Chernobyl de Johan Renck Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

Cette série retrace de façon aussi captivante que glaçante, l’explosion d’un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl le 26 avril 1986. Plusieurs décennies plus tard, on reste confondu en constatant comme il reste difficile de prendre réellement la mesure d'une catastrophe qui, officiellement, n'a fait que 50 morts.
Série magistrale « radio addictive », menée comme un véritable thriller, mensonges d'état, espionnage, héroïsme, catastrophe, suspense…
J'ai appris énormément de choses sur le déroulement de la catastrophe !
C’est impressionnant comme on est passés pas loin d'une catastrophe beaucoup plus grave !
La vérité crue d'un moment d'histoire et ses conséquences humaines et environnementales désastreuses.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Chernobyl de Johan Renck. Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail

Years and Years de Russel T. Davies Version imprimable

Note : 2.3/5 (3 notes)

Mots-clés :

Une série inattendue, féroce, percutante et déchirante, à ne pas manquer.
Years and years, ce n'est pas qu'un portrait glaçant du futur, c'est avant tout l'histoire d'une famille. On s'attache à eux, on vit pour eux.
Le temps des six épisodes qui composent cette mini-série, on devient eux.
C’est le grand récit politique et d'anticipation de notre époque. Elle va vous scotcher autant qu'elle va vous étonner.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Years and Years de Russel T. Davies. Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail

Parasite de Bong Joon-Ho Version imprimable

Note : 3.8/5 (4 notes)

Mots-clés :

Dès la première scène du film, j’ai aimé cette famille. Je ne la connaissais pas encore, je ne savais pas qu’elle serait son histoire mais ce que je sais c’est que j’aime cette famille ! Et heureusement qu’un ami a insisté pour que je vois ce film sinon, je serais passé à côté de cette satire sociale jubilatoire, tragique et prenante.
Sous couvert d’un thriller retors et malin, Bong Joon-ho nous parle de la violence sociale entre classes qui a cours dans son pays envahi par le capitalisme à l’américaine.
Le scénario est parfait. Les acteurs sont parfaits. La réalisation est parfaite !
Ce film est l’occasion de découvrir un cinéma différent mais surtout audacieux et original.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Parasite
de Bong Joon-Ho - Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail

Broadchurch saison 3 de Chris Chibnall Version imprimable

Note : 4.2/5 (4 notes)

Mots-clés :

Si cette saison n'est pas aussi poignante que les 2 premières, elles est toutefois vraiment bien construite et haletante. On pense connaître le coupable mais une surprise nous attend à la fin. On a du plaisir à retrouver nos deux enquêteurs et à constater l'évolution de certains personnages.
Toutefois, je conseille de regarder la saison en VOST car la VF n'est pas à la hauteur de l'interprétation originelle.

Caro - Bibliothécaire à la MPU

Broadchurch Saison 3 de Chris Chibnall. Le Réserver ?
Réserver la saison 1 ?
Réserver la saison 2 ?

D'autres conseils de sur notre portail

Le Top de Lila Version imprimable

Note : 3.4/5 (5 notes)

Mots-clés :

Show me a hero de David Simon Version imprimable

Note : 3.5/5 (6 notes)

Mots-clés :

Cette série met en lumière la vie de Nick Wasicsko, plus jeune maire américain élu dans les années 1980.
Dès son élection il prend connaissance du dossier qui va bouleverser sa carrière et sa vie. Afin de faciliter la mixité sociale, la justice a ordonné à la ville de faire construire des logements sociaux dans les quartiers riches de la ville.
Une décision de justice qui va le rendre impopulaire auprès d'une grande partie de son électorat.
"Montrez-moi un héros et je vous écrirais une tragédie" cette citation de Francis Scott Fitzgerald fait allusion au combat du maire et du déchaînement de violences dont il sera la cible…
La série, emmenée par un excellent casting et portée par l’acteur Oscar Isaac dans le rôle du maire offre une fresque sociale passionnante dans l’Amérique des années 80. David Simon poursuit son auscultation des maux de l’Amérique, d’une société dominée par le profit et gangrénée par la ségrégation et les inégalités raciales et sociales.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Show me a hero
de David Simon. Le Réserver ?


Sharp Objects de Jean-Marc Vallée Version imprimable

Note : 3.1/5 (7 notes)

Mots-clés :

Camille Preakers journaliste est de retour dans sa ville natale de Wind Gap pour enquêter sur le meurtre d’une jeune fille et la disparition d’une autre. Elle doit également se confronter à son passé trouble et renouer avec une mère toxique qu’elle gardait jusque-là à distance. Entre enquêtes, flashback sur le passé, présent tout aussi malsain et pesant, on se demande qui est coupable. J’ai plongé dans cette ambiance sombre, envoutante, difficile, glauque mais fascinante de cette ville, de cette histoire. L’intrigue se construit principalement autour de personnages féminins tous aussi forts que vulnérables.
Les actrices sont formidables.
L’enquête et la vie personnelle de Camille entrent frontalement en collision dans un final terrible et incroyable. Et on se demande que va-t-il advenir de ces femmes maintenant ?
La occupe  une place de choix, se promenant entre Led Zeppelin, LCD SoundSystem et Les moulins de mon cœur de Michel Legrand !

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Sharp Objects de Jean-Marc Vallée. Le Réserver ?

Sharp objects de Gillian Flynn. Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail 

Festival de Cannes 2019 Version imprimable

Note : 3.4/5 (28 notes)

Mots-clés :

C'est à une figure de la Nouvelle Vague que le Festival de Cannes rend hommage cette année : Agnès Varda qui est mise à l'honneur sur l'affiche de cette 72e édition, à travers une photo prise sur le vif, en plein tournage de son tout premier long-métrage, "La Pointe courte" en 1954.
C’est l’année 1959 qui marque la naissance de la Nouvelle Vague au cinéma dont Agnès Varda fut une des rares réalisatrices de ce mouvement clé et novateur de l’histoire du cinéma. C’est aussi en 1959, que le film de François Truffaut « Les 400 coups » est présenté au du Festival de Cannes qui lance cette Nouvelle Vague qui fut une nouvelle manière de faire du cinéma.

Plusieurs cinéastes et films témoignent de ce magnifique chambardement du cinéma français : De Truffaut à Agnès Varda, de Godard à Rohmer… Nous vous proposons une sélection de leurs films ici, que vous pouvez emprunter dans les
Médiathèques ValenceRomans Agglo.