Flora Banks d'Emily Barr Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Voilà un drôle de sur une maladie pas drôle du tout.

Suite à une tumeur au cerveau lorsqu'elle avait 10 ans Flora Banks souffre, 7 ans plus tard, d'amnésie antérograde. Elle est donc incapable de fixer durablement tout nouveau souvenir. Au bout de deux heures, elle oublie tout. Alors, elle écrit sur sa main les choses importantes. Elle note aussi dans un cahier pour tenter de se rappeler un peu. Mais beaucoup de choses lui échappent. Ses parents l'étouffent, sa mère surtout qui pour éviter tous risques l'auto-médicamente. Heureusement, Flora peut compter sur Paige sa seule et meilleure amie qui la connait depuis toujours, ou presque. Et puis un jour, miracle, Flora se souvient du baiser échangé avec Drake, l'ex-copain de Paige, parti au Spitzberg en Articque. A partir de là, tout part en vrille.
Quel ! Il m'a tout d'abord permis de découvrir vraiment ce qu'est cette maladie terrible car les souvenirs, qu'ils soient bons ou mauvais, nous aident à évoluer et à surmonter certains obstacles placés sur notre route.
La plume d'Emily Barr décrit parfaitement les conditions de vie de son héroïne. Cette peur qui l'étreint à chaque fois que son cerveau a fait un "reset" et qu'elle doit comprendre qui elle est, où elle se trouve etc. Même si cette maladie l'handicape Flora a "toute sa tête" et elle aspire à la vie d'une jeune fille de son âge : l'amour, l'amitié, décider de son futur etc. Elle a des envies d'émancipation qui font très peur à sa mère notamment. D'ailleurs l'auteur, pose mine de rien, la question morale de savoir si des parents peuvent, au nom de l'amour, rogner les ailes de leur enfant différent certes, mais bouillonnent de vie et d'envie par ailleurs.
L'auteur n'a pas laissé beaucoup de place à la facilité dans ce récit. Belle surprise et retournement de situation vers la fin. Très joliment amené et qui permet là aussi de soulever des questions morales intéressantes.
Ce m'a beaucoup marqué car il est à la fois unique, déconcertant, sombre, plein de vie, lumineux, triste, optimiste et merveilleux.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Flora Banks
d' Emily Barr - Casterman. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail




H2G2 Le guide du voyageur galactique de Douglas Adams Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Artur Dent est un anglais très anglais, amoureux de sa petite maison blanche et de son thé. Tout bascule le jour où sa maison doit être détruite pour construire une bretelle d’autoroute. Son meilleur ami Ford rapplique, lui explique qu’il est un extraterrestre et que la Terre va être détruite. Et en effet, une flotte de vaisseaux Vogon (extra-terrestre travaillant dans l’administration et écrivant de la très mauvaise poésie) apparait au-dessus d’eux. Arthur et son extraterrestre d’ami Ford partent alors en stop sur un vaisseau Vogon avant que la Terre n’explose pour laisser place à une autoroute interstellaire (comme quoi, mieux vaut se renseigner sur les travaux prévus alentours). Suivons les aventures de ce pauvre Arthur, ne possédant plus qu’une serviette de bain autour du coup (il faut toujours en avoir une en voyage) et le guide du voyageur intergalactique (ouvrage aillant battu tous les records de vente dans la galaxie). Voyageant à bord d’un vaisseau traversant l’univers grâce aux improbabilités en compagnie de Ford, du président de l’Univers, d’un androïd dépressif et paranoïaque et d’une humaine rencontrée par Arthur lors d’une soirée (quelle improbabilité), Arthur fait tout pour essayer de survivre et, peut-être, pouvoir ENFIN boire un bon thé.

Eva -

H2G2 Le guide du voyageur galactique de Douglas Adams - Denoël. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Island Songs de Olafur Arnalds Version imprimable

Note : 5/5 (3 notes)

Mots-clés :

Véritable déclaration d’amour à son île natale, le compositeur islandais a composé sept magnifiques morceaux pendant sept semaines, dans sept lieux différents de son île. L’ s’ouvre sur un poème récité par un poète, accompagné d’une douce mélodie… Les compositions de Olafur Arnalds sont à la fois lumineuses et sombres. Comme le mélancolique  « Raddir » avec son chœur cristallin. « Oldurot » mélange de classique et de notes électroniques nous montre une fois de plus le talent de l’artiste pour créer des ambiances. « Particles », le seul morceau chanté de l’, est une très belle ballade… L’ se clôt par une très belle composition « Doria » où piano et cordes s’entremêlent… Un reposant, qu’on ne se lasse pas d’écouter ! (Et de voir : le CD est accompagné d’un qui montre l’enregistrement de chacun des morceaux.)

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?*

For all we know de Nao Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Aussi incroyable que ça puisse paraître, « For All We Know » sent le R’n’B et la soul des années 1990 et c’est plutôt une bonne surprise. NAO arrive à faire un pont entre des sonorités old-school et d’autres plus avant-gardistes à travers un premier comportant pas mal de douceurs acidulés comme le funk estival « Get To Know Ya » produit par le duo Jungle, « Inhale Exhale », « Happy » ou encore « In The Morning ». Et entre les morceaux, pas mal d’interludes « Voice Memo » apparaissent comme représentant les souvenirs dispersées de la chanteuse. Mais d’une façon structurée assurant parfaitement la cohésion de l’. Nao conjugue passé, présent et futur, avec un R’n’B des années 1990 remis au goût du jour.

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des
Médiathèques de Valence Romans.
Le Réserver ?*

 

Les beaux étés T3 Mam'zelle Estérel - Zidrou & Jordi Lafebre Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

L'été approche et comme chaque année depuis 3 ans, Zidrou et Jordi Lafebre nous invite à retrouver la famille Faldérault qui se préparer à passer de bonnes vacances. Sauf que cette année au programme, les beaux-parents de Pierre sont du voyage. Les choses vont donc être un peu différentes. Moins relaxantes on va dire.

Je ne sais pas si c'est parce que ce tome ne fait aucun écho à mes propres souvenirs mais je l'ai trouvé différent et moins passionnant que les deux autres. Pourtant, il y a des moments savoureux et cocasses. Toujours beaucoup de bonhommie, de bonne humeur et ce leitmotiv qu'il faut prendre les choses comme elles viennent, qu'il faut prendre les gens comme ils sont et que notamment en vacances, il ne sert à rien de s'énerver. il suffit de regarder la couverture pour comprendre les tenants et aboutissants de cette histoire.
"Chouchous, qui veut des chouchous? "

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir  

Les beaux étés T3 Mam'zelle Estérel de Zidrou & Jordi Lafebre - Dargaud. Le réserver ?*

Lire aussi les critiques de T1&2 ici et ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail