N'essuie jamais de larmes sans gants de Jonas Gardell Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Ceci est un d'amour et de mort.


C'est l'histoire de Benjamin et de Rasmus, deux garçons suédois qui tombent amoureux. Jusque-là tout va bien, on pourrait être dans une histoire d'amour banale. Seulement voilà, nous sommes dans les années 80, ce sont deux garçons et même dans un pays aussi libre que semble l'être la Suède, à l'époque en tout cas, l'homosexualité était encore considérée comme une maladie mentale,  et c'est aussi malheureusement durant cette décennie que le virus du Sida commence à faire des ravages.
Le titre est tout simplement beau et terrible à la fois et la couverture correspond parfaitement au contenu du livre. A la fois racée, simple, et bouleversante.
Par contre, émotionnellement ce livre est dur. Il m'a replongée dans une période difficile ou tout et n'importe quoi se disait. Où la haine, la peur, les informations erronnées, les spéculations, les mises au banc de la société... étaient monnaie courante.
En lisant ce livre, je me suis rappelé que la désinformation, les rumeurs, le rejet n'étaient pas seulement en France mais que cette maladie a  terrorrisé la planète entière.
C'est donc un livre qui est très intéressant car il nous replonge dans une époque pas forcément très glorieuse pour les êtres humains que nous sommes, même si on peut comprendre les réactions engendrées par ce virus. Mais, il n'en reste pas moins que certaines personnes, et je pense notamment aux médias, ont fait beaucoup de mal en stigmatisant les homosexuels. Contrairement à eux, le virus n'a jamais fait de différence et bon nombre de vies auraient été épargnées si la communauté homosexuelle n'avait pas été montrée du doigt à l'époque et rendue responsable de la propagation du virus.

J'ai beaucoup aimé même si c'est un pavé, et que certains passages auraient pu être évités.et qu'émotionnellement parlant ça n'a pas été simple.  Mais, j'ai ressenti beaucoup d'empathie pour ces deux garçons pris dans une tourmente qui les dépasse.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

N'essuie jamais de larmes sans gants
de Jonas Gardell - Gaïa. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Danse avec Scarlatti de Thibault Cauvin Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Thibault Cauvin est un guitariste d’une trentaine d’années, qui a remporté de nombreux prix lors de concours internationaux et donné plusieurs centaines de concerts dans le monde. En 2013, l’ « Danse avec Scarlatti » est consacré à des transcriptions de sonates pour clavecin du compositeur baroque Domenico Scarlatti. Le prodige nous propose donc 14 de ces sonates (parmi les 555 du répertoire) et à l’écoute la magie opère, les sonates se marient à la guitare à la perfection, on trouve de la fantaisie, de la liberté… et l’influence de la espagnole que Scarlatti affectionnait. Le tout interprété avec modernité et virtuosité par le guitariste…A (re)découvrir absolument !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?*

Entre dos aguas de Paco de Lucia Version imprimable

Note : 0/5 (0 note)

Mots-clés :

Cette compilation des plus grands titres du maître de la guitare flamenca est sortie en 1975. Le morceau qui donne son titre à l’ est l’un des plus fameux de Paco de Lucia et a grandement contribué à la démocratisation du flamenco, ainsi qu’à la renommée mondiale de son auteur. Il s’agit d’une rumba dont les conditions de création sont des plus originales. Il manquait en effet un nouveau morceau pour boucler l’ « Fuente y caudal », alors que  l’artiste espagnol se trouvait en studio avec ses musiciens en 1973. Paco de Lucia demande alors une basse et un bongo, pour improviser du début à la fin, à la manière d’une session de jazz, un titre devenu par la suite mythique.

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques de Valence Romans.
Le Réserver ?*

L'anniversaire de Kim Jong-Il de Aurélien Ducoudray et Mélanie Allag Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Jun Sang, 8 ans, vit en Corée du Nord avec sa famille. Là-bas, on ne célèbre pas les anniversaires sauf celui de Kim Jong-Il, le dirigeant bien-aimé, sauf qu'indirectement la nation entière fête aussi celui de Jun né le même jour.
La force de cette BD c'est de montrer la Corée du Nord à travers le regard d'un petit garçon. Il raconte avec la candeur d'un enfant de cet âge, son quotidien et si nous on se rend compte de l'endoctrinement, la désinformation, la pauvreté, la peur... que subit le peuple nord coréen, pour Jun c'est normal car il ne connaît que ça.

On peut considérer  que c'est un récit initatique car Jun va au fil de l'histoire changer, ouvrir les yeux et se rendre compte que la situation n'est pas si normale que ça. Mais il faudra du temps, franchir beaucoup d'obstacles, perdre des amis, des gens qu'il aime pour en arriver là.  Grandir ne se fait pas toujours sans peine.

Mélanie Allac, au dessin, donne vie aux personnages et son dessin, à première vue doux avec des couleurs gaies, et par moment glaçant et tellement expressif qu'il suffit de le regarder pour comprendre l'horreur de la situation. 

C'est une BD au discours fort, qui m'a fait passée par différentes émotions au cours de ma lecture.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

L'anniversaire de Kim Jong-Il  d'Aurélien Ducoudray  et Mélanie Allag - Declourt . Le Réserver ?*


La Fille dans le brouillard de Donato Carrisi Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Excellent policier qui aborde la manipulation, l’influence des médias dans la résolution des crimes, le voyeurisme et la propension de la population à désigner un coupable, l’importance démesurée qu’il prend par rapport à la victime, le rôle de l’argent et de la renommée. De quoi alimenter la réflexion ! Une petite fille de 12 ans, Anna Lou, est portée disparue. Elle habite Avechot, un village perdu dans les montagnes et déserté par les touristes depuis qu’une mine s’y est installée.
Le suspense est très bien mené et nous tient en haleine jusqu’à la fin complètement inattendue. Le récit alterne très habilement entre passé et présent, mais chaque chapitre est daté, ce qui permet de s’y retrouver facilement et de garder l’intérêt à un haut niveau. À lire !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

La Fille dans le brouillard de Donato Carrisi - Calmann-Lévy. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail