Everitouthèque est en vacances jusqu'au 5 septembre Version imprimable

Note : 4/5 (2 notes)

Eeveritouthèque devait rester avec l'équipe pour nous aider à réaménager notre médiathèque : porter les livres, les ranger... Mais comme d'habitude il n'en fait qu'à sa tête et il a préféré aller s'occuper de sa grand-mère ! 
Du moins c'est ce qu'il nous a dit...
Il est en vacances jusqu'au 5 septembre.
                                          Très bonnes vacances  !
                                      
 
                        
                     

Jeanne Moreau, l'Insoumise ! Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

On ne pouvait pas partir en vacances sans rendre hommage à Jeanne Moreau. Surement que pour les plus jeunes ce nom n’évoque rien mais elle est une des plus grandes actrices du cinéma français. Jeanne Moreau, icône du cinéma français, femme libre et indépendante a marquée plusieurs générations de cinéphiles : Ascenseur pour l'échafaud, Jules et Jim, la Mariée était en noir, les Valseuses, Nikita... Elle travaille avec les plus grands réalisateurs et collectionne les films phare de la Nouvelle Vague.
« Tourner, c’est entrer dans leur univers, c’est la meilleure façon pour pouvoir incarner leurs fantasmes et grâce à eux j’ai une famille incroyable de femmes qui sont en moi et m’accompagnent », disait-elle. 

Jeanne Moreau, c'était une voix. Mais c'était aussi un visage, tout aussi inoubliable. Pour la redécouvrir ou la découvrir c’est ici

- bibliothécaire à la Médiathèque Monnaie

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Quand sort la recluse de Fred Vargas Version imprimable

Note : 3.5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Adamsberg est prié de rentrer de toute urgence à Paris pour une résoudre le crime d’une femme. Mais c’est vers une autre enquête que la brigade se dirige. A Nîmes, 2 hommes âgés sont décédés suite à la morsure d’une araignée au venin particulier, la recluse. Même si la morsure cause de graves dégâts, la rumeur enfle sur les réseaux sociaux : le venin n’aurait-il pas muté à cause de la canicule pour tuer ? Ne doit-on pas faire face à une invasion de recluses ? En s’intéressant à cette affaire, Adamsberg va partir dans le passé d’une dizaines d’enfants à l’époque, tous élevés à l’orphelinat de la Miséricorde et tous membres de la « bande des recluses ». Leur jeu préféré : mettre des araignées recluses dans les vêtements des enfants pour qu’elles les mordent. Certaines victimes ont dû être amputées ou ont été défigurées. Ne s’agirait-il pas de vengeance ? En remontant le fil de l’histoire, Adamsberg s’aperçoit que les meurtres ont commencé il y a plus de 20 ans et qu’il ne reste plus que 2 membres de la bande encore en vie. La brigade arrivera-t-elle à les sauver ? Qui se cache derrière ces assassinats ? Malgré quelques longueurs, le est vraiment passionnant. Des personnages hauts en couleur.

- Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Quand sort la recluse de Fred Vargas - Flammarion. Le Réserver ?

Lire aussi la critique de ici.

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Géographie du hasard de Barrio Populo Version imprimable

Note : 4/5 (2 notes)

Mots-clés :

Barrio Populo revient en force avec ce troisième . Les textes interpellent, à la fois pour dénoncer (« Venise »), raconter des tranches de vie (« Dan ») mais aussi pour aimer (« Factrice », « Amour libre »). Ils arrivent à faire passer des émotions avec force, comme sur la magnifique et triste chanson accompagnée par une douce mélodie au piano « Grand frère ». On retrouve aussi de très bons morceaux rock comme « Orage » ou encore « Dunkerque » qui viennent tout au long de l’, comme des piqûres de rappel et montrent l’énergie et l’intensité du groupe. Des textes profonds et poétiques, des mélodies efficaces… A écouter absolument !
- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?

Version imprimable

Note : 3.5/5 (2 notes)

Mots-clés :

King Creosote alias Kenny Anderson ajoute un de plus à son immense discographie. Sa vacille entre folk et pop, le résultat donne une sensible et propice au rêve (« Betelgeuse »). Sa douce voix et ses mélodies efficaces nous entraînent sans difficulté dans son univers, comme sur l’excellent morceau d’ouverture (de 7 minutes !) « You just want » avec ses cordes et son chœur féminin. Sur « Melin Wynt », le musicien nous offre un très belle intro à la cornemuse qui nous fait facilement penser à de magnifiques paysages celtiques… Une autre surprise avec « Peter Rabbit Tea » où des cordes et une harpe côtoient les quelques mots d’un enfant… Un à retenir!
- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?