Nous sommes les chasseurs de Jérémy Fel Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Avertissement : A toi , à qui je conseille vivement de lire ce ! Préparez-vous à vivre le pire, à côtoyer des êtres dépourvus d’humanité. Vous allez rencontrer des fantômes malveillants et un ange aux allures de démons… Comme dans un palais des glaces, il y a un monde où visible et invisible, réel et fiction, se confondent.
Le suspense est tellement bien ficelé, l'écriture est si efficace, la construction en puzzle est si maîtrisée, que je n'ai pas pu lâcher le livre avant la dernière page.
Et de quoi parle ce livre ?
Lisez-le : Vous allez être manipulés, comme je l’ai été. C’est beau et effrayant, lucide et complètement perché, génial et monstrueux, lumineux et anxiogène, intime et imaginaire !
Ame sensible …

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Nous sommes les chasseurs de Jérémy Fel - Rivages. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail


Déprivilégier le genre d'Arnaud Alessandrin & Le troisiè_me genre au crible de l'inconscient collectif de Cyril Fontaine Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Deux livres sur le genre. A la fois semblable et totalement différent.

Le premier, "Déprivilégier le genre" a une approche sociologique du genre. 4 parties : les mouvements féministes, la transidentité, ldébinariser le genre et enfin l'expérience drag-queen. Spécialiste du genre, l'auteur bouscule idées reçues, conformisme et donne à réfléchir.

Dans "Le troisième genre au crible de l'inconscient collectif", l'auteur livre une étude transversale sur le troisième genre. Il aborde la question du genre de façon anthropologique et sociologique. Tout aussi intéressant que le livre précédent, on découvre que ce troisième genre n'est pas le fait de notre société actuelle ni le fait des sociétés occidentales.
J'ai bien aimé le côté anthropologique du livre. C'est très intéressant d'apprendre que partout sur la planète le genre est pris en compte. Accepté ou pas mais présent.
Ce livre est une bonne façon de compléter ses connaissances sur le sujet.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Déprivilégier le genre d'Arnaud Alessandrin - Double Ponctuation. Le Réserver ?

Le troisième genre au crible de l'inconscient collectif de Cyril Fontaine - St Honoré éditions. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail


Madame Hayat d' Ahmet Altan Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

Depuis quelques temps, un vent de violence et d’arbitraire semble poindre dans le pays et que dire de ces hommes armés de bâtons qui sillonnent les rues ? Fazil est un jeune homme dont la ruine du père causée par le gouvernement conduit à la pauvreté. Il parvient tout de même à poursuivre ses études de littérature à l’université. Pour gagner un peu d’argent, il joue le rôle d’un figurant attablé dans une émission de . C’est lors de l’enregistrement de l’une de ces émissions qu’il fait la connaissance de madame Hayat aux courbes avantageuses. Pourtant bien plus âgée que lui, Fazil va aimer cette femme qui l’initiera aux plaisirs charnels mais qui garde tous ses mystères. Elle semble en effet retirée du monde, passe ses journées à regarder les documentaires à la télé, se réjouit de petits plaisirs du quotidien mais semble liée à certains membres influents du pouvoir en place. C’est également dans le cadre de l’émission que Fazil fera la connaissance de la jeune Sila qui partage de nombreux points communs avec lui : étudiante en littérature, elle s’est, elle aussi, retrouvée sans argent lorsque le gouvernement a saisi tous les biens de son père. Ensemble, ils parlent littérature, de ce qu’elle permet, de ce qu’elle est, autant de débats qui ponctuent leurs soirées. Fazil hésite entre ces deux femmes mais l’atmosphère pesante devenant si insupportable qu’il va devoir choisir : rester avec madame Hayat au risque d’être arrêté ou quitter le pays avec Sila pour un pays plus libre. Que va-t-il faire ? Ce a été écrit tandis que l’auteur était en prison. Difficile dans ces conditions de ne pas imaginer ce que la littérature et l’écriture ont représenté pour lui : un socle sur lequel prendre appui, une échappatoire à sa condition. Mais la littérature n’est-elle pas faite pour cela ? Comment ne pas imaginer l’auteur-Fazil pris dans un étau entre une Turquie d’avant symbolisée par madame Hayat où tout était permis, une Turquie aimée et regrettée et la possibilité de fuir ailleurs, loin symbolisée par Sila. L’auteur, lui a choisi de ne pas abandonner son pays natal, il est resté et la plume sera son moyen de combattre.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Madame Hayat d' Ahmet Altan - Actes Sud. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les solidarités mystérieuses de Pascal Quignard Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

Un très bon , plein de nostalgie. Quelle élégance, quelle belle façon de nous parler de la complexité des rapports humains. Par harmonie aux mots d'Aragon:" Aimer à perdre la raison", l'auteur raconte un amour fou, jusqu'à l'oubli de soi. C'est l'histoire de Claire, linguiste d'une quarantaine d'années, revient dans le village de son enfance pour un mariage. Ce petit village où elle a grandi avec son frère Paul, élevés par un oncle et une tante après le décès accidentel de leurs parents. C'est là qu'elle a rencontré son premier et seul amour, Simon, installé avec son épouse et leurs fils.
C'est l'histoire d'une vie, celle de Claire, avec son frère Paul. C'est l'histoire d'un amour impossible dont la mort approfondie la présence. L'histoire de Paul, un témoin qui accepte sans condition sa sœur et ses états d'âme, sa sœur et ses errances. Une solidarité entre ces deux êtres qui devient le pilier de ces deux vies. Pudeur et silence peuplent ces pages pour évoquer des sentiments trop forts, trop espérés, trop attendus, trop lourds à vivre. Et si vivre, c'était se détacher ?

Ami Ra - d'Alger

Les solidarités mystérieuses de Pascal Quignard - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les sœurs de Montmorts de Jérôme Loubry Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Au Moyen-Age et plus tard encore, il était facile d’accuser de sorcellerie toute femme au comportement inhabituel pour la société, peu importe ce que cet inhabituel signifiait. Montmorts a eu son lot de « sorcières » sacrifiées mais la topologie du village faisait qu’il était plus facile de jeter ces femmes au bas de la falaise que de les brûler vives. Certains habitants d’aujourd’hui disent que leurs esprits rôdent encore sur le village et que ces esprits sont certainement responsables des étranges événements qui ont ponctué l’histoire du village. Julien vient d’être nommé chef de la police de Montmorts et arrive dans un commissariat flambant neuf disposant des dernières technologies. Pourtant seuls 4 dossiers en cours l’attendent dont 3 affaires qui relèvent davantage de la gestion quotidienne d’un commissariat. Seule la mort de -Louis, un berger qui s’est donné la mort après avoir égorgé son troupeau paraît étrange, d’autant que dans le rapport sont mentionnées des voix qui lui aurait intimé l’ordre de passer à l’acte. Le plus inquiétant est que d’autres habitants de ce village modèle semblent entendre des voix provenant des saules blancs qui entourent le village et les morts violentes se succèdent. Que se passe-t-il dans ce village ? Se pourrait-il que les sorcières d’antan aient décidé de se venger ? J’avoue que je me suis laissée porter par l’histoire tout en ne croyant bien évidemment pas à quelques phénomènes magiques qui expliqueraient toutes ces morts. Savoir qui tuait et surtout pourquoi et comment certains habitants de Montmorts passaient de vie à trépas aussi rapidement. J’ai toutefois été quelque peu déçue par la fin du . Je vous laisse découvrir le fin fond de toute cette histoire.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Les sœurs de Montmorts de Jérôme LoubryCalman Lévy. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L’Auberge de la Jamaique de Daphne du Maurier Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

gothique et incroyablement atmosphérique qui nous transporte dans les Cornouailles et ses landes brumeuses et battues par les vents. Le récit est une opposition farouche entre la pureté et le courage juvénile de l’héroïne et la perfidie des secrets infâmes qu’elle découvrira à l'Auberge de la Jamaïque. Un style clair, une construction intelligente et un charme typique des auteures féminines du 19ème siècle.
Cette œuvre rappelle d’ailleurs avec force Les Hauts de Hurle-Vent d'Emily Brontë. Je ne peux que vivement recommander cette lecture passionnante, parfaite pour cet octobre, avec le temps qui se rafraîchit ; sous la couette et avec un bon thé chaud.

Imène - d'Alger

L’Auberge de la Jamaique de Daphné du Maurier - Albin . Le Réserver ?

Les Hauts de Hurle-Vent d'Emily Brontë. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La Carte Postale d’Anne Berest Version imprimable

Note : 4.3/5 (3 notes)

Mots-clés :

Une carte postale. Quatre prénoms : Ephraïm, Emma, Noémie, Jacques. Qui a pu envoyer cette carte postale ? Et pourquoi 60 ans après leur mort Auschwitz en 1942. Point de départ d'une enquête pour retrouver son auteur anonyme, la carte postale constitue également un moyen pour Anne Berest de reconstituer l’histoire de ses aïeux morts en déportation.
d’une enquête qui est aussi une quête personnelle. L’auteure écrit avec sobriété, sans pathos inutile. Je n’en dis pas plus, on a beaucoup parlé de ce livre,cependant, je vous le recommande vivement.
C’est un livre passionnant, émouvant, qui m’a tenue en haleine jusqu’à la dernière page et qui m’a captivé comme un thriller.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

La Carte Postale d’Anne Berest - Grasset. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail


Son empire de Claire Castillon Version imprimable

Note : 3.5/5 (4 notes)

Mots-clés :

Leur empire à toutes les deux, la mère et sa fille de 7 ans était vaste. Il ne connaissait pas de frontières mises à part celles de leur appartement. Elles auraient pu encore conquérir bien plus à coup de rires, d’amour, d’histoires qu’on lit avant de s’endormir. Peut-être manquait-il un homme dans la vie de la mère. Lui, il les avait remarquées toutes les deux, heureuses, à la sortie des activités de la petite. Sans doute voulait-il être de ce bonheur, alors il a forcé le hasard et fait connaissance de la mère, l’a séduite, lui a promis de prendre soin d’elle. La mère l’a laissé entrer et de séducteur il s’est fait conquérant. Dans leur empire tout allait bien à trois et puis l’homme est devenu jaloux, suspicieux, manipulateur, humiliant et colérique. Peu à peu l’empire a été gangréné par la peur : peur des coups, des mots. L’enfant a assisté au déclin de l’empire et c’est sous son regard qu’est racontée l’histoire.
Les histoires de claire Castillon sont toujours sombres. J’ai aimé ce livre même si je l’ai trouvé oppressant. On craint pour la mère mais elle est forte. On craint pour l’enfant mais sa mère la protège. Tout va bien alors ? Non car dans ce , l’auteure parle de cette peur qui s’insinue dans votre être sans que vous en ayez conscience, elle parle de la destruction de votre être lorsque vous devez affronter un compagnon pervers, manipulateur et humiliant. Vous courbez l’échine, vous pensez maitriser la situation mais quand tout est fini, il vous reste toujours la peur.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Son empire de Claire Castillon - Gallimard. Le réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail