Le maître des illusions de Donna Tartt Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Richard Papen, un étudiant californien de 19 ans, débarque dans une petite université du Vermont avec la ferme intention de poursuivre des études de grec. Il parvient à intégrer le petit groupe très fermé et fascinant d'étudiants en lettres classiques mené par le charismatique Julien Morrow, un sage mais étrange professeur. Il se lie rapidement avec les cinq membres du groupe : Henri Winter, un génie ténébreux riche à millions, le beau Charles Macauley et sa sœur jumelle Camillia, Francis Abernathy, riche, excentrique et gay, et Bunny Corcoran, le cancre du groupe, stéréotype du brave Américain bourgeois. Les semaines passent comme dans un rêve pour Richard entre la beauté du paysage, les week-­ends à la campagne, les soirées étudiantes imbibées de drogue et d'alcool, sans compter son coup de foudre pour Camillia. Pourtant, une tension s'installe et Richard se rend vite compte que ses cinq amis lui cachent quelque chose. Donna Tartt réussit à installer un suspense parfait. C'est magistral et d'une effarante perversité. Le livre est dédié à celui qu'elle considère comme son maître Bret Easton Ellis.

Annie, du troc lecture. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Le maître des illusions de Donna Tartt - Plon. Le Réserver ?

Lire Bret Easton Ellis. Pour Réserver ici.

D'autres conseils de lectures sur notre portail

François Truffaut Version imprimable

Note : 2.7/5 (7 notes)

Mots-clés :

Critique puis réalisateur, François Truffaut est l'un des représentants majeurs de la Nouvelle Vague du cinéma français des années soixante. Son premier long métrage, Les Quatre cents coups (1958), rencontre un immense succès et révèle le jeune réalisateur au grand public. Le film devient emblématique de la "Nouvelle Vague", expression désignant un groupe de jeunes cinéastes (souvent issus de la critique) adeptes d'un cinéma d'auteur débarrassé de la toute puissance des scénaristes. Dans ce film en noir et blanc largement inspiré de son enfance secrète et solitaire apparaît le personnage d'Antoine Doinel, incarné par Jean-Pierre Léaud, qui sera considéré comme le double à l'écran du réalisateur. Truffaut poursuivra pendant vingt ans le portrait de cet éternel adolescent, avec Antoine et (1961), puis Baisers volés (1968), Domicile conjugal (1970) et L'Amour en fuite (1978), autant de films mêlant scènes drôles ou nostalgiques. Cinéaste de la sensibilité, François Truffaut a composé une oeuvre accessible et universelle, un cinéma à hauteur d'homme, dont sa personnalité fait l'unité profonde. Il a réalisé le très beau : Jules et Jim, Vivement dimanche, Le dernier métro...
François Truffaut, né le 6 février 1932 à Paris et mort le 21 octobre 1984 à Neuilly-sur-Seine.

En 1966, il publie un livre d'entretiens avec Alfred Hitchcock qui est devenu une référence.

Ce livre retrace les entretiens accordés par le "maître" Hitchcock à au jeune réalisateur Truffaut. Les deux hommes abordent tous les films conçus, pensés et réalisés par Hitchcock, mais ils évoquent aussi leurs manières de voir le cinéma, sa magie, son rôle, son utilité. Ce superbe ouvrage donne incontestablement envie de regarder tous les films du réalisateur anglais ! Ils sont tous abordés par les deux interlocuteurs, des premiers films bricolés, muets et en noir et blanc, jusqu’aux grands films américains, en passant par la période anglaise et humoristique du cinéaste. Cette lecture est donc à la fois frustrante (parce que l’on ne connait pas nécessairement tous les films cités) et passionnante, car l’on y apprend beaucoup de choses.

Hitchcok par François Truffaut et Helen Scott. Ramsay. Le Réserver ?

Vous pouvez Réserver livres et films ici

- bibliothécaire à la Médiathèque Monnaie

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

Le congrès de Ari Folman Version imprimable

Note : 2.6/5 (7 notes)

Mots-clés :

Voilà un film déconcertant. Je ne sais toujours pas si je l'ai aimé ou pas. Mais par son originalité, il mérite d'être vu.
C'est l'histoire d'une actrice, Robin Wright (que joue Robin Wright), divorcée, qui n'a pas fait les bons choix de carrière, préférant privilégier l'éducation de ses enfants.
A l'approche de la cinquantaine, elle se voit proposer par la Miramount d'être scannée contre beaucoup d'argent. Son alias (double virtuel) sera exploité dans tous les films, même ceux qu'elle a toujours refusés.
En retour, elle doit disparaître pendant 20 ans.
20 ans plus tard, elle est l'invitée d'honneur du Congrès Miramount-Nagasaki qui se déroule dans un monde virtuel. Dans ce monde, une ampoule magique ingérée permet de changer d'apparence et tout n'est qu'illusion et plaisir.
Dans la première partie du film, ce sont des images réelles, et dans la seconde partie nous basculons dans un film d' très coloré.
Robin Wright est une merveilleuse actrice, forte et fragile et qui nous laisse entrevoir ses fêlures. Harvey Keitel est tout simplement fabuleux en vieil agent artistique, à la fois manipulateur et plein d'amour pour cette actrice qu'il a suivie tout au long de sa carrière. RELU

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Le congrès d' Ari Folman - ARP Sélection. Le Réserver ?

D'autres conseils DVD sur notre portail  


Coup de talon de Sylvie Deshors Version imprimable

Note : 2.5/5 (8 notes)

Mots-clés :

Laure et Lucie sont sœurs. Jusqu'à présent elles allaient directement du collège à la piscine pour s'entraîner l'une au plongeon, l'autre à la nage papillon. Mais depuis trois semaines, tout a changé car Laure refuse d'aller s'entraîner…
Un   dur qui traite du sexisme et de la difficulté d'être une jeune fille à l'époque actuelle. On pourrait croire que les choses ont évolués depuis 40 ans mais l'auteur démontre qu'à l'âge où l'on se construit (mais à tout âge finalement), lorsqu'une fille se fait agresser sexuellement, elle se sent coupable : trop jolie, habillée trop court, trop sexy... Ce sont les victimes qui se cachent, qui ont honte et peur de vivre tout simplement comme elles en ont envie. C'est un que je conseillerai de lire à toutes les ados... mais aussi aux garçons pour qu'ils se rendent compte que leurs propos, leurs gestes, leurs regards, leurs insultes font mal et qu'ils sont responsables de leurs actes, même s'ils sont en bande. Une fille, ça se respecte.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Coup de talon de Sylvie Deshors - Talents hauts. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

Le Pingouin et Le jardinier d'Otchakov d' Andreï Kourkov Version imprimable

Note : 2.4/5 (8 notes)

Mots-clés :

Viktor vit à Kiev avec Micha, son pingouin déprimé, récupéré dans un zoo désaffecté de Kiev. Oui, c'est assez étrange, mais on s'y habitue vite ! Pour survivre, Viktor déniche un petit boulot qui lui apporte pas mal d'argent. Il écrit des « petites croix », des sortes de nécrologies sur des personnages célèbres qui ne sont pas encore décédées. Le problème est que ces personnes meurent par la suite assez rapidement et mystérieusement... Et le pingouin ? Eh bien, non seulement il est l'un des protagonistes principaux de cette histoire, mais il représente très bien le prototype de l'ukrainien fatigué, solitaire et déprimé de cette époque post-communiste. Pour en savoir plus, il ne faut pas le perdre de vue !


Le jardinier d'Otchakov raconte l'histoire d'Igor, une jeune Ukrainien qui vit dans la banlieue de Kiev avec sa mère. Paresseux, il ne travaille pas jusqu'au jour où Stepan est embauché chez eux comme jardinier. Stepan, orphelin, porte un tatouage à moitié effacé qui révèle ses origines. Igor essaye de reconstituer le dessin pour en savoir davantage sur l' histoire de son employé. Cette nouvelle occupation le portera à voyager dans une autre époque et dans une autre ville...


Le Pingouin
et Le jardinier d'Otchakov, deux romans qui se
ressemblent : un début lent pour rentrer doucement dans l'histoire et un dénouement captivant avec une chute inattendue ! Je me suis régalée de ces deux histoires très originales. Andrei Kourkov, écrivain ukrainien de langue russe sait restituer la réalité de son pays avec humour et justesse ! 

- bibliothécaire à la médiathèque Monnaie 

Le Pingouin d'Andreï Kourkov. Le Réserver ?
Le jardinier d'Otchakov. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail