Memories are now de Jesca Hoop Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Souvent comparée à Kate Bush, la discrète Jesca Hoop nous livre un nouvel magnifique. Sur ces neuf titres folk c’est bien la voix, à la fois douce et puissante, de l’artiste qui est au centre. Les arrangements sont dépouillés mais terriblement efficaces à l’image de la mélodie à la guitare sur l’excellent premier titre « Memories are now » ou encore la guitare et les percussions sur le très bon titre « Animal Kingdom Chaotic ». D’autres morceaux sont un peu plus rock et électriques comme « Cut Connection », qui devient presque « tribal » ou encore « The Coming ». L’américaine possède une grande sensibilité qu’elle parvient à nous transmettre dès les premières notes. Un enchanteur !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?
*

The Visitor de Kadhja Bonet Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Kadhja Bonet, jeune musicienne californienne de 28 ans propose un court mais intense. L’Intro nous plonge dans une ambiance très aérienne, et nous amène tout délicatement vers le magnifique morceau (« Honeycomb ») vraiment très sensuel… Tout au long de l’ on se laisse porter par la voix totalement irrésistible de la chanteuse (« Fairweather friend »). On entre sans aucune réticence dans cet univers pop avec des influences soul, jazz et une orchestration vraiment très réussie. Un seul bémol, le format trop court de cet . Un moment de douceur à savourer sans modération !

- discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir 

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des Médiathèques Valence Romans.
Le Réserver ?*

Montana 1948 de Nicolas Pitz et Larry Watson Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Dans cette petite ville du Montana, juste quelques années après la guerre, le père de David est shérif et son oncle Franck, le docteur, est héros local. David a un peu honte de ce père qui n'a pas fait la guerre à cause d'une blessure à la jambe. Lorsque , la jeune Indienne qui s'occupe de David, tombe malade et refuse de se faire soigner par Franck, les langues vont se délier et David et son père vont découvrir un secret de famille peu reluisant.

Cette BD est une adaptation du noir éponyme de Larry Watson. J'avoue ne pas l'avoir lu donc je ne peux pas dire si l'adaptation est fidèle mais en tout cas j'ai bien aimé. Il y a une "atmosphère" dans ce récit, ou on navigue entre des thèmes importants tels que népotisme, racisme, lien du sang et fin des illusions. On suit l'histoire à travers le regarde de David. C'est apre, rude, violent. Entre des gens bienveillants et d'autres prêts à tout pour sauvegarder les apparences on est au coeur d'une intrigue sociale noire au racisme ordinaire. Marquant.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Montana 1948 de Nicolas Pitz et Larry Watson - Sarbacane. Le Réserver ?
Montana 1948 de Larry Watson. Le Réserver ?

Lire aussi la critiqued'Allan ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Cet homme-là d' Eve de Castro Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Je ne suis pas prête d’oublier ce . Criant de vérité. Un livre qui devrait être une lecture obligatoire pour les étudiants en psychologie. Je me suis même demandé si l’auteure avait une formation en psy…. Eh bien, non ! Une prose merveilleuse qui plonge dans la Spirale (titre de la deuxième partie) de la violence psychologique, de l’obsession d’une femme pour « cet homme-là ». Et qui, en plus, en donne l’origine dans la première partie, Enfances.
Une façon si juste de décrire les ravages causés par un amour torturé et de coller au plus près aux angoisses de la femme passionnée et délaissée. Jusqu’à la dernière ligne, je fus très émue. Encore plus, à la toute dernière.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Cet homme-là d' Eve de Castro - Robert Laffont. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Soupe de cheval de Vladimir Sorokine Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

L’auteur raconte le pacte étrange que propose Boris à Olia, une jeune étudiante qu’il rencontre dans un train en direction de Moscou. Lorsque Boris, ex-détenu qui n’a consommé que de la soupe pendant des années, la voit manger son plat dans un wagon, il lui fait une drôle de proposition : la retrouver une fois par mois pour la regarder se sustenter contre une bonne rétribution. Une fois l’étrange proposition acceptée, ce petit manège dur deux décennies : il commence dans l’URSS des années 1980 et se termine durant les débuts troubles de la Russie postsoviétique. Les premiers temps, Olia retrouve Boris dans des appartements peu entretenus. Au fil des années, leur lieu de rendez-vous change de décor et devient somptueux tandis que la nourriture qui est servie à Olia, elle, acquiert une consistance de bouillie et occupe de moins en moins d’espace dans son assiette. Jusqu’à disparaître complètement. Boris la supplie alors de faire semblant de manger cette nourriture imaginaire et continue de la payer en conséquence. Petit bijou obsédant de manipulation.

Elizabeth - Membre des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Soupe de cheval de Vladimir Sorokine - Edt de l'Olivier. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail