La loi des Sames de Lars Pettersson Version imprimable

Note : 2.5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Anna Magnusson, une jeune substitut du procureur à Stockholm, est appelée à l’aide par sa famille pour défendre un cousin accusé de viol. Evidemment Anne se précipite à Kautokeino, petite ville se situant en Laponie norvégienne, en plein cœur du territoire des Sames. Pourtant, une fois sur place, rien ne se passe comme prévu… Plus qu’une enquête, Lars Pettersson  propose une peinture sociale d’un monde en voie de disparition, un tout aussi dépaysant que passionnant dans sa description d’un peuple, de sa culture. L'auteur dépeint avec précision, les rigueurs de l'hiver, les difficultés du métier d'éleveur, la lente agonie de cette activité, l'impossible intégration et l'amertume des Sames, le désœuvrement d'une jeunesse…Une formidable invitation au voyage, pour ceux qui sont curieux des régions arctiques.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

La loi des Sames de Lars Pettersson - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le cœur régulier d’Olivier Adam Version imprimable

Note : 4/5 (3 notes)

Mots-clés :

Sarah, quadragénaire, cadre dans une entreprise, mère de deux adolescents avec un mari parfait et une belle maison, tourne le dos à cette vie en apparence idéale en apprenant le suicide de son frère. Elle s’enfuit au Japon et se réfugie dans un petit village au pied des falaises où Nathan avait séjourné. Sur ses traces elle va peu à peu redonner un sens à sa vie.
Un sensible, à fleur de peau.

-  bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Le cœur régulier
d’Olivier AdamEd. de l’Olivier. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Loretta Nyhan et Suzanne Hayes Version imprimable

Note : 2.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Durant la Seconde Guerre mondiale, en Amérique, deux femmes, à des centaines de kilomètres l'une de l'autre, vont s'écrire.
Leurs maris combattent en Europe et cet échange de lettres va les aider à surmonter ces temps difficiles.
Recettes de cuisine, conseils de jardinage, potins de voisinage, échanges de confidences....Une immense complicité unit Glory et Rita. Nous découvrons deux femmes attachantes, courageuses et solidaires. J'ai été touchée par la grâce de ce . Les larmes me sont venues aux yeux, non par tristesse mais par une intense émotion. Et quel bonheur d'avoir des ami(e)s !!!!

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Loretta Nyhan et Suzanne Hayes -  Belfond. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les temps glaciaires de Fred Vargas Version imprimable

Note : 3.6/5 (5 notes)

Mots-clés :

Une vieille dame est retrouvée morte chez-elle, dans sa baignoire : suicide, meurtre ? A côté du corps, un dessin bien étrange suscite la curiosité du commissaire Adamsberg et de son équipe. Des secrets de famille, un voyage en Islande qui tourne mal, une curieuse société d’étude sur Robespierre, qui organise des reconstitutions historiques de débats tenus de 1792 à 1794 ...Et nous voilà embarqué dans une nouvelle enquête au coté d’Adamsberg, de l’anxieux et encyclopédique lieutenant Danglard, l'imposante Violette Retancourt, Lucio, le voisin aux drôles de conseils...
Fred Vargas nous promène de l'Islande à la période révolutionnaire et nous y perd avec délectation. Les intrigues sont savamment orchestrées et telle une acrobate, elle finit par en renouer les fils avec adresse. Vous êtes intrigués ? Vous aimez les intrigues bien ficelées? Alors Bienvenue chez Vargas! Un réussi qui se déguste avec plaisir.

- bibliothécaire à la Médiathéque Simone de Beauvoir participant des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Les temps glaciaires
de Fred Vargas - Flammarion. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

Les gens heureux lisent et boivent du café d' Agnès Martin-Lugand Version imprimable

Note : 3.5/5 (6 notes)

Mots-clés :

Agnès Martin-Lugand s'est faite connaître grâce à son premier Les gens heureux lisent et boivent du café, qui fut un succès d'auto édition avant de venir rencontrer le « grand public » sur les étagères de nos librairies et bibliothèques. Les succès aussi forts qui débutent d'un auto-édité sont assez rares pour être remarqués. Je m'étais donc penchée sur le phénomène l'été 2013...

Si une chose est sûre avec ce , c'est qu'une fois la première page tournée il est difficile de s'arrêter, ce qui, somme toute, est assez valorisant. Les gens heureux lisent et boivent du café est l'histoire de Diane, trentenaire ayant perdu son mari Colin et sa petite Clara âgée de 6 ans dans un accident de voiture. Le débute une année après le drame, Diane, toujours aussi effondrée est une loque. Elle ne travaille plus, vit cloîtrée chez elle, fume et boit plus qu'elle ne mange. Jusqu'au jour où elle décide de quitter Paris pour l'Irlande afin d'échapper à des parents atroces et un meilleur ami envahissant, bref, elle veut aller s'enterrer en Irlande. L'Irlande, et ses paysages magnifiques, l'Irlande est sa bière, mais surtout l'Irlande et son beau gosse Edward-le-taciturne-artiste-torturé-stéotypé-à-fond. Je vous passe en sourdine les aventures de ces deux personnages, mais une chose que je peux vous dire c'est que j'ai été déçue. A la lecture de la quatrième de couverture je m'attendais à un bouleversant sur le deuil difficile d'une veuve et d'une mère, de sa remontée des ténèbres, d'une renaissance, bref je m'attendais à de la réflexion et à de la profondeur. C'est aussi ça le miracle des livres, ils ne sont pas toujours ce qu'on attend d'eux... Je me retrouve donc avec un certes bien écrit, mais qui est davantage constitué de dialogues que de texte pur et dur, un qui manque de profondeur et qui abandonne relativement vite le deuil de Diane pour tomber dans le cliché d'une relation amoureuse entre deux êtres torturés et on est bien loin des relations tumultueuses célèbres comme celle d'Heathcliff et Catherine dans Les hauts de Hurlevent ou d'Elisabeth et Darcy dans Orgueil et préjugés. On assiste à un combat de poules pour le beau Edward, à de nombreux stéréotypes.

Bon, je ne veux pas assassiner ce , parce qu'au fond c'est un bon livre d'été, à lire sur le transat ou sur la plage, un livre détente.

Moins de deux ans plus tard, l'auteur récidive (une troisième fois) et publie cette fois la suite de ce premier intitulé La vie est facile ne t'inquiète pas. Et bien, moi, je ne peux m'empêcher de m'inquiéter : que va donner cette suite ? J'attends vos commentaires, si vous avez déjà entre vos mains ce  !

Mandy - bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Les gens heureux lisent et boivent du café
d'Agnès Martin-Lugand - Michel Lafon. Le Réserver ?
Les Médiathèques ValenceRomans. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail