La terre invisible de David Chalmin Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Premier du compositeur et producteur (qui a déjà une carrière bien remplie), « La terre invisible » propose six titres superbes qui nous plongent dès la première écoute dans un autre monde… Le premier morceau « A l’aube » est lumineux et doux, les rythmes sont plutôt lents et les nappes aériennes… Mais au fur et à mesure, les beats deviennent plus lourds, le rythme s’accélère (« Matière Noire », « Vertige ») et on entre dans un véritable labyrinthe auditif… Avant de revenir vers de délicates notes au piano sur « Lumière blanche ». Les remarquables compositions de David Chalmin nous emmènent loin… Voyage garanti !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?
 

Entre autres d’Ordoeuvre Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Le DJ Ordoeuvre propose une formule originale avec cet « Entre autres ». Plutôt spécialisé dans le mix électro mais faisant partie de diverses formations (Collectif 13, duo avec le chanteur Alee…) il choisit ici d’inviter une multitude d’invités aux univers variés. Les textes sont finement ciselés avec une bonne dose d’humour et une belle énergie communicative. A noter une belle réinterprétation du texte « J’écume » de Bashung. Un original et dynamisant !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?*

Epiphania T3 de Ludovic Debeurme Version imprimable

Note : 4/5 (1 note)

Mots-clés :

Voilà le 3ème et dernier tome de cette trilogie qui est pour moi incontournable.
Une nouvelle fois j'ai été subjuguée par le dessin, l'histoire et les inventions de l'auteur. Je vais être honnête, je ne suis pas sûre d'avoir tout compris et finalement ce n'est pas grave car les émotions, l'imaginaire et la réflexion générés par ce dernier tome (mais la série en général) m'ont complétement bouleversés.
Ma lecture terminée mon esprit est encore hantée par certains passages et je sais déjà que cette série restera dans mon top 10 des meilleures BD jamais lues.
A nouveau c'est un coup de coeur. Une jolie performance de l'auteur d'arrivé à maintenir autant de qualité tout au long de ses trois tomes. Bravo !

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Epiphania T3 de Ludovic Debeurme - Casterman. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Dîner à Montréal de Philippe Besson Version imprimable

Note : 4/5 (1 note)

Mots-clés :

Je ne peux pas dire que j’ai aimé ce . Mais je ne l’ai pas détesté non plus. Commençons par le démolir. D’abord le titre. Pour les Européens, c’est le dîner et pour nous le souper. C’est Besson lui-même qui le dit. Ça se passe à Montréal, mais ça n’a aucune espèce d’importance. Bref, tant qu’à choisir un titre qui ne veut rien dire, aussi bien choisir « Souper au restaurant ». Mais sérieusement, ce aurait dû s’intituler
« Tu m’en as voulu ? » ou encore « Moi, je m’en suis voulu ». Car là est le cœur de tout le . Il s’en est fallu de peu que ce soit un très bon . Car l’idée de mettre en scène ce genre de personnages autour d’une même table est assez savoureuse : Philippe et Paul, des anciens amants qui se revoient après 20 ans ; , la femme de Paul ; Antoine, le nouveau conjoint de Philippe. Je m’attendais à ce que ça explose. Ça n’a même pas fait un pet. Et que dire de toutes ces parenthèses que Besson utilise à la place des virgules, c’est non seulement agaçant, mais ça ne signifie rien. Et pour finir, le Philippe du Dîner à Montréal est le même qui l’écrit. Il parle de ses propres livres que l’on n’a pas nécessairement lus. Ça aussi c’est agaçant : quand la pâte à dent est sortie du tube, on va jusqu’au bout. Sinon, pas la peine d’en parler. Mais ça vaut le coup de lire ce , ne serait-ce justement pour ce huis clos qui ne donne aucune chance à personne.

Dîner à Montréal de Philippe Besson - Juilliard. Le Réserver ?

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Les yeux rouges de Myriam Leroy Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

Denis, un internaute prend contact sur facebook avec une journaliste chroniqueuse sur une radio publique. Habituée à être contactée par des auditeurs, elle ne se méfie pas. Il faut dire que l’approche est habile et d’apparence inoffensive. Puis au fil des échanges, les choses prennent une toute autre tournure. Pourtant, elle ne fait rien pour encourager la discussion, elle reste distante. Denis a senti que l’animatrice était plutôt du genre à se laisser faire et ne pas savoir comment se défaire d’un gêneur. Donc la cible idéale pour un prédateur de son espèce car Denis est l’animateur d’un compte facebook où il se fait appeler « Denis la menace ». Cette page est une compilation de tout ce qui se fait de pire au niveau des invectives communes à l’égard des minorités. Il compte parmi les internautes de nombreux supporters qui l’encouragent et le soutiennent dans ses dérives racistes et machistes. Elle finit par avoir peur et décide de mettre un terme à la conversation virtuelle en le retirant de sa liste d’amis. La punition ne se fait pas attendre, elle reçoit un photo montage d’elle odieux et diffamatoire. Ce n’est que le début d’une longue série d’insanités. Son compagnon Samuel ne réagit pas, il n’est pas disposé à utiliser la violence à l’encontre de Denis. Il conseille à sa compagne de cesser la consultation de sa page facebook. De son côté la police réagit mollement. Elle se sent donc seule face à l’adversité. Harcelée pendant quatre ans, elle va courir les psy, les avocats et les médecins…
J’ai aimé ce parce qu’il en dit long sur notre époque et sur la dérive des réseaux sociaux. Internet est la porte ouverte au meilleur comme au pire. Myriam Leroy démonte les rouages d’un piège pas si virtuel que ça et nous met en garde. Elle le fait souvent avec humour malgré la gravité de la situation.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Les yeux rouges de Myriam LeroySeuil. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Veggie tendance vegan de Carole Bousquet Version imprimable

Note : 4/5 (3 notes)

Mots-clés :

Un très bon qui traite de la maltraitance des animaux mais pas que. On y suit aussi les premiers émois, les relations avec les enseignants, l'amitié, la famille... l'auteur nous dresse le portrait d'une génération engagée, qui défend ses idées et souhaite éveiller les consciences.
Un dans l'air du temps mais avec du sens. A lire aussi pour le personnage central, Chris.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir


Veggie tendance vegan de Carole Bousquet - Rageot. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Rouge impératrice de Léonora Miano Version imprimable

Note : 3/5 (3 notes)

Mots-clés :

L’écrivaine nous transporte au XXIIe siècle, dans une Afrique unifiée appelée Katiopa, entre prospérité et autarcie. Ilunga, le chef de l’Etat, et Boya, l’universitaire sont amoureux, leur liaison va devoir faire face aux complots identitaires, aux jalousies, aux enjeux de pouvoirs. Au cours du XXIème siècle Les Sinistrés de la vieille Europe sont venus trouver refuge dans cette Afrique prospère. Mais leurs descendants, Les Fulasi, sont menacés d’expulsion par le chef de l’Etat.
Alors que sa maitresse Boya, est déterminée à leur tendre la main, qu’on les considère comme Katiopiens. Cependant pour les « durs » du régime, l’influence de Boya sur le chef de l’Etat est une menace. Il faut à tout prix séparer ce couple, car cette passion menace Les fondements du pouvoir.
C’est une satire, un conte politique, social, féministe, magique et romantique. Avec une ironie mordante et décomplexée, Léonora Miano a su me captiver ou plus exactement m’envoûter.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Rouge impératrice de Léonora Miano - Grasset. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Cent millions d’années et un jour de Jean-Baptiste Andréa Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Après son premier intitulé « Ma reine » qui avait attiré mon attention en 2017, ce deuxième titre prouve le talent de cet écrivain. Il nous raconte l’histoire de Stan qui a eu une enfance difficile avec un père violent surnommé « le commandant » et une mère malade. Pour échapper à la réalité du monde qui l’entoure dès son plus jeune âge Stan souhaite devenir paléontologue. Ce n’est pas le goût de l’aventure qui l’anime, ni la célébrité mais plutôt l’amour des histoires qu’il aime se raconter et faire partager aux autres. A ce propos, il a entendu parler du squelette d’un dragon qui serait enfoui sous les glaces. Stan a rêvé de cette découverte qu’il pourrait offrir au musée d’histoire naturelle de Londres. Mais dans quelle vallée a échoué ce dragon ? Il serait semble- t-il localisé dans une grotte située vers les trois pics adossés à l’Italie. Des années plus tard en 1954, professeur en paléontologie proche de la retraite, il organise l’expédition avec son ami Umberto accompagné de son assistant Peter. Gio, un excellent guide italien se joint au groupe. L’ascension jusqu’au glacier par la via ferrata s’avère périlleuse. Après de nombreuses péripéties, ils parviennent enfin au sommet. Arriveront-ils à percer le mystère de la grotte avant l’arrivée de l’hiver ? Une véritable course contre la montre s’organise.
Le récit de cette expédition est entrecoupé de feed back qui permettent de mieux connaître Stan et ses failles. Ce très bien écrit, poétique par moment, alterne entre rêve et réalité. L’univers fantasque de l’enfance est très présent. C’est aussi une belle histoire d’amitié dans un milieu hostile. Un original, attachant et parfois bouleversant.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Cent millions d’années et un jour
de Jean-Baptiste AndréaL’iconoclaste. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail