Papicha de Mounia Meddour Version imprimable

Note : 3/5 (1 note)

Mots-clés :

Papicha raconte l’histoire d’une étudiante férue de stylisme confrontée à la montée de l’islamisme dans l’Algérie de la fin des années 90. Elle vend ses créations, aux Papichas, « les coquettes, d’Alger ». Quand l’horreur survient, Nedjma décide de ne pas plier et d’organiser un défilé de mode, comme un rempart face à l’obscurantisme qui s’annonce.
Ce film dépeint la lutte de ces jeunes femmes décidées à défendre leurs espaces de liberté et leurs droits face aux islamistes, hommes et femmes.
Vous allez rencontrer, des héroïnes jeunes, pleine de fougue, qui cherche à trouver un peu d’espoir et de liberté partout où elles peuvent. Une ode à la liberté, au courage, à la vie, traversé de magnifiques moments d’amitié.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Papicha de Mounia Meddour. Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail

Le tombeau des lucioles d’Isao Takahata Version imprimable

Note : 3.8/5 (5 notes)

Mots-clés :

Cela fait très longtemps qu’un un film ne m’avait autant bouleversé.
Dès le début du film, on devine la fin et malgré tout l'impact émotionnel est comme un grand coup de poing dans le cœur. Il est d’un réalisme sidérant. Magnifique de délicatesse, de finesse et de beauté.
Un très beau plaidoyer antimilitariste, un portrait admirable de l'amour entre un frère et sa sœur. Une fable envoutante sur l'innocence et sa fragilité.
Un chef-d’œuvre intemporel, d'une efficacité et d'une qualité remarquables.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Le tombeau des lucioles d’Isao Takahata. Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail

Les sauvages de Rebecca Zlotowski Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

Adaptation des romans de Sabri Louatah, la réalisatrice Rebecca Zlotowski propose une série qui explore les thématiques de l’identité française et de l’immigration. La série choisit aussi de mêler le thriller judiciaire à la saga sentimentale pour mieux croiser les destins de la famille Nerrouche et de la famille Chaouch.
Cependant, après deux premiers épisodes particulièrement convaincants, tendus et haletants à souhaits, la série a tendance à un peu se déliter. Et, elle prend soin de ne jamais répondre explicitement à l’appartenance du titre. Qui sont les véritables sauvages ?
L'ensemble est toutefois servi par un superbe casting, Roschdy Zem, Marina Foïs…et la révélation du rappeur Sofiane Zermani alias Fianso !

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Les sauvages de Rebecca Zlotowski. Le Réserver ?
Les sauvages de Sabri Louatha. Les Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail

Pour comprendre l’histoire du racisme aux États-Unis... Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Après l'indignation causée par le meurtre de George Floyd, chacun(e) peut alors aiguiser sa conscience, prendre la mesure du racisme, et de sa longue histoire, en Amérique à l’heure où le mouvement Black Lives Matter s’intensifie. De nombreux films, séries, documentaires… dressent le portrait d'un racisme latent, inhérent à la société, et qui serait présent au sein de toutes les institutions et législations.
Voici une sélection non-exhaustive de films, documentaires… qui aborde le sujet.
Une sélection à découvrir ici

Once Upon A Time in... Hollywood de Quentin Tarantino Version imprimable

Note : 5/5 (3 notes)

Mots-clés :

Impossible pour moi de résumer ce film en quelques lignes. Mais encore une fois si un ami n’avait pas insisté pour que je le regarde, je serais passé à côté…d’un film jubilatoire !
Avec beaucoup d’humour, Tarantino s’amuse à réaliser des films dans son film, à placer des affiches et des objets de références un peu partout. Il nous fait rencontrer Sharon Tate, Steve McQueen, Bruce Lee... et visiter le Manoir Playboy.
C’est un vrai un vrai bijou cinématographique qui revisite brillamment les dernières années de l’âge d’or d’Hollywood.

Tout est parfait, la photo, le rythme, l'ambiance et surtout, les comédiens, Le duo Dicaprio/Bratt Pitt fonctionne à merveille. Je me suis régalé du début à l'excellent et surprenant final !

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Once Upon A Time in... Hollywood
de Quentin Tarantino. Le Réserver ?

Chernobyl de Johan Renck Version imprimable

Note : 4/5 (4 notes)

Mots-clés :

Cette série retrace de façon aussi captivante que glaçante, l’explosion d’un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl le 26 avril 1986. Plusieurs décennies plus tard, on reste confondu en constatant comme il reste difficile de prendre réellement la mesure d'une catastrophe qui, officiellement, n'a fait que 50 morts.
Série magistrale « radio addictive », menée comme un véritable thriller, mensonges d'état, espionnage, héroïsme, catastrophe, suspense…
J'ai appris énormément de choses sur le déroulement de la catastrophe !
C’est impressionnant comme on est passés pas loin d'une catastrophe beaucoup plus grave !
La vérité crue d'un moment d'histoire et ses conséquences humaines et environnementales désastreuses.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Chernobyl de Johan Renck. Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail

Years and Years de Russel T. Davies Version imprimable

Note : 3.3/5 (7 notes)

Mots-clés :

Une série inattendue, féroce, percutante et déchirante, à ne pas manquer.
Years and years, ce n'est pas qu'un portrait glaçant du futur, c'est avant tout l'histoire d'une famille. On s'attache à eux, on vit pour eux.
Le temps des six épisodes qui composent cette mini-série, on devient eux.
C’est le grand récit politique et d'anticipation de notre époque. Elle va vous scotcher autant qu'elle va vous étonner.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Years and Years de Russel T. Davies. Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail

Parasite de Bong Joon-Ho Version imprimable

Note : 3.7/5 (6 notes)

Mots-clés :

Dès la première scène du film, j’ai aimé cette famille. Je ne la connaissais pas encore, je ne savais pas qu’elle serait son histoire mais ce que je sais c’est que j’aime cette famille ! Et heureusement qu’un ami a insisté pour que je vois ce film sinon, je serais passé à côté de cette satire sociale jubilatoire, tragique et prenante.
Sous couvert d’un thriller retors et malin, Bong Joon-ho nous parle de la violence sociale entre classes qui a cours dans son pays envahi par le capitalisme à l’américaine.
Le scénario est parfait. Les acteurs sont parfaits. La réalisation est parfaite !
Ce film est l’occasion de découvrir un cinéma différent mais surtout audacieux et original.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Parasite
de Bong Joon-Ho - Le Réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail