Le génocide Arménien Version imprimable

Note : 2.5/5 (2 notes)

Mots-clés :

2015 marque le centenaire du génocide arménien. Une page noire de l’Histoire turque, de notre histoire. Entrée en guerre en 1914 aux cotés de l'Allemagne, l'Empire ottoman subit de graves revers militaires en 1915 face aux Russes. Le gouvernement Turc accuse la minorité arménienne d'être à l'origine de ces défaites, de troubler l'ordre public et de trahir le pays en voulant se joindre au Russe. Le gouvernement Turc va décider de leur déportation et de leur massacre entre avril 1915 et juillet 1916. En seize mois, les autorités turques provoquèrent la mort d’un peu plus d’un million d’Arméniens. C’est dans le contexte de la 1ère guerre mondiale, et du nationalisme turc qu’un peuple millénaire, les arméniens d’Anatolie, fut exterminé, donnant naissance au premier grand génocide de l’histoire. Comment un massacre d’une telle atrocité a-t-il put être mis en place et pourquoi ce fait est-il toujours nié par la Turquie ? Le génocide arménien constitue un tournant dans l’histoire de l’humanité. Car les populations civiles massacrées ne sont pas des populations civiles ennemies mais des sujets de l’Empire ottoman, qui ne constituaient pas une menace pour la sécurité de l’Empire. Tournant dans l’histoire du XXe siècle car ce génocide ouvre la voie aux génocides du XXème siècle. De nos jours, même si l’idée d’une éventuelle discussion avec l’Arménie progresse en Turquie, il semble toujours hors de question pour celle-ci de reconnaître l’existence d’un génocide des Arméniens.

Parce qu’ils sont arméniens de Pinar Selek

« Témoigner est une responsabilité ».
Que devient-on lorsqu’on oublie ?
On s’habitue au mal, écrit Pinar Selek, sociologue turque. Depuis des années elle se bat pour les minorités de son pays, les femmes, les kurdes, les Arméniens. Elle a connu la prison, la torture et, depuis 2009, l’exil. Dans cet essai, l’auteure s’attaque à une page noir de l’histoire turque, toujours controversée, toujours taboue. Récit engagé sur le génocide arménien. Pinar Selek dévoile son cheminement personnel vers une sensibilisation à la cause arménienne. Elle évoque les lettres que lui adressait un anonyme et qui l’ont aidée à garder espoir pendant ses deux années d’emprisonnement dans une prison turque. Elle découvrira à sa libération qu’il s’agissait d’un sacristain arménien. Tissé de souvenirs et de rencontres, ce livre est un témoignage percutant.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Parce qu’ils sont arméniens de Pinar Selek - Liana LeviLe Réserver ?

A lire sur le sujet ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Viscères de Mo Hayder Version imprimable

Note : 2.6/5 (5 notes)

Mots-clés :

La famille Anchors-Ferres s'accorde quelques jours de vacances dans leur résidence de campagne. Dans le parc, ils font une macabre découverte ; des viscères sont accrochées aux branches d'un arbre.
Pour Oliver, Matilda et Lucia leur fille, cette découverte les replonge avec angoisse quinze ans en arrière, le jour de la mort violente de deux amoureux, éviscérés.
Pourtant le criminel est encore sous les verrous, s'est-il échappé ? A - t'il été libéré ?
Deux hommes arrivent pour leur porter secours mais très vite ils deviennent leurs geôliers.
Leur but ? Les faire mourir de peur.
Franchement ? J'ai lu ce avec frénésie, avec fièvre. J'ai fait brûler le repas, négligé mon sommeil, j'étais dans l'histoire avec une telle angoisse que je ne pouvais que continuer comme si la vie de ces personnages dépendait de la rapidité de ma lecture.
Un livre palpitant donc, mais lecteurs sensibles abstenez-vous, Mo Hayder c'est du lourd et elle ne nous épargne aucun détail !

  - bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Viscères de Mo Hayder - Presse de la cité. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Tous les démons sont ici de Craig Johnson Version imprimable

Note : 3.4/5 (5 notes)

Mots-clés :

Bienvenu dans un enfer…glacial ! Le shérif Walt Longmire s’apprêtait à passer une soirée relativement calme. C’est ce qu’il pensait avant de croiser la route de Reynaud Shade et d’apprendre que le blizzard arrivait dans la région. Considéré comme le plus dangereux sociopathe du pays, Reynaud Shade, désormais entre les mains des hautes autorités, doit conduire la police à l’emplacement du corps d’une de ses victimes. Il s’agit d’un enfant indien qu’il a tué des années auparavant mais qui touche une famille connue de Walt Longmire. Malheureusement, Shade réussit à s’échapper. Walt n’a pas d’autres choix que de poursuivre le prisonnier alors que la tempête fait rage. J’ai parfois trouvé que Craig Johnson ne nous donnait pas le meilleur de lui-même dans certains de ses derniers romans. Avec Tous les démons sont ici, j’ai retrouvé l’univers qui m’avait tant plu : un shérif obstiné, une nature qui met à rude épreuve, une nature qui se mérite et surtout toutes les légendes amérindiennes. En un mot, j’ai adoré.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Tous les démons sont ici de Craig Johnson - Gallmeister. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Pierre noire de Chantal Forêt Version imprimable

Note : 4.5/5 (2 notes)

Mots-clés :

et Nicolas ont péri tous les deux dans l'incendie de leur maison à la pierre noire. La piste d'un incendie criminel n'est pas écarté. Mais alors qui pouvait bien leur en vouloir ?
Ils étaient jeunes, amoureux et tellement appréciés dans leur village d'adoption.
C'est en se baladant qu'ils avaient découvert la maison en ruine. Pour Nicolas la restaurer, en faire un nid douillé devint très vite une obsession, une raison de vivre.
Pour c'était tout autre chose. Cette maison ne l'attirait pas, elle semblait hantée par cette folle qui y avait habité toute sa vie et tant de drames.
Chantal Forêt m'a séduite avec son histoire. C'est un policier mais bien plus que ça, c'est une atmosphère, qui prend son temps pour nous draper de ses mystères et de son angoisse.
Une écriture, vous l'aurez sans doute compris, qui nous accorde une pause, qui nous raconte une histoire dramatique bien loin du suspens à cent à l'heure. Un huis clos sombre, tragique et nostalgique que j'ai beaucoup aimé. Un gros coup de coeur.

  - bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Pierre noire de Chantal Forêt - L'Archipel. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L'Oural en plein cœur d'Astrid Wendlandt Version imprimable

Note : 2/5 (1 note)

Mots-clés :

Astrid est fascinée par la Russie. Son second livre nous emmène à Tcheliabinsk, une ville qui fut le fleuron de l'industrie métallurgique. Un ville où l'auteur, 15 ans plus tôt, a une histoire d'amour avec Micha, un jeune chanteur de rock.
15 ans après elle retrouve son amour de jeunesse, et là grosse déception. Elle décide donc de partir au cœur de l'Oural, avec Dima, un ami peu loquace de Micha. Un voyage au cœur de la Russie riche en découvertes, et en rencontres. Durant des semaines elle va côtoyer des familles vivant en semi-autarcie, et découvrir un peuple aussi divers que le pays lui-même.

Astrid, dans ce livre, mène deux quêtes, l'une amoureuse qui nous émeut, et l'autre ethnographique, fascinante.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

L'Oural en plein cœur d'Astrid Wendlandt - Albin Michel. Le Réserver ?


D'autres conseils de lectures sur notre portail