Livingston d’Iraka Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

« Livingston » est un de l’artiste Iraka, rappeur, slameur, fervent amoureux de la poésie. Ce qui interpelle au premier abord ce sont les textes et les rythmiques qui rappellent les années 90. On peut dire que c’est un entre le slam et le rap. Il a choisi le titre de l’ en référence au « Jonathan Livingston le goéland », histoire d’un goéland qui s’affranchit de son clan pour peaufiner son vol, l’élever au rang d’art. Voilà la volonté de ce rappeur, privilégier le fond avant la forme, s’affranchir des codes actuels du rap. Un disque de rap poétique et singulier !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?

L’Humanité en péril : virons de bord, toute ! de Fred Vargas Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Étude, il me semble, exhaustive sur l’état de délabrement de notre environnement : sur terre, dans les airs et dans l’eau. Grands coups de pied au derrière aux prophètes de la croissance à tout prix. Un bel exercice de vulgarisation de problématiques environnementales complexes. C’est traité avec humour, mais avec une ferme volonté de nous inciter à agir. Ceux et celles qui ont regardé l’émission La Grande Librairie ont pu constater les vains efforts de François Busnel afin que Vargas propose aux téléspectateurs des pistes de solutions concrètes à cette crise environnementale sans précédent.
Des solutions ? Il y en a plusieurs dans son livre. La plupart déjà connues, mais il est bon de les rappeler.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

L’Humanité en péril : virons de bord, toute ! de Fred Vargas - Flammarion. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le jour de ma mort de Jacques Expert Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Charlotte, jolie jeune femme blonde qui a un boulot qui lui plait, un petit ami qu’elle aime et un chat. Belle Charlotte qui se réveille un jour en sueur et réalise que nous somme le 28 octobre, jour où elle doit mourir de manière violente. Je comprends cela peut surprendre, mis, il faut savoir que trois mois avant, elle et deux de ses amis avaient consulté à Marrakech un voyant. Or les prédictions de ses amies se sont toutes concrétisés, quant à elle il lui avait prédit cette fin tragique, qu’elle avait occultée jusqu’à ce que le sablier du temps la rattrape.
Et ce fameux jour interminable pour elle, tout commence ....des bruits, une présence ......Psychose ou réalité à vous de le lire vous ne le regretterez pas ....Vos nerfs non plus !!!!! Et vous, aimeriez-vous connaitre la date de votre mort ? En ce qui me concerne surtout pas !

- Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal; partenaire des Médiathèques ValenceRomans.

Le jour de ma mort de Jacques Expert - Sonatine. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Pourquoi pas nous ? de Becky Albertalli & Adam Silvera Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Une belle histoire d'amour entre deux ados très attachants avec New-York en toile de fond.
C'est une histoire simple, douce, et tendre. Un premier amour intense, hésitant et imparfait mais savoureux malgré tout. Le fait que ce soit deux garçons ça n'a pas d'importance, ce qui explique sans doute que l'homophie soit juste évoquée...
C'est une histoire d'amour universelle, comme on en vit à 16 ans.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Pourquoi pas nous ?
de Becky Albertalli & Adam Silvera - Hachette. Le Réserver ?

Lire un extrait

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le jour où la Durance de Marion Muller-Colard Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

L’auteure nous conduit sur le cheminement de la pensée de Sylvia durant les quatre jours qui précédent l'enterrement de son fils Bastien. Depuis sa naissance Bastien n’a jamais pu parler ni adresser un regard à quiconque. Pendant plus de trente ans, Sylvia s'est occupée de lui nuit et jour. Son plaisir était de l’emmener se promener le long de la Durance dans son fauteuil roulant. Ce aborde la question du handicap, de l’accompagnement, du deuil mais également de l’amour maternel. Il évoque aussi la manière dont les habitants de la région ont perçu la création du barrage de Serre-Ponçon. Pour certains comme les parents de Sylvia, ce barrage a été comme un traumatisme parce qu’il a entrainé l’inondation et la disparition de nombreux villages. Marion Muller-Colard, décrit froidement mais avec une grande sincérité les émotions de ses personnages. Elle nous fait partager la souffrance de Sylvia face à la perte de son enfant mais aussi ses difficultés à communiquer avec son mari et leur fille. Heureusement, son amie Malika et le prêtre lui apportent une aide positive et la soutiennent dans sa peine.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Le jour où la Durance
de Marion Muller-Colard - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

A la recherche de Vivian Maier
Qui était Vivian Maier, cette photographe de rue américaine inconnue de tous et morte dans le plus grand dénuement ? Dans son dernier , Gaëlle Josse s’est penchée sur la légende Vivian Maier et tout le mystère qui l’entoure. Cette légende est née lorsqu’à sa mort des milliers de négatifs photographiques ont été découverts, oubliés dans des cartons. Les négatifs vont révéler des portraits surtout, des portraits de petites gens, d’exclus, des portraits où le regard en dit long sur l’histoire des gens. Plus qu’une passion, la photographie fut pour Vivian Maier une obsession, quelque chose de vital. Alors, chaque jour, elle a arpenté les rues accompagnée d’enfants qu’elle gardait, car elle était aussi nounou. Etrangement, elle ne développa que très peu de photos. Pourquoi ? Il est certain qu’elle aurait connu la gloire si… Avec délicatesse, l’auteure tente de faire un portrait tout en nuance de cette artiste qu’elle qualifie de l’effacement.
Avec toute la finesse et la pudeur qu’on lui connait, l’auteure va combler les blancs de la vie de cette femme. Mais à la fin il subsiste toujours le mystère Vivian Maier et c’est mieux ainsi.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Une femme en contre-jour de Gaëlle Josse - Notabilia. Le Réserver ?

À la recherche de Vivian Maier de Maloof John. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Everything not saved will be lost de Foals Version imprimable

Note : 4.2/5 (6 notes)

Mots-clés :

Foals signe enfin son grand retour avec ce nouvel (qui aura une suite à l’automne !). Le groupe fait un état des lieux du monde à travers des textes forts, et pessimistes. Mais leur est loin d’être déprimante. L’ commence avec « Moonlight », une belle introduction avec nappes électroniques et guitare acoustique… Viennent ensuite des titres plus rythmés et percutants tels l’excellent « White onions », mais aussi « Syrups » ou encore « In degrees » avec ses inspirations afro-beat. Enfin, la magnifique ballade mélancolique « Sunday » nous offre la bonne surprise d’évoluer en titre électro-house… Des explorations réussies, une grande diversité musicale : à écouter absolument !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?

Unfurl de RY X Version imprimable

Note : 3.4/5 (7 notes)

Mots-clés :

Très belle découverte avec ce deuxième d’un artiste australien RY X. Un univers musical intimiste, calme et reposant dont il faut profiter de préférence le casque sur les oreilles pour apprécier toutes les nuances. Le premier titre instrumental vous met dans l’ambiance, puis vient « Untold », magnifique morceau où on découvre la voix singulière du chanteur et l’accompagnement électro tout en subtilité. Avec « Bound » il réussit un parfait équilibre entre son acoustique et électro. Difficile de ne pas ressentir de frissons sur « Body sun », « Yayaya » ou le dernier titre « Fumbling Prayer ». Ce chanteur a un véritable atout : une voix douce, chaleureuse et enveloppante qui captive notre attention tout au long de l’.

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?