Le fils de Philipp Meyer Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés : ,

Trois voix racontent l’histoire brute du Texas. Nous allons suivre ces trois personnages à trois époques clés de l’histoire du Texas. Trois générations d'une famille texane, les McCullough, dont les voix successives tissent la trame de ce exceptionnel. L'auteur alterne les récits d'Eli, dit "Le Colonel", élevé par les Comanches; de son fils, Peter, qui tente d'intégrer une once d'humanité au sein de ces terres isolées, et enfin, de sa petite-fille Jeanne-Anne, féministe au cœur des années 1900. Tout en les suivant, on voit les transformations brutales d’un monde où seuls les vainqueurs ont droit au chapitre. Avec ce portrait de famille qui va de la guerre américano-mexicaine à l’invasion de l’Irak, l’auteur signe une épopée d’une famille texane sur trois générations. Ce livre est une réussite !
Coupez le téléphone, éteignez vos ordis, enfermez-vous … vous ne lâcherez pas ce !

- bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Le fils de Philipp Meyer- Albin . Le réserver ?

D'autres conseils  sur notre portail  

Joseph de Marie-Hélène Lafon Version imprimable

Note : 3.7/5 (7 notes)

Mots-clés : ,

Tous les romans de -Hélène Lafon sont des hymnes à la ruralité mais aussi des regards nostalgiques, des portraits de ce qui n'est plus ou ce qui est en train de disparaître. Son dernier ne fait pas exception. Là encore, l'histoire se déroule dans le Cantal rural. Joseph est un ouvrier agricole, proche de la retraite. Un ouvrier des temps anciens. Il incarne à lui tout seul tous les ouvriers agricoles d' il y a quelques années. Il a une chambre chez ses employeurs, partage leurs repas, s'occupe des terres et surtout des bêtes comme il a appris autrefois. Il occupe l'espace du livre simplement avec son corps, ses silences. Il a conscience que la campagne change, qu'elle évolue. Il semble être le dernier témoin d'un monde agricole qui se modernise et dans lequel il n'a plus sa place. Et en même temps, il incarne ce monde agricole qui lutte pour survivre et rester tel qu'il est. Par amour pour les bêtes et la terre. Ce , comme tous les livres de -Hélène Lafon, m'a touchée. Son héros, un homme attachant, n'a pas été épargné par la vie. Une certaine nostalgie s'empare de vous à la lecture de ce livre pour le peu que vous soyez familiarisé avec ce monde rural : les gestes, les odeurs, tout revient peu à peu.

- bibliothécaire à la Médiathéque Simone de Beauvoir participant au  troc lecture. organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir .Suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenairedes Médiathèques du Pays de Romans.


Joseph de Marie-Hélène Lafon - Buchet.Chastel. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

Pétronille d' Amélie Nothomb Version imprimable

Note : 3/5 (6 notes)

Mots-clés : ,

CONTRE

Je viens de finir  Pétronille,  le 23ème d’Amélie Nothomb, et je suis dubitative. J’ai trouvé ça très court, même si l’auteur n’écrit jamais de « fleuve ». Dans l’ensemble je le trouve creux, basé uniquement sur son goût du champagne et son envie d’avoir quelqu’un pour le boire… la fin est bateau et même si on vient à se demander si cet alter ego existe ou pas en réalité, je suis déçue. Il y a quelques moments de pure écriture qui m’ont permis de retrouver le bonheur de lire cet auteur que je suis depuis ses débuts mais ce est sans conteste le livre que j’ai le moins aimé de tout ce qu’Amélie Nothomb a écrit.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Pétronille d' Amélie Nothomb - Albin . Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

Pétronille d'Amélie Nothomb Version imprimable

Note : 2.4/5 (7 notes)

Mots-clés : ,

POUR

J'ai bu ce Pétronille 2014 jusqu'à la dernière goutte ! Les coupes de champagne, sans snobisme ni nombrilisme, de la célèbre écrivaine sont une savoureuse invitation à déambuler dans les rues de Paris, le milieu littéraire, les troquets et à débouler sur les pistes de ski !
Un excellent prétexte surtout à raconter une amitié détonnante, avec Pétronille, écrivaine au franc-parler, quasi inconnue, sans le sou pendant des années.
Des bulles de champagne parfois légères, hilarantes ou graves...Un très autobiographique qui met cependant en lumière une amie.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Pétronille d'Amélie Nothomb - Albin Michel. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

La chute des princes de Robert Goolrick Version imprimable

Note : 3/5 (9 notes)

Mots-clés : ,

Les larmes aux yeux, j’ai terminé la lecture fiévreuse de ce texte incroyablement lumineux de Robert Goolrick qui revient sur une période qu’il semble avoir trop bien connue : le New York des années 80 et ses abus déjà croisés dans les romans de McInerney. Trop de fric d’abord. Une avidité inouïe ! Trop de came ensuite, trop de sexe, trop d’alcool, l’excès pour seule limite et une morgue incroyable dans le regard posé sur le reste du monde qui n’est pas de la fête. Retour sur cette période à travers la confession d’un broker de Wall Street encore tout étonné, 30 ans plus tard, d’être ressorti vivant de ces années de gloire puis de désolation où beaucoup ont laissé leur peau. L’écriture de Goolrick est touchée par la grâce d’un ange fitzeraldien. Une élégance incroyable pour faire le portrait de beautés overdosées, de courtiers au cynisme aveuglant et de relations qui ressemblent à l’amitié et finissent la peau sur les os, la peur au ventre et le sida pour dernier frisson. Le retour de bâton fait un carnage. Nous ne les plaindrons pas, certes. Mais il y a tellement d’amour dans cette prose, comme dans ce portrait ultime d’un jeune travesti au grand cœur que, oui, la chute de ces princes est digne de nos larmes.  

François - Libraire à la Librairie les Cordeliers.

La chute des princes de Robert Goolrick - Anne Carrière. Le Réserver ?

D'autres conseils  sur notre portail