Joyland de Stephen King Version imprimable

Note : 2.6/5 (5 notes)

Mots-clés :

Vous êtes arrivés à Joyland ! La plus belle -et étrange- fête foraine de Caroline du Nord ! Faites votre choix : un tour dans la grande roue, ou essayez plutôt la Maison de l'Horreur, mais attention, une jeune femme n'en est jamais ressortie vivante.
Allez les "ploucs", venez adopter la "Parlure", et n'ayez crainte, un chien géant est là pour vous sauver la vie si vous vous étouffez avec un hot dog !
Un de plus pour le maître de l'horreur. Mais ne vous fiez pas à la quatrième de couverture ! Point de clowns ou autres atrocités ...
C'est du King pur jus, il y a bien un meurtre à résoudre et un fantôme ... Mais l'horreur n'est pas là. Elle est dans le coeur de Devin Jones, qui nous raconte le meilleur et le plus horrible été de sa vie, son passage difficile à l'âge adulte (premier amour, premier travail, première rupture) et sa rencontre avec un enfant qui va bouleverser sa vie . Ce me fait plutôt penser à "La ligne verte". Plein de mystère et de nostalgie ...
L'histoire est belle, bien ficelée, les personnages très bien travaillés et Devin Jones est attachant. En plus, immersion garantie dans la culture foraine.
Plongez dans ce noir, and enjoy !

- bibliothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir  

Joyland
de Stephen King - Albin Michel. Le Réserver ?
La ligne verte. Le Réserver ?

Passé imparfait de Julian Fellowes Version imprimable

Note : 3.8/5 (5 notes)

Mots-clés :

L’auteur, créateur de l’excellente série « Downton Abbey » nous plonge avec ce dans l'aristocratie anglaise des années 70. Il dresse le tableau d’une classe et d’un pays en pleine mutation. Damian Baxter ancien camarade d’université du narrateur chez lui. Pourquoi cette invitation, alors qu’il ne se parle plus depuis 1970 ? Damian pour le charger d’une mission délicate : retrouver cinq femmes qu’ils ont tous deux connues lors de leurs études. Mais pourquoi cette requête ? Damian est mourant, il n’a pas d’héritier à qui léguer son immense fortune, mais, il sait que l’une de ces cinq femmes a eu un enfant de lui. C’est le début d’un voyage vers un passé plein de fantômes, de secrets et de révélations surprenantes. Avec une nostalgie qui n’empêche pas la lucidité, l’auteur décrit l’univers fermé et pétri de convenances d’une classe sociale en pleine transformation.
J’aime beaucoup le titre de ce livre qui correspond parfaitement à cette histoire. Malgré quelques longueurs, on se passionne pour ces jeunes gens, pour savoir ce qu'ils sont devenus au fil du temps et pour le fil rouge du : savoir ce qui s'est déroulé au Portugal en 1970 qui a tout changé et qui entretient beaucoup de suspens.

Passé imparfait
de Julian Fellowes - Sonatine. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Une disparition inquiétante de Dror Mishani Version imprimable

Note : 3.1/5 (7 notes)

Mots-clés :

Ofer Sharabi, adolescent réservé et peu sociable, disparaît un matin sans laisser de trace. Est-ce une simple fugue comme le pense le commandant de police Avraham Avraham ? Les jours passent et toujours aucune nouvelle de l’adolescent. Cette disparition se fait de plus en plus inquiétante…Enfin une enquête est ouverte… Encore une disparition d’enfant, les auteurs de polars adorent les faire disparaître ! Mais, là cela se passe en Israël, ou selon le policier chargé de l’enquête : Chez nous, il n'y a pas de tueurs en série, pas d'enlèvements et quasiment pas de violeurs qui agressent les femmes dans le rue. Chez nous, si quelqu'un est assassiné, c'est en général le fait du voisin, de l'oncle ou du grand-père, pas besoin d'une enquête compliquée pour découvrir le coupable et dissiper le mystère. Oui, chez nous, il n'y a pas de vraies énigmes et la solution est toujours très simple. Pas d’enlèvements, pas d’assassinats…Et bien c’est ce que l’on va voir Mr le commandant. Dror Mishani est très un bon manipulateur qui gère avec intelligence notre angoisse jusqu’au point final alors que le mystère semble éclaircit, l'auteur nous pousse à réfléchir à ce que nous venons de lire à nous interroger sur notre regard porté sur les faits. Un auteur à suivre.

- bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Une disparition inquiétante de Dror Mishani - Seuil. Le Réserver ?


D'autres conseils de lectures sur notre portail


Blanquette de Laure Buisson Version imprimable

Note : 3.3/5 (3 notes)

Mots-clés :

L'héroïne aime son mari au point de considérer leur entourage comme une armée d'ennemis à détruire.
Blanquette, c’est la blanquette de veau que sa femme lui prépare avec amour, mais en guise de sauce blanche, elle incorpore une mixture à base de somnifères. Car, c’est décidé, ce soir, son mari s’endormira pour ne plus se réveiller.
Ah non ! Je vous dis tout ! Et la surprise alors ? !!!
Ne vous inquiétez pas, on apprend tout ça dès les premières lignes. Ensuite un monologue se déroule pour expliquer comment l’amour fou, l’amour vache, l’amour exclusif, l’amour fusion amène cette femme au-delà de toute déraison. Récit détaillé d’une lente descente invisible dans la folie, portrait terrible d’une femme prête à tout pour posséder et retenir ce mari, sans partage et sans concession. Rien n’entamera ses résolutions, ni sa fille, ni les rides, ni le monde alentour.        RELU

Colette - bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Blanquette de Laure Buisson - J'ai Lu. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Ma grand-mère russe et son aspirateur américain de Mair Shalev Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

On met ensemble une grand-mère russe juive, maniaque du ménage émigrée en Galilée, un beau frère russe juif et traître car émigré aux USA, un aspirateur américain dernier cri et un petit-fils qui raconte cette histoire. Le résultat : un cocktail délicieux aux saveurs d'une saga familiale qui retrace le parcours de plusieurs générations d'une famille originaire de la communauté juive de Russie. En effet, lors de la révolution d'octobre, nombreux sont les Juifs qui s'enfuient en Palestine et s'installent dans des coopératives agricoles; d'autres partent pour le nouveau continent. Chacun fait son choix, mais a-t-on mesuré les conséquences ? Interrogez le Sweeper, l'aspirateur américain, il vous en dira des nouvelles ! Un drôle et plaisant.
                    
- bibliothécaire à la médiathèque Monnaie

Ma grand-mère russe et son aspirateur américain de Mair Shalev - GallimardLe Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail