Avec toutes mes sympathies d'Olivia Lamberterie Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Son livre commence avec une question : « Où est mon frère ? ». Mari de Florence, père de Juliette et François, fils de, frère de, collègue de… Alex souffrait de dysthymie depuis toujours. Après quelques essais, il a réussi à s’envoler le 14 octobre 2015 en se précipitant du pont Jacques-Cartier sur le boulevard René-Lévesque. Il habitait Montréal depuis 15 ans.
L’auteure raconte son frère « flamboyant, qui a eu une existence belle, pleine… aimante et aimée ». Déchirée et en colère, elle raconte sa vie avec ce frère tant aimé et complice.
Une lecture à la fois passionnante et touchante qui fait réfléchir à la mort et au deuil, à l’importance du soutien de la famille et des amis. Une pure merveille.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Avec toutes mes sympathies d'Olivia Lamberterie - Stock. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Entre deux mondes d'Olivier Norek Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Adam Sarkis, officier du renseignement militaire en Syrie, appartient à groupe de résistance au régime de Bachar el Assad. Un jour il est témoin d’une scène qui confirme l’extermination méticuleuse et organisée des opposants au gouvernement. Face aux menace des pros Assad, il organise la fuite vers l’Angleterre de sa femme et de sa fille, via la Lybie et la France, en attendant de les rejoindre par la suite à Calais. Mais à son arrivé il ne les trouve. Comment survivre, quels sont les codes, les règles de la « jungle de Calais » ? A travers les destins d’Adam, qui attend désespérément l’arrivée de sa femme et de sa fille, de Kilani, jouet sexuel de la communauté afghane, de Bastien, flic fraîchement arrivé à Calais, ces vies qui se croisent, qui n’ont rien en commun, et qui, pourtant vont tisser des liens dans ce monde hostile. Entre deux mondes » n’est pas un pro-migrants, il y dénonce notamment les abus des passeurs, c’est juste une histoire profondément humaine qui vous bouleversera…. Admirablement documenté, il aborde ce sujet d’ avec énormément d’empathie et d’humanité, et donne à ce valeur de témoignage.

Elizabeth - Membre desLectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au  club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal; partenaire des Médiathèques ValenceRomans.

Entre deux mondes d'Olivier Norek - Lafon. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les jours de silence de Phillip Lewis Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Si les livres ouvrent à celui qui les lit un monde empli de mots, de sentiments alors la famille d’Henry aurait dû être riche, riche de paroles, d’échanges mais il n’en a jamais été rien. Le rêve paternel était celui de devenir écrivain. Alors il a dévoré les livres, il les connaissait tous et espérait trouver son style, un style d’écriture qui ne ressemblerait en rien à tout ce qui existait. Le temps a passé, ses enfants ont grandi suspendus à un mot, un regard paternels. Et puis il a été trop tard pour revenir en arrière. C’est le fils, un autre Henry, qui a pris la plume et qui a tenté de cicatriser les plaies béantes laissées par un père absent. d’initiation où le , témoin d’une vie familiale qui se délite, accompagne le fils sur les routes de l’enfance jusqu’à sa vie d’adulte.
Bien écrit mais loin d’être le meilleur d’initiation que j’ai lu.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Les jours de silence de Phillip Lewis – Belfond. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La siréne et la licorne d'Erin Mosta Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

J'ai beaucoup aimé la douceur qui émane de ce récit. Deux belles âmes blessées qui arrivent à guérir ensemble. Tout n'est pas tout beau tout rose mais tout n'est pas noir non plus. J'ai aimé la folie de Lili, la force qu'elle a sans le savoir.
Deux beaux portraits de jeunes filles modernes et passionées. Une lecture facile certes mais avec une problèmatique pas si simple que ça.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

La siréne et la licorne d'Erin Mosta - Rageot. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Eden Springs Laura Kasischke Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

