Du sang sur la glace de Jo Nesbo Version imprimable

Note : 2.8/5 (5 notes)

Mots-clés :

Olav s’est essayé aux cambriolages, à la vente de drogues mais il s’est toujours fait prendre. Non, là où il excelle c’est le meurtre. C’est donc tout naturellement qu’il est devenu tueur à gages. Son patron, Daniel Hoffmann, à la tête du premier réseau de vente de drogue, lui fait entièrement confiance. Olav tue proprement et sans laisser de traces. Mais Olav, malgré les apparences, a un cœur d’or. Ses gages servent très souvent à indemniser (toujours anonymement) les veuves qu’il sème le long de son chemin. Lorsque son patron lui demande d’éliminer son épouse infidèle, les ennuis vont commencer. Il faut dire que cette épouse est vraiment très belle … Jour après jour, chacun va réapprendre à se connaître, à se faire confiance. Pourtant, la culpabilité, la honte, la colère contenue hantent Jack qui n’arrive pas à se pardonner.
Thème sur la réconciliation, le pardon, le fils prodigue. MAGNIFIQUE.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Du sang sur la glace
de Jo Nesbo - Gallimard. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les intéressants de Meg Wolitzer Version imprimable

Note : 3.2/5 (4 notes)

Mots-clés :

1974, six ados se rencontrent dans un camp de vacances, se lient d’amitié et se baptisent « les intéressants » ! Ils se jurent de rester amis pour l’éternité et de devenir intéressants, persuadés que l'avenir fera d'eux des personnes singulières. Sous la plume de dite Jules, nous allons les suivre pendant 40 ans. Ca parle d'amitié, d'amour, de la vie. De la manière dont on se construit, des chemins que l'on prend ou que l'on ne prend pas. Très rares sont les romans qui m’ont serré la gorge et piqué les yeux.
J’ai adoré. Je ralentissais ma lecture pour retarder le moment de la séparation !

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie 

Les intéressants de Meg Wolitzer - Rue Fromentin. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Une vraie famille de Valentin Musso Version imprimable

Note : 3.2/5 (4 notes)

Mots-clés :

Les Vasseur vivent en Bretagne, dans un lieu isolé. Ils ont fui Paris, un drame, une tragédie, dont le père garde des séquelles, une jambe folle et des douleurs insoutenables.
Depuis l’accident sa  femme insiste pour qu’ils embauchent quelqu’un pour les aider à entretenir la longère.
Par une soirée pluvieuse, François Vasseur rentre chez lui en voiture et crève. Un énigmatique jeune homme l’aide à changer sa roue.  Dégourdi, travailleur il cherche un emploi. Ce qui tombe à point nommé. Il est donc engagé et peu à peu s’installe chez les Vasseur. Mr Vasseur commence à se méfier du jeune homme et se sent de plus en plus mal à l’aise à son contact…
La pluie, le froid s’installe dans ce . Le vent glacial s’immisce insidieusement jusqu’aux os.  Et le suspens… ce suspens insupportable, omniprésent nous colle à la peau pendant toute la durée du à en provoquer des maux de ventre.

Un policier où le est balloté de fausses pistes en rebondissements. Excellent !

  - bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie 

Une vraie famille de Valentin Musso - Seuil. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Contre enquête sur la mort d’Emma Bovary de Philippe Doumenc Version imprimable

Note : 3/5 (3 notes)

Mots-clés :

Dans ce , l’auteur part du de Gustave Flaubert Emma Bovary. Flaubert a voulu faire faire croire au suicide d'Emma Bovary par absorption d'une forte dose d'arsenic. Or c'est un fait reconnu que l'arsenic, en une seule prise, n'est presque jamais mortel.. Emma Bovary agonise et des médecins illustres sont appelés à son chevet. Avant de mourir, elle a juste le temps de dire « Assassinée, pas suicidée ». Le permis d’inhumer est alors suspendu, l’enquête est ouverte. La paisible ville de Yonville est alors l’objet de tous les regards, surtout parisiens. C’est l’occasion de recroiser les personnages de Homais, Lheureux, Rodolphe…
Très beau d'une femme courageuse, qui va oser affronter son mari et l'ensemble du village pour réaliser son rêve et glâner son petit bout d'indépendance et de respect.
- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Contre enquête sur la mort d’Emma Bovary
de Philippe Doumenc - Actes Sud. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les déchirures de l’aube de Gilbert Vincent-Caboud Version imprimable

Note : 3/5 (3 notes)

Mots-clés :

Ce qui n’est pas une nouveauté, est un véritable petit bijou. L ‘auteur éprouve un réel plaisir à jouer avec les mots, son style singulier est flamboyant. Il nous transmet au fil du récit sa jubilation et nous partageons l’enchaînement de ses phrases dans une explosion d’images poétiques. L’intrigue se situe à Saint Antoine l’Abbaye, un crime a eu lieu. Leblanc, un écrivain qui vit d’une petite pension d’accidenté du travail, mène l’enquête. Ce rentier original a été adopté par les villageois. « Mes errances me permettaient de causer longuement avec les isolés des champs, enlainés de gilets tricotés mains, qui furent du dimanche avant d’être à trous ». A travers ses investigations il brosse une série de portraits et décrit le village avec beaucoup de poésie : « L’abbatiale changeait de couleurs selon les saisons. Nonne glacée l’hiver, elle se transformait en courtisane flamboyante dans les soirs d’août , avant de s’effacer sous le châle discret de l’automne ». Il nous fait partager la vie quotidienne des villageois avec ses potins, ses secrets, voire ses…crimes. A la fois du terroir, policier, étude de mœurs tout cela écrit dans un style original, riche et drôle cet ouvrage est à mettre entre toutes les mains.

-  bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Les déchirures de l’aube de Gilbert Vincent-Caboud - Etoile du Sud. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail