Tant qu'il le faudra de Cordélia Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire mais une fois les personnages mis en place le rythme était trouvé et j'ai vraiment beaucoup aimé cette bande de jeunes militants pour leurs droits, ceux des autres.
Dans ce choral, ils ont leur franc parler, ils se questionnent, remettent la société en cause, s'aiment, se chamaillent, se respectent, font la fête ensemble et qu'est-ce que ça fait du bien !
A lire !

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Tant qu'il le faudra de Cordélia - Akata. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La chute de la maison Whyte de Katerina Autet Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Les Whyte sont à l’image des Kennedy, une famille admirée, socialement très privilégiée et dont les faits et gestes sont épiés et commentés. Comme les Kennedy, ils ont connu des drames mais ils ont su aller de l’avant grâce à leur esprit de famille et cette volonté de ne rien laisser paraître. Pourtant le scandale qui va être révélé pourrait bien détruire la famille et c’est Edith, l’aînée des Whyte, qui en est responsable. Elle vient en effet de publier un livre dans lequel elle révèle les secrets et les facettes sombres de sa famille, notamment celles de son père William. Dans la nuit, ce dernier est assassiné chez lui, sa mort mise en scène, le meurtrier a placé entre ses mains un tableau datant du XVème siècle. Y-a-t-il un lien entre le livre et le meurtre ? Pas d’après la police qui vient d’arrêter Skip, le fils Whyte et dont le pull était couvert de tâches de sang. Les preuves semblent l’accabler. Pour sa défense il fait appel à son meilleur ami avocat, Zach, mais dont la spécialité est plutôt le droit de l’art que le droit pénal. Sa non-connaissance du pénal va finalement le servir et l’amener à se poser les bonnes questions pour défendre son ami. Son enquête va lui révéler bien des surprises.
Alternant entre l’enquête elle-même et des extraits du livre d’Edith, ce s’avère très efficace. Comme Zach, vous imaginez des scénarios possibles, vous comprenez assez rapidement les vilains secrets du fondateur de la dynastie mais ne vous fiez pas aux apparences car comme la famille Whyte, elles sont trompeuses.
J’ai réellement passé un bon moment de lecture avec cette auteure que je ne connaissais pas. A suivre.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

La chute de la maison Whyte de Katerina Autet - R. Laffont. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

The shadow of their suns de Wax Tailor Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Le normand Wax Tailor nous offre un nouvel électro sombre et entrainant. Bien entouré (Mark Lanegan, Rosemary Standley ou D Smoke entre autre), il compose armé de ses samples. Certaines chansons ont un son très rap, comme « Everybody » ou « Keep it movin ». D’autres s’approchent plus du Trip-Hop comme « The Light » ou « Just a Candle », avec la voix rauque de Mark Lanegan semblant venir d’outre-tombe (parfaite pour une chanson parlant de s’illuminer à la bougie dans un cimetière). Certaines ont même un rythme dansant, comme « Never Forget » qui me rappelle un vinyle qui saute.

Eva - discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?
 

Royal Albert Hall de Arctic Monkeys Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

En 2018, le groupe a joué au Royal Albert Hall de Londres, où tous les profits ont été reversés à l’association War Child UK. L’enregistrement et la sortie de cet a la même finalité : soutenir l’association en ces temps difficiles. Ce qui n’est pas sans faire plaisir aux amateurs puisque ce double renferme bon nombre de « tubes » du groupe. L’introduction avec « Four out of five » met aussitôt dans l’ambiance, suivie de près par le fameux « Do I wanna know »... On peut également mentionner les explosifs « I bet you look good... » et « R U mine ? ». Un live de grande qualité qui permet de redécouvrir la discographie du groupe !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?
 

Bartleby, le scribe : une histoire de Wall Street de José-Luis Munuera Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Quelle belle réussite que cette adaptation d'une nouvelle d'Herman Melville ! J'ai été séduite par le graphisme, les couleurs et le thème de ce graphique.
Je ne me souviens pas avoir lu cette nouvelle donc j'ai commencé ma lecture sans aucun a priori. Il faut le dire l'histoire est très étrange. Bartleby est embauché comme scribe par un notaire et au début tout se passe bien. Jusqu'à ce qu'un jour Bartleby cesse le travail est ne cesse de répéter lorsque son employeur le questionne : "Je ne préférais pas". Cette simple phrase va complétement pertubé la vie du notaire...

Pour moi, mais pas que, je suppose, Bartleby est en quelque sorte une représentation de résistance passive à l'état pur. Quoiqu'on lui dise, quoiqu'on lui fasse, il reste imperturbable et déstabilise ceux qui l'entourent.
Bien qu'écrit au 19e siècle, ce texte reste d'une étonnante. Certains vont aimer, d'autres pas mais au final tous ceux qui liront cette BD seront marqués pas Bartleby.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Bartleby, le scribe : une histoire de Wall Street de José-Luis Munuera - Dargaud. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La trajectoire des confettis de Marie-Eve Thuot Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

-Ève Thuot accouche d’un premier de 620 pages. La Trajectoire des confettis, c’est une fresque familiale à travers plusieurs générations. L’auteure développe des thèmes importants : la famille et particulièrement la sexualité. Thuot donne une voix aux femmes qui, hier encore, étaient enfermées dans un rôle de procréation, mais qui aujourd’hui connaissent une forme de grande libération.
Ce est audacieux et intéressant. Elle a mis quatre mois à l’écrire, mais la maison d’édition a mis trois ans avant de le mettre sous presse.
Aucun doute, -Ève Thuot a du talent et ce premier livre nous offre un certain plaisir intellectuel.
Bonne lecture !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

La trajectoire des confettis
de -Eve Thuot - Les Herbes rouges. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Là où nous dansions de Judith Perrignon Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

Je venais de terminer ce , quand j’ai appris la mort de Mary Wilson.
Quel rapport me direz-vous ? Detroit, cette gigantesque ville industrielle où beaucoup d’Afro-américains se sont installés, quittant le sud pour travailler dans les usines de l’industrie automobile, Ford, Chrysler. Detroit, qui a vu naître la Motown et tous ces artistes : Stevie Wonder, Marvin Gaye, Mary Wilson, membre des Suprêmes, Diana Ross.... Mary Wilson qui a grandi dans le Brewster Project. Un ensemble de logements sociaux, dont on détruit l’une des dernières tours. Détroit, déclaré en faillite qui sombre mais c’est aussi une ville qui danse ! Qui se souvient : « Peut-être bien que cette ville n’est plus qu’une vieille histoire, un américain démodé, et je suis dedans, prêt à être écrasé quand on le refermera » L'auteure nous livre là à la fois un hommage à l'innocence et un témoignage fort sur l'histoire d'un quartier et de ceux qui y vivent. C’est aussi un formidable feu d’artifice musical, orchestré par un trio féminin incarnant mieux que quiconque, et à jamais, le pouls de Détroit. Son cœur. Sa soul. Son âme.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Là où nous dansions de Judith Perrignon - Rivages. Le Réserver ?

Je vous conseille vivement le podcast Pop N'Co de Rebecca Manzoni consacré à la Motown ici

Manger Bambi de Caroline de Mulder Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

N’allez surtout pas imaginer Bambi comme un petit être faible sans défense que vous pourriez dévorer toute crue ! La vie de Bambi, jeune adolescente d’à peine 16 ans ne ressemble en rien à celle d’un conte de fée. Son père est parti voilà belle lurette laissant derrière lui un SIG Sauer que Bambi va garder avec elle précieusement. Pour oublier, sa mère se réfugie dans l’alcool, inutile de compter sur elle pour vivre ou survivre. Bambi doit se débrouiller seule, le seul moyen qu’elle ait trouvé c’est l’argent facile, pas celui de la drogue mais celui du sexe. Inscrite sur un site de rencontres pour vieux messieurs en manque de chair fraîche, elle donne rendez-vous et propose des rencontres. Mais ce qu’elle donne, elle reprend aussitôt avec intérêts élevés. Le monde est violent, qu’importe elle donne coup pour coup car Bambi a des comptes à régler.
L’univers de ce est violent. Violent est le monde dans lequel évolue Bambi, il exige d’elle soumission, rapports de force et n’offre rien en retour. Violente est sa vie. Et malgré toute cette noirceur, subsiste au fond de cette adolescente une rage d’amour qu’elle désespère de recevoir de la part de sa mère.
Ce n’a pas été facile à lire à cause de la violence mais aussi par son vocabulaire, de l’argot parlé par les jeunes d’aujourd’hui auquel on n’a pas toujours accès. Cela participe aussi de la fracture.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Manger Bambi de Caroline de Mulder - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail