Lettre à toi qui aimes de Julia Thévenot Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

L'amour est enfant de bohème parait-il et il arrive bien souvent que l'amour ne soit pas réciproque. C'est ce que raconte ce livre, du point de vue de celle qui n'aime pas. Comment faire accepter à celui qui ose déposer son coeur à vos pieds que jamais vous ne déposerez le votre à ses pieds ? Comment ne pas passer pour une personne sans coeur et faire accepter les choses par ses amis ? Est-il possible de rester ami avec quelqu'un que vous friendzoner ?
Toutes ces questions, et plus encore Penny se les pose et se confie à Ylies, le garçon qu'elle a rejeté.
Le style est poétique et la mise en page innovante pour ce style de texte.
J'ai beaucoup aimé suivre le chemin des réflexions de notre jeune héroïne et ses explications sur ses raisons de ne pas aimer Yliès.  J'ai aimé aussi être surpise par ce texte au ton juste, loin de ce que j'attendais finalement. Simple et fulgurant.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Lire un extrait

Lettre à toi qui aimes de Julia Thévenot - Sarbacane. Le réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Un lit dans l’océan d’André Cohen Aknin Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Voici un livre bouleversant qui décrit après une longue absence la rencontre d’un fils avec sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. Confronté aux atteintes neurologiques irréversibles engendrées par cette maladie, il va malgré tout essayer de rentrer en communication avec Juliette. Il va noter toutes les bribes de mots qu’elle prononce. Pour réveiller ses souvenirs d’ancienne couturière à Oran il va lui faire toucher du tissu. Il va également lui faire écouter de la arabo-andalouse…Se sentant coupable, conscient d’être à l’origine du chagrin maternel, le narrateur va lui raconter ses souvenirs d’enfance en Algérie, son exil volontaire et ses nombreux voyages. Cette tentative de rapprochement va se heurter au regard critique de son frère ainé mais aussi de l’assistante de vie. Heureusement, il retrouvera un peu de réconfort grâce à Mourad, l’épicier arabe avec qui il apprendra à réaliser une loubia, un plat typiquement algérien et que Juliette faisait si bien. La mémoire individuelle et collective est sans doute le thème central de ce récit écrit avec sensibilité et délicatesse. Il est question de la guerre d’Algérie, d’exode forcé, de nostalgie. C’est un ouvrage qui mélange les goûts, les couleurs, les odeurs, les recettes de cuisine, les musiques et les traditions juives et musulmanes. On retrouve dans ce des thèmes chers à André Cohen Aknin, écrivain et poète : l’attachement à l’Algérie, aux racines, aux traditions, la douleur d’avoir perdu sa sœur et le pays de son enfance. C’est le bilan d’une vie passée à comprendre son sens. C’est aussi le regard lumineux d’un poète qui apprécie le mélange des cultures et qui dresse un pont entre celles de l’Orient et de l’Occident. Ce apporte un regard bienveillant sur l’autre qu’il s’agisse de la personne malade perdue dans un océan inconnu ou de l'étranger. Récit à la fois intime, poétique et humaniste qui peut se lire à plusieurs niveaux. Une mention spéciale pour le soin apporté par l’éditeur à la composition de cet ouvrage qui est aussi un bel objet.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Un lit dans l’océan d’André Cohen Akninéditions parole. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

All the unknown de Grandbrother Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

La particularité du duo formé par Erol Sarp et Lukas Vogel, c’est d’avoir mêlé le piano et la électronique. Ce troisième reflète leur talent pour créer des compositions qui invitent au voyage, à l’évasion et à la rêverie... Dès le premier morceau « Howth », l’esprit s’envole et l’imagination fait le reste... Sur des compositions comme « Shorelines » ou encore « « Black Frost » on ne peut s’empêcher de penser à des compositeurs comme Nils Frahm ou Olafur Arnalds...Une douce et captivante à écouter les yeux fermés !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?
 

L'homme de la situation de Lou Lubie Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Manu est en colère. Instituteur dévoué, il voit la promotion qu'il espérait lui passer sous le nez et attribué à une femme,qui bénéficie ouvertement de cette promotion au nom de la parité. Après son accès de colère, le directeur de l'école lui impose de prendre quelques jours de repos. Et c'est là que les choses vont vraiment partir en vrille. Manu rencontre une fratrie de 7 enfants, déscolarisés et il va décider de s'investir auprès d'eux afin de les aider et de pouvoir retrouver goût dans l'enseignement.
Ce que Manu ignore c'est qu'il a mit les pieds dans un engrenage infernal qui risque de causer sa perte...

Un récit assez déroutant avec des passages forts et d'autres que j'ai trouvé plus faibles.
J'ai été surprise par la tournure que prenait l'histoire sombrant dans une phase frisant le malsain, le fantastique... quant à la fin elle est sans doute un peu rapide mais clôt l'histoire de façon logique. Le héros est touchant et le côté psychologique bien mené. Une jolie surprise.


  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

L'homme de la situation de Louè Lubie - Dupuis. Le Réserver ?
 

Dans la nuit noire de David Small Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Un récit initiatique sur l'apprentissage de la vie par un jeune garçon dans l'Amérique rurale des années 1950, coincé avec un père alcoolique et l'apparition d'une sexualité ambivalente.

Russell Pruitt, 13 ans, le héros de cette histoire est paumé. Et on le serait à moins. David Small dresse le portrait d'un jeune garçon tout en finesse et réalisme. En fil rouge, se dessine aussi le portrait d'une Amérique rude et complétement perdue. Loin du rêve américain et des stéréotypes véhiculés par Hollywood. Et malgré tout, Russell rencontre des gens biens, prêts à l'aider, à l'aimer. Car ce jeune garçon manque profondémment d'amour entre une mère qui l'abandonne et un père qui se réfugie dans l'alcool et l'ignore, il n'a aucun cadre, aucuns repéres pour grandir en toute sérénité et trouver un équilibre durable.
Une BD prenante, forte, rude mais aussi pleine d'espoir. L'auteur démontre avec brio qu'on a besoin d'amitié et des autres pour se construire. Après "Sutures" David Small nous livre un nouveau récit passionnant. Une jolie réussite.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Dans la nuit noire de David Small - Delcourt. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Les Murs Blancs de Lèa Domenach Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Un parc, une bâtisse imposante au départ délabrée, plusieurs familles dont les pères et mères sont des intellectuels avec pour lien le fait de faire partie du comité de rédaction de la revue française Esprit. Voici les éléments de ce livre qui nous dépeint comment ces intellectuels vont bâtir une communauté de vie au sud de Paris.
Les Murs Blancs m’a permis de découvrir qui sont certains des penseurs français de l’après-guerre et, en outre, Paul Ricoeur, dont le président Emmanuel Macron a été si proche, et comment ces foyers familiaux essayaient d’atteindre un idéal de vie communautaire.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Les Murs Blancs de Lèa Domenach - Grasset. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le plongeon de Séverine Vidal Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Yvonne, 80 ans, après avoir vendu sa maison, elle se retrouve en maison de retraite ! Un nouveau monde pour Yvonne, qui observe, s’ennuie, déprime….Ce pourrait être la fin pour elle. Sauf que des amitiés improbables se nouent. Vieillir est une fatalité mais on peut vieillir sans dépérir.
Vous ne me croyez pas ? Venez à la rencontre d’Yvonne et de sa joyeuse bande d’édentés optimistes.
Une belle réussite, des personnages attachants, une histoire simple et forte.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Le plongeon de Séverine Vidal - Grand Angle. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Sous un ciel d'or de Laura Wood Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

1920. Lou, dix-sept ans, vit dans une ferme des Cornouailles. Elle est fascinée par la magnifique demeure des Cardew, vide depuis des années. Écrivaine en herbe, elle y passe des après-midi seule, en cachette, à lire et à se rêver membre de la prestigieuse famille qu’elle épie dans les revues mondaines.

Quand, à la faveur de l’été, les propriétaires investissent les lieux, Lou est soudain transportée dans le monde luxueux et pétillant de l’aristocratie anglaise. Au centre, un frère et une soeur époustouflants, dont elle devient de plus en plus proche.

Tandis qu’un amour inattendu s’éveille en elle, Lou découvre que le champagne, le jazz et le charleston cachent de sombres secrets.

La couverture ne m'inspirait pas du tout ! Contrairement au résumé qui lui m'a convaincu. Et je ne le regrette pas. J'y ais retrouvé un peu l’atmosphère des livres de Jane Austen et une ambiance douce amère qui entoure la vie de ces jeunes oisifs, riches, blasés, faisant la fête tout en étant profondément malheureux pour certains. Et puis il y a le personnage de Lou, qui saisit l'opportunité offert par cet été, de toucher du doigt un monde très éloigné de son quotidien. Pour autant, elle ne se laisse pas griser par les fêtes... elle reste vraie, sincère et honnête. Un très jolie portrait et un bon moment de lecture.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Lire un extrait

Sous un ciel d'or de Laura Wood - PKJ. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail