Une longue impatience de Gaëlle Josse Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Il n’est pas facile de se remettre de la lecture de ce poignant. Il faut déjà sécher ses larmes avant de pouvoir parler de la détresse d’Anne, cette mère qui attend désespérément le retour de son fils parti en mer pour fuir la brutalité de son beau-père. Gaelle Josse a la faculté de nous plonger dans une atmosphère lourde, dans les pensées et les sentiments les plus profonds de son héroïne dont le cœur saigne mais qui survit grâce à l’espoir. Ce récit dépeint un drame, aussi personnel qu'universel : la douleur de l'absence, la peur du vide, l'attente inexorable.
L’écriture est d’une extrême justesse et d’une infinie délicatesse malgré l’aspect tragique de la situation.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Une longue impatience
de Gaëlle Josse - Noir sur blanc. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Philip Roth Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Philip Roth, un des géants de la littérature laisse une œuvre considérable. Auteur de plus d’une trentaine de romans, il était un observateur lucide de la société américaine et de ses travers, un grand témoin de son époque. C'est le livre Portnoy et son complexe qui l'avait révélé au grand public en 1969, un ouvrage qui avait fait scandale, à la fois pour ses descriptions sexuelles très crues et sa façon d'aborder la judaïté.
Et depuis, Philip Roth n'a cessé d'occuper le devant de la scène littéraire américaine. Sa plume exigeante et sa lucidité implacable sur la société américaine ont fait de lui une figure majeure de la littérature de la fin du XXème siècle.
Régulièrement salué comme le plus grand écrivain américain vivant, il avait annoncé sa décision d'arrêter d'écrire en 2012. Philip Roth a reçu toutes les plus grandes distinctions américaines: Le Pullitzer, deux National Books Awards, deux National Book Critics Circle awards, trois fois le prix Faulkner …Sauf le Prix Nobel de Littérature !

Découvrir ou redécouvrir son œuvre ici

Le rire de 17 personnes : anthologie de nouvelles contemporaines de la République populaire démocratique de Corée du Nord Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Anthologie de 11 nouvelles nord-coréennes contemporaines qui offre un panorama sur la littérature du pays des années 80-90 c’est-à-dire avant la grande famine et la mort de Kim Il-sung. Chacune de ces nouvelles a un discours optimiste où les personnages font parfois preuve d’égoïsme, de mesquinerie mais qui tôt ou tard changent et retrouvent la volonté de servir le pays. Elles sont toutes un hommage à la République populaire démocratique de Corée.
Si à la lecture des premières nouvelles le ton un brin moralisateur paraît « exotique », j’avoue m’être vite lassée du caractère systématique de bonne volonté du peuple à servir le pays.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir        

Le rire de 17 personnes : anthologie de nouvelles contemporaines de la République populaire démocratique de Corée du Nord - Actes sud. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Ma vie palpitante de Kim Ae-ran Version imprimable

Note : 4.5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Voici l’histoire émouvante d’un ado de 16 ans, Aerum. Lorsqu’il a 2 ans, suite à des examens médicaux, ses parents apprennent qu’il est atteint de progeria. Lorsqu’on fait sa connaissance, Aerum va bientôt mourir. Avant de partir, il voudrait écrire un livre pour ses parents et réécrire leur histoire afin de la rendre plus belle. Ses parents n’avaient que 16 ans lorsqu’il est né et leur vie s’est limitée à vivre, travailler, payer les soins d’Aerum. Ne croyez pas que ce est triste et larmoyant. Bien au contraire.
C’est une ode à la vie. Sans pathos et avec beaucoup de philosophie, Aerum parle des soins, de sa maladie et de son amour de la vie. Magnifique.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir 

Ma vie palpitante de Kim Ae-ran - Picquier. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La Femme qui ne vieillissait pas de Grégoire Delacourt Version imprimable

Note : 3.3/5 (3 notes)

Mots-clés :

Betty, l’héroïne de ce se rend compte que son visage ne subit plus aucun signe du temps qui passe et reste figé à l’âge de trente ans. Les années passent et seul son organisme vieillit. Garder le visage d’une éternelle jeune femme peut être tentant mais l’auteur nous démontre les limites de cette situation. Grégoire Delacourt s’amuse en abordant la question de la jeunesse éternelle, thème qui préoccupe beaucoup de monde dans nos sociétés actuelles.
Un livre qui se lit vite avec une fin prévisible.
Je ne pense pas qu’il vieillira longtemps sur les rayons des bibliothèques.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

La Femme qui ne vieillissait pas de Grégoire Delacourt. J-C- Lattès. Le Réserver ?*

Site de l'auteur ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Trop de morts au pays des merveilles de Morgan Audic Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

L’histoire commence de manière assez classique : Une femme disparue depuis 3 ans, son mari avocat qui la recherche. Sauf que…le mari est devenu amnésique après un grave accident de voiture, quelque temps à peine après la disparition d’Alice. Où est Alice ? Morte ? Partie délibérément ? Eric Berger flic, père célibataire, enquête sur cette disparation mais son enquête piétine. Il va faire équipe avec Diane Kellerman, une ex-lieutenant pour résoudre ce mystère. Au fil du , les rebondissements se multiplient, le suspense s’intensifie, cela devient carrément haletant, difficile de lâcher l’histoire. Dans un premier où les indices prennent la forme de charades, Morgan Audic tisse un jeu de faux-semblants, de trompe-l’œil et de chausse-trappes aussi fascinant qu'un conte pour enfants diaboliques.
Un premier prometteur.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Trop de morts au pays des merveilles de Morgan Audic - Rouergue. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La dénonciation de Bandi Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Lorsque le livre a été publié, des doutes ont été émis sur la nationalité nord-coréenne de l’auteur. Peu importe. Dans ce recueil de 7 nouvelles, on découvre un pays où le peuple a froid et faim, où il doit jouer un rôle, faire semblant s’il veut continuer à survivre dans ce pays totalitaire.
Les héros ont tous un point commun : la peur d’être dénoncé et voir leur vie basculer du jour au lendemain.
J’ai beaucoup aimé ce recueil.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

La dénonciation de Bandi - Picquier. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail  

Couleur de l’incendie de Pierre Lemaître Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

La vengeance d’une femme

Une fresque qui s'ouvre par l’enterrement national du banquier Marcel Péricourt et d’une tentative de suicide. C’est Madeleine Pericourt qui hérite de l’empire financier. Mais elle va être victime d’une machination qui va la ruiner. Et Madeleine humiliée, que tout le monde imagine stupide, va se révéler machiavélique, implacable…
Une intrigue, des rebondissements, des retournements de situations, des manipulations, des traîtrises, des alliances…une vengeance menée de main de maître ! Une histoire comme je les aime, c’est absolument jubilatoire ! L'écriture de Lemaitre est toujours aussi emballante.
N’hésitez pas à le lire ! Et même sans avoir lu Au revoir là-haut !

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie 

Couleurs de l’incendie de Pierre Lemaître - Albin Michel. Le Réserver ?*
Au revoir là-haut. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail