écrivain de 36 ans, Zuckerman, rencontre un copain d’enfance lors d’une soirée de retrouvailles : Seymour Levov, l’athlète exceptionnel de son lycée de Newark, surnommé le Suédois. On découvre avec l’écrivain cette idole des années de guerre, descendant d’émigrés juifs, devenu un Américain plus vrai que nature. L’histoire d’un homme qui semble au premier abord avoir réussi sa vie. Il a fait prospérer la manufacture familiale. Il a épousé la plus belle femme du New Jersey. L’histoire d’un homme amoureux, généreux, intelligent, d’une grande délicatesse envers sa femme qui élève sa fille avec amour. Mais qu’est-il arrivé ? Cette petite fille tant aimée devient rebelle, un monstre d’une tristesse morbide… J’ai lu ce livre d’un trait : une prose remarquable, lyrique, teintée de la dérision typique de l’auteur. On en sort essoufflé et, peut-être, un peu plus intelligent. Voici l’histoire américaine des années ’60, ces années qui ont laissé de grandes cicatrices. Roth se confiant à un critique : « J’ai écrit ce pour les victimes que la guerre du Vietnam a faites à l’intérieur même de notre pays. » Je fréquente Philip Roth à travers ces livres depuis plusieurs années, mais je n’avais pas encore lu celui-ci qui a eu un énorme succès et qui est un des livres préférés de l’auteur. J’aimerais qu’il écrive encore pour mon plus grand bonheur !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Pastorale américaine
de Philip Roth - Folio. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le choix d'Auguste de Jean Anglade Version imprimable

Note : 2.6/5 (7 notes)

Mots-clés :

L'auteur imagine qu'il connaît l'identité du soldat inconnu inhumé sous l'Arc de Triomphe. C'était un maître d'école, fils de terriens originaires du Puy-de-Dôme. Ce est le pretexte pour décrire la société auvergnate à la fin du XIXème début XXème et surtout les débuts de l'école laïque. Le héros décrit sa guerre et va finir "écrabouillé" à Pérone début 1918. C'est un livre nostalgique, une sorte d'hommage à tous les poilus morts pendant la Grande Guerre.

Michèle  du troc lecture. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Le choix d'Auguste de Jean Anglade - Le livre de Poche. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Dora Bruder de Patrick Modiano Version imprimable

Note : 3/5 (6 notes)

Mots-clés :

Si toute l’oeuvre de Modiano est de la même eau que ce Dora Bruder, on peut dire que cet auteur a pleinement mérité son Nobel de littérature. Un auteur qui se donne pour mission de protéger la mémoire du temps et qui y réussit avec simplicité et avec beaucoup d’émotion. C’est mon premier Modiano, mais sûrement pas mon dernier. Résumé : « Patrick Modiano, ayant retrouvé un avis de recherche dans un vieux numéro de Paris-Soir de 1941, décide d’enquêter sur la jeune Dora Bruder, née en 1926 à l’hôpital Rothschild dans le 12e arrondissement de Paris et domiciliée au 41, boulevard Ornano, qui a disparu à l’âge de 15 ans à la suite de fugues répétées puis d’arrestations par la police française. Cherchant à retracer le plus d’éléments possibles de la vie de cette jeune fille – à laquelle Modiano s’identifie de plus en plus intimement -, l’auteur analyse toutes les données retrouvées (souvent sous forme d’extraits de documents officiels de la période 1941-1942), entrecoupées de passages de sa propre existence et de celle de son père, mises en relation avec celle de Dora. »

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Dora Bruder de Patrick Modiano - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Tsukushi de Aki Shimazaki. Version imprimable

Note : 2.8/5 (6 notes)

Mots-clés :

Yûko est mariée à l’héritier d’une immense fortune. Alors qu’elle prépare l’anniversaire de sa fille unique, elle découvre dans le tiroir de la table de chevet de son mari, une boîte d’allumettes avec dessinées dessus 2 fleurs, des tsukushis. Découverte à priori anodine mais qui va entraîner des questionnements, d’autant que sa voisine semble savoir des choses qu’elle-même ignore.
Yûko va devoir faire face à des secrets qui vont bouleverser son existence.

- bibliothécaire à la Médiathéque Simone de Beauvoir participant au  troc lecture. organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir .Suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenairedes Médiathèques du Pays de Romans.

Tsukushi
de Aki Shimazaki - Actes Sud. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Juste une fois d'Alexandre Jardin Version imprimable

Note : 2.7/5 (7 notes)

Mots-clés :

À l’instar de la vierge héroïne de Fifty Shades of Grey qui s’interrogeait pendant soixante pages sur la titillation de son bas-ventre à la vue de son beau monsieur Grey, nous avons ici une jeune femme, qui à l’aube de son mariage, ne se peut plus, pendant quelque deux cents pages, pour l’irrésistible mari de sa sœur aînée. Ce texte, écrit en québécois par Alexandre Jardin, sonne faux comme si notre Tremblay national imitait Éric-Emmanuel Schmitt… et aussi faux que l’hydravion Beaver de la page couverture (et de l’histoire) lequel est en réalité un Cessna 185 sur flottes. S’abstenir.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Juste une fois d'Alexandre Jardin - Grasset. Le Réserver ?


D'autres conseils de lectures sur notre portail