Rivage mortel T2 de Carrie Ryan Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Gabry mène une vie calme et sereine. Elle vit dans un phare avec sa mère. Un soir, Catcher, l'objet de ses désirs, et Cira, sa meilleure amie, réussissent à la convaincre de franchir la Barrière protectrice, pour aller dans le parc d'attractions tout proche. Mais, les Mudos rodent et tout vire très vite au cauchemar... C'est le second tome de "L'appel des damnés". Nous retrouvons notre survivante Mary quelques années plus tard, mère d'une jeune fille de presque 16 ans.
J'ai trouvé ce récit aussi palpitant que le premier. L'auteur nous conte une suite mais avec de nouveaux héros et c'est vraiment une très bonne idée. Pas de temps morts. On s'identifie très vite à l'un ou l'autre des personnages. Catcher l'infecté, Elias l'étranger et Gabry forment un trio très crédibles. Bien évidemment, il y a de l'amour dans l'air avec ses complications, ses malentendus, ses hésitations, ses peines et ses bonheurs. Bref, un excellent moment de lecture.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Rivage mortel
T2 de Carrie Ryan - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L'Odeur des planches de Samira Sedira Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Née en Algérie en 1964, formée à l'École du Centre dramatique national de Saint-Etienne, Samira Sedira était comédienne. Elle jouait sur les scènes des plus grands théâtres français, enchaînait les contrats. Puis du jour au lendemain, plus rien, elle se retrouve au chômage. La quarantaine venue, en fin de droit, elle est réduite à faire des ménages.
L'Odeur des planches raconte cette nouvelle vie, ce passage de l'ombre à la lumière. Samira Sedira parle de son travail de femme de ménage, boulot très dur,éprouvant et humiliant. Elle écrit aussi sur son métier d'actrice et exprime sa douleur de ne plus pouvoir l'exercer. Et dans un récit parallèle, elle revient sur l'histoire des siens, de son enfance. Avec cet emploi de femme de ménage, les souvenirs reviennent, surtout ceux liées à sa mère : le douloureux exil de cette mère, sa solitude.
J'ai été touché par ce récit sincère et direct. Samira Sedira livre un témoignage sans pathos tout en sensibilité tant dans l'émotion qu'il suscite que dans la multitude des thèmes abordés (l'exil, le travail, les enfants d'immigrés, la réussite, le chômage, l'estime de soi, le monde du théâtre...). Un texte émouvant à découvrir, qui a été mis en scène pour une lecture théâtralisée avec la comédienne Sandrine Bonnaire.

- bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

L'Odeur des planches
de Samira Sedira - Rouergue. Le Réserver ?

Un homme, ça ne pleure pas de Faïza Guène Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

A travers le regard de Mourad, on suit les aventures de sa famille. Une famille niçoise d'origine algérienne qui est frappée par un "11 Septembre" lorsque Dounia la fille aînée fait ses valises pour vivre le rêve de l'intégration à la française. Comment vivre une double culture ? Qu’est-ce que l’intégration ? Doit-on rejeter ses origines, sa famille, se renier pour être intégré ? Est-on vraiment intégré, quand on rejette son histoire, ses origines ?
L’auteure a le sens du dialogue. Les mots sonnent juste, les portraits sont savoureux, le père taiseux, fier et pudique est absolument merveilleux de justesse, de tendresse, d’amour pour ses enfants, la mère envahissante et excessive qui étouffe ses enfants d’un trop-plein d’amour. Juste un petit bémol sur le personnage de Dounia, que je trouve un peu caricatural.
Il y a longtemps qu’un livre ne m’avait pas autant touché, émue, remué, fait sourire et rire …peut-être parce qu’il touche à mon histoire personnelle. Faïza Guène a un sacré sens de l'observation ce n’est jamais moralisateur, son écriture est tendre, pleine d'émotion et surtout d'esprit. C’est un plaisir de retrouver cette auteure. Mais est-ce vrai qu'un homme ça ne pleure pas ?

- bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Un homme, ça ne pleure pas. Mais les lecteurs de ce peuvent pleurer de joie, de tristesse et même de rire en suivant les tribulations de la famille Chennoun.
Mourad, Dounia et Mina doivent trouver leur place entre leur mère étouffante et leur père pudique, leurs origines algériennes et leurs citoyennetés françaises, leurs traditions familiales et leurs individualités.
Grâce à l'écriture très imagée, drôle et percutante de Faïza Guéne j'ai passé un excellent moment de lecture. L'écrivain décortique les problèmes que l'intégration soulèvent sans angélisme et sans clichés. Et ça fait du bien!

-bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Un homme, ça ne pleure pas de Faïza Guène - Fayard. Le Réserver ?


D'autres conseils de lectures sur notre portail

Ici et ailleurs de Nicoletta Version imprimable

Note : 2.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Nicoletta fait son "come back" : la chanteuse à la voix rocailleuse a tenté un pari audacieux pour ce nouvel entièrement réalisé avec le producteur de Joey Starr. Elle y rend hommage à Ray Charles, son maître absolu, et a enregistré deux duos surprises : l'un avec Florent Pagny, l'autre avec Joey Starr. Mêlant groove, blues, pop et soul son étonne et détonne dans le paysage des chanteurs français de sa génération. Un surprenant !




-  discothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Vous trouverez ce  à l’espace  de la Médiathèque Simone de Beauvoir. Le
Réserver ?


D'autres conseils d'écoute sur notre portail Musiques.

Better tomorow d'Etana Version imprimable

Note : 3/5 (4 notes)

Mots-clés :

La chanteuse jamaïcaine Etana nous livre un troisième solaire et lumineux. Qu'elle rende hommage à la reggae, qu'elle nous confie les joies de sa nouvelle maternité, qu'elle conte les souffrances de la vie, ou qu'elle nous chante l'amour, sa voix est un canal d'énergie positive, et son reggae teinté de soul et de Rnb une caresse pour nos oreilles. La jeune rastafari voulait que « Better tomorrow » se perçoive comme un live. Et bien c'est réussi : à l'écoute du CD, on n'a qu'une envie se lever et danser comme lors d'un très bon concert !

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Vous trouverez ce  à l’espace  de la Médiathèque Simone de Beauvoir. Le Réserver ?

D'autres conseils d'écoute sur notre portail Musiques.