En 1903, Benjamin et Mary Purnell fondent une secte : la Maison de David, à Benton Harbor, Michigan. Celle-ci se développe rapidement, accueille des dizaines de membres. Des familles, des solitaires, certains tout jeunes, d’autres moins. Néanmoins, le ver est dans le fruit... Benjamin n'est-il pas trop beau et charismatique ? Ne plaît-il pas trop aux jeunes filles ? Et qui est cette jeune femme que le fossoyeur a enterrée en croyant ensevelir une vieille dame ? L’auteure s’est basée sur un fait divers pour cette longue nouvelle, et comme d’habitude l’écriture est toujours aussi envoûtante et maîtrisée.
J'ai apprécié l'histoire et la manière dont elle est présentée, agrémenté de citations de journaux, d'extraits de procès et de photos. Laura Kasischke n’écrit jamais autre chose, que le secret dans le secret dans le secret.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Eden Springs Laura Kasischke - Page à Page. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La chance de leur vie de Agnès Desarthe Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Sylvie est mariée à Hector depuis plus de 40 ans. Ils ont eu un fils sur le tard Lester, après avoir perdu une petite fille. Hector vient d’être nommé à l’université de Caroline du Nord. Cette nomination tombe à point nommé pour lui qui commençait à s’ennuyait dans sa vie, dans son couple. Pourtant, il n ‘a jamais songé à quitter Sylvie. Il l’aime trop, il aime sa différence, sa façon d’être. Cela ne l’empêchera pas d’avoir des relations extra-conjugales assez rapidement avec ses collègues enseignantes. Sylvie l’apprendra, mais cela ne l’affectera pas. Elle sait qu’elle n’est rien d’autre que la femme d’Hector, elle connaît tout de lui et en cela elle a un certain pouvoir sur lui et sur ses maîtresses. Elle s’adapte. Lester quant à lui, s’est mis en tête de protéger ses parents de tout ce qui peut arriver et il fonde un groupe d’éclopés de la vie comme lui. Ensemble, ils trouvent la force d’être eux-mêmes et de ne plus voir dans le regard des autres la moquerie et le mépris. Lester va devenir leur gourou. J’ai aimé ce mais je ne pourrais pas vous dire pourquoi. Dès que je posais le livre une irrépressible envie de m’asseoir et de continuer ma lecture me prenait. Il y a certainement un message derrière le dernier de l’auteur mais je ne sais pas encore lequel.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir 

Lire la critique de ici

La chance de leur vie de Agnès Desarthe - L'Olivier. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Blaze Away de Morcheeba Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Ils n’avaient pas sorti d’ depuis cinq ans : les voilà enfin de retour. On retrouve le trip-hop efficace du groupe sur « Never Undo », qui nous introduit en douceur avec la magnifique voix de Skye Edwards. Dès le deuxième morceau, avec Roots Manuva, d’autres influences émergent et fait de « Blaze Away » un excellent titre mélangeant soul et hip-hop. Autre participation étonnante : celle de Benjamin Biolay sur le très poétique « Paris sur Mer » où le duo au chant fonctionne parfaitement pour un très beau moment de détente. Enfin, pour clôturer l’ : le superbe « Mezcal Dream », un morceau trip-hop hypnotique, principalement instrumental de plus de quatre minutes… Un sublime, à ne pas rater !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?*

Please don’t be dead de Fantastic Negrito Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Xavier Dphrepaulezz alias Fantastic Negrito propose un blues puissant, riche de racines de la noire américaine et symbole de toutes les voix afro-américaines. Lui qui avait toujours aimé la plutôt hip-hop se tourne aujourd’hui vers le « vieux blues », le blues originel. « J’ai redécouvert cette après avoir , après être tombé, après avoir échoué, et ça m’a fait pleurer… Robert Johnson ou la voix de Skip James, c’était comme une couverture sur mon âme. » Les morceaux sont vraiment efficaces avec des moments forts tels « Plastic Hamburgers » qui ouvre l’ ou « The suit that won’t come off » mais aussi une magnifique ballade « Dark Windows ». Sur le dernier morceau « Bulshit Anthem » vous arrêterez de taper du pied et vous vous précipiterez sur le dancefloor. Un disque de blues qui déchire !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?
*