American Girl de Jessica Knoll Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Ani est la femme parfaite : elle a l’appartement, le physique, le job, et le mec de rêve. J'ai commencé ce livre en me disant pffft encore un livre sur une new-yorkaise working-girl aux bottines dernier cri et à la chevelure de rêve, vouée au culte de l’apparence, une vraie tête à claques qui semble vivre dans une bulle rose et dorée. Ce qui semblait commencer comme un mix de chick litt et de de lycée se révèle finalement beaucoup plus fin et brillant que le laisse paraître les premières pages … Je ne vais pas vous en dire sur l’histoire de TifAni sauf que j’ai vraiment apprécié de me laisser porter et basculer progressivement dans quelque chose auquel je ne m’attendais pas.
Un que je n'ai pas lâché ! Malgré une inégalité dans les différentes parties du et quelques maladresses, ce est assez magnétique.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie 

American Girl de Jessica Knoll - Actes Sud. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Ça va aller, tu vas voir de Christos Ikonomou Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Ils sont chômeurs fraîchement élus, travailleurs précaires, fabricants de glace, retraités sans le sou, femme de ménage à l’hôpital… Ils sont grecs. Leur pays est en crise et tandis que certains, que l’on ne voit jamais entre ces pages, s’en sortent plutôt bien, eux surnagent en se demandant pendant encore combien de temps ils vont pouvoir garder la tête hors de l’eau. Garder la tête hors de l’eau, c’est vraiment ça l’image, car les personnages de ce recueil de nouvelles sont comme les naufragés d’un pays qui sombre lentement mais sûrement et à qui l’on dit qu’il n’y a plus de place dans les canots de sauvetage. Les temps sont durs mais Ikonomou ne cède que très rarement au désespoir. Ses personnages sont saisis dans une mauvaises passe au cœur d’un pays lui-même dans une très mauvaise passe, mais lorsqu’on les quitte, on sent qu’il leur reste encore suffisamment de dignité pour se battre. Le titre du recueil est évocateur de ce point de vue là.
Ça se passe en Grèce, mais cela se passe un peu partout ailleurs en Europe en ce moment et en cela, Ikonomou touche juste.
Vous allez être secoués par cette lecture, mais peut-être en sortirez vous aussi avec un sentiment de fraternité renforcé et une envie de combattre décuplée. Voici un livre indispensable qui, comme le dit l’auteur lui-même, « montre le combat de l’homme pour ne pas perdre son humanité dans un monde qui devient sans cesse de moins en moins humain ».

François - libraire à la Librairie des Cordeliers Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Ça va aller, tu vas voir de Christos Ikonomou - Quidam. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit de Celeste Ng Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Etats-Unis en 1977. James, le père, immigrant chinois devenu professeur d'université, a rencontré Marilyn en 1957 dans une classe où il enseignait la culture américaine. Marilyn rêvait de devenir médecin, mais à l'époque, et selon sa mère, il fallait mieux qu'elle soit une parfaite femme au foyer mais certainement pas avec un Asiatique. Alors qu'elle se découvre enceinte de Nathan, son premier enfant, elle renonce à contrecœur à ses études et se avec James au grand désespoir de sa mère. Plusieurs années plus tard, Lydia, la seconde des trois enfants de Marilyn et James, disparaît noyée dans un lac proche de chez elle. Meurtre? Suicide? Accident? Un complexe et fascinant, écrit avec beaucoup de finesse et qui traite aussi bien des illusions perdues, de la famille et des non-dits, de la détresse adolescente et de l'héritage qu'on lègue malgré soi. C’est un envoûtant, le premier de Celeste Ng, qui ne laisse pas indifférent, qui fait réfléchir au poids du passé et de la famille sur le destin d'une adolescente ordinaire…Un au suspense impeccable du début à la fin.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit
de Celeste Ng - Sonatine. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le premier qui voit la mer de Zakia et Célia Héron Version imprimable

Note : 4/5 (2 notes)

Mots-clés :

Ce à quatre mains défile sous nos yeux tel un journal intime qui s'ouvre en 1956 sur l'enfance de Leïla, 8 ans, de ses cinq sœurs et deux frères. Elle vit dans un quartier habité surtout par des colons parce que son père a hérité du cinéma du quartier. On va la suivre ainsi jusqu’en juillet 2011, soit sur une cinquantaine d’années.... Durant près de cinquante-cinq ans, elle évoque son enfance, ses craintes, ses joies et ses déceptions. A travers ses confidences, s’exprime la voix d’un pays blessé par des luttes de pouvoir, l’oppression ou le racisme. Son récit évolue avec elle, s’enrichit, se nourrit de rêves et de rencontres à mesure que Leïla grandit et devient une femme.
J’ai aimé ces voix de femmes de deux générations, la voix de celle qui s’est exilée et celle qui est née en France. Récit à deux voix, celle d'une mère et de sa fille qui évoque 50 ans de souvenirs personnels entre la France et l'Algérie. Les thèmes évoqués - exil, identité, transmission, racisme...- sont forts et rendent le récit particulièrement intéressant car, tout en prenant du plaisir à notre lecture, ils nous interpellent, nous questionnent …Le livre se termine au moment de l’éclatement des printemps arabes, en 2011...

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Le premier qui voit la mer de Zakia et Célia Héron  - Versilio. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le mystère du magicien disparu de Ian Sansom Version imprimable

Note : 4/5 (2 notes)

Mots-clés :

Israël Armstrong est bibliothécaire. A bord de son bibliobus il dessert les habitants d’Irlande du Nord.

Erudit, insatiable il n’en est pas moins un malchanceux congénital.

Chargé d’installer une exposition retraçant  l’histoire d’un grand magasin à l’occasion de sa commémoration,  il se retrouve mêlé à la disparition du Directeur et même suspecté d’enlèvement par la police.

 Voilà Israël dans de biens mauvais draps ! Il profite du peu de temps qu’il lui reste avant d’être fait prisonnier pour mener son enquête.

J’ai découvert Ian Sansom et son héros «  bibliothécaire-détective » avec cette enquête… je me suis régalée.

C’est loufoque à souhait, jubilatoire… Un vrai moment de détente et de rire.

  - bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Le mystère du magicien disparu de Ian Sansom - Hoëbeke. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail