Le panier du Jury Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

LE JURY 2017
Pedro Almodovar – Président (Réalisateur, Scénariste)
Maren Ade (Réalisatrice, Scénariste) Jessica Chastain (Actrice) Fan Bingbing (Actrice, Productrice – Chine) Agnès Jaoui (Actrice, Scénariste, Réalisatrice) Park Chan-wook (Réalisateur, Scénariste) Will Smith (Acteur, Producteur, Musicien)
Paolo Sorrentino (Réalisateur, Scénariste)
Gabriel Yared (Compositeur)

Le panier du Jury ici

Festival de Cannes 2017 Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

L’affiche officielle du 70ème Festival de Cannes rend hommage à l’une des plus grandes actrices : Claudia Cardinale, elle rit, elle danse…(je ne reviendrais pas sur la polémique retouche de l’affiche !). La photo a été réalisée lors d'une séance sur un toit de Rome en 1959, par un photographe dont on ignore le nom. Comédienne libre, indépendante, joyeuse, à l’énergie et à la vitalité rayonnantes, à la beauté ravageuse et insolente, Claudia Cardinale est l’une des actrices les plus marquantes de son temps.
Choisie et admirée par les plus grands cinéastes (de Federico Fellini à Luchino Visconti, en passant par Sergio Leone et bien d'autre encore), elle a aussi conduit une carrière ponctuée de rôles beaux et fidèles à la personnalité d’une artiste indépendante et moderne, tout au long d’une vie dédiée au cinéma. Hommage admiratif à cette comédienne majeure, à travers quelques-uns de ces films ici.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

D'autres conseils de sur notre portail

A peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution… Dès les premières minutes nous sommes sous le charme de la jeune Farah, 18 ans, qui chante des poèmes contestataires dans un groupe de rock. Tout au long du film cette jeune fille incarne la soif de liberté de toute une génération, qui ne peut envisager de vivre dans la peur, la résignation, l’oppression et la censure, et cela malgré les risques encourus… La réalisatrice Leyla Bouzid, entend dénoncer les restrictions imposées par le régime, la violence faite aux femmes avant la révolution dite « de jasmin ». En parallèle elle met en valeur l’amour : amour entre deux êtres, entre mère et fille, pour son pays mais aussi amour de la liberté. Ce film illustre aussi la puissance de la qui s’avère être une redoutable arme de liberté et de paix.
A noter que la mère de Farah est interprétée par la chanteuse tunisienne Ghalia Benali. Un très beau film avec des actrices formidables et des textes et musiques remarquables.

- Discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

A peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid. Le Réserver ?*

D'autres conseils de sur notre portail
  

No Land’s song de Ayat Najafi Version imprimable

Note : 5/5 (3 notes)

Mots-clés :

No land’s song c’est l’histoire d’une jeune compositrice Sara Najafi qui décide de défier les autorités iraniennes en élaborant un projet de chorale féminine avec des chanteuses iraniennes, françaises et tunisiennes. Depuis la révolution de 1979, en Iran, les femmes ne peuvent pas chanter seules en public, un homme doit obligatoirement chanter en même temps qu’elles. Avec ce projet la compositrice souhaite informer les autres peuples sur cette interdiction et établir un pont culturel entre la France et l’Iran. Elle va se heurter durant deux ans à des obstacles juridico-religieux. Il y a des moments forts dans ce notamment les rencontres de la jeune compositrice avec un érudit religieux ainsi que les présentations successives de son projet au ministère de la Culture et de la guidance islamique. Ce très beau met en valeur le courage, la grande détermination de cette jeune femme qui s’est rendue au Ministère une fois par semaine d’avril 2011 à septembre 2013 pour défendre son projet. Malgré les revirements, les découragements successifs, elle a gardé l’espoir. Et c’est avec une grande émotion que nous assistons au concert final, remarquable symbole de la puissance de la capable d’établir un pont entre les trois cultures (Iran, France et Tunisie) malgré les interdits. A la fin du film on prend conscience de la chance de pouvoir chanter et écouter toutes sortes de musiques en toute liberté !

- Discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir

No Land’s song de Ayat Najafi. Le réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail       

Fargo saison 2 de Noah Hawley Version imprimable

Note : 4.2/5 (4 notes)

Mots-clés :

Cette saison 2 démarre avec de nouveaux personnages et une nouvelle intrigue. Les grandes étendues de neige désertes du Dakota du Sud qui étaient déjà au cœur de la première saison sont là et l’histoire peut commencer. Un rejeton pas très futé d'une famille qui fait office de mafia locale tue trois personnes dans un resto routier avant de mourir lui-même, écrasé par la voiture d'une femme qui passait par là. En quelques plans, tous les ressorts de l'intrigue sont posés.
La saison 2 nous confirme que nous avons là affaire à une très grande série, parfaitement maîtrisée, pensée et mise en œuvre. Du grand art !

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie 

Fargo saison 2 de Noah Hawley. Le Réserver ?*
Lire la critique de S1 ici.

D'autres conseils de sur notre portail