Johnny Jungle de Jean-Christophe Deveney et Jérôme Jouvray Version imprimable

Note : 2.4/5 (8 notes)

Mots-clés :

Pour l'amour de Jane, Johnny Jungle quitte sa terre natale et rejoint les studios d'Hollywood. Là, notre intrépide héros vivra de nombreuses aventures sublimes ou misérables, son couple sera mis à rude épreuve. Il affrontera des individus plus féroces que des bêtes sauvages. Souvent drôle et pleine de rebondissements, cette histoire réserve aussi des moments d'émotion et de tendresse.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Johnny Jungle de Jean-Christophe Deveney et Jérôme Jouvray - Glénat.
T1. Le Réserver ?
T2. Le Réserver ?
D'autres conseils de lectures sur notre portail

Sang noir de Julien Monnier et Frédéric Chabaud Version imprimable

Note : 3.5/5 (6 notes)

Mots-clés :

La guerre de 14-18 vue à travers le regard d'un tirailleur sénégalais. Septembre 1915, Yacouba Ndaw, jeune Sénégalais, est enrôlé dans l'armée française et envoyé sur le front. Avec ses compagnons, il va découvrir les horreurs d’un conflit barbare qui lui est totalement étranger. Cette BD met en lumière l’histoire des soldats africains, les fameux tirailleurs sénégalais qui payèrent un lourd tribu humain lors de la Première Guerre mondiale. A travers Yacouba, c'est l'histoire de leurs souffrances, du racisme, du mépris qu’ils ont dans les tranchées. Mais ce sont aussi leurs bravoures, leurs courages. Cette BD est très émouvante, les personnages sont attachants. Elle est un bel hommage à tous ces soldats trop souvent oubliés et à leur engagement pendant ce terrible conflit. Elle est accompagnée de nombreux documents sur l’épopée tragique des tirailleurs sénégalais. J'ai beaucoup apprécié cette BD. L'histoire est à la fois prenante et bouleversante, on voit la réalité des tranchées, la vie des soldats sur le front et la place des tirailleurs Sénégalais pendant le conflit.

Le dernier tirailleur sénégalais, Abdoulaye N'Diaye, 104 ans, est mort le 10 novembre 1998 au Sénégal, la veille de recevoir sa légion d'honneur. 

Sang noir de Julien Monier et Frédéric Chabaud - Editions Physalis. Le Réserver ?   

D'autres conseils de lectures sur notre portail

C'était la guerre des tranchées : 1914-1918 de Jacques Tardi Version imprimable

Note : 2.8/5 (6 notes)

Mots-clés :

En nous faisant partager le destin ordinaire de soldats, de simples poilus, Tardi raconte de manière quasi la folie de la Grande Guerre. Sous forme de courtes histoires, il nous raconte l’histoire de ces hommes, jouets dérisoires de ce terrifiant conflit. C’est comme si l’auteur avait recueilli des témoignages de ces hommes et les avait retranscrits en BD. Tardi a réussi à nous montrer ce qu'étaient les tranchées pendant la Première Guerre mondiale à travers la vie des Poilus dans les tranchées : Français, Sénégalais, Algériens, Allemands… C’est une plongée infernale dans la boue, le froid, les maladies, les bombes, les balles…Ce sont les blessures, les amputations, les cris, la bêtise humaine…Et souvent la mort. Tardi dénonce, décrit l'horreur de cette guerre avec réalisme. Le dessin colle parfaitement à cette ambiance, qui vous laisse dans la bouche un goût amer : celui du gâchis. A lire et à faire lire.

- bibliothécaire à la Médiathèque Monnaie

C'était la guerre des tranchées : 1914-1918 de Jacques Tardi - Casterman. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le serpent d'eau de Tony Sandoval Version imprimable

Note : 3/5 (7 notes)

Mots-clés :

Mila et Agnès sont deux jeunes filles solitaires. Elles se rencontrent  près d'une rivière et une amitié étrange va naître…

Que dire de cette bd…  un dessin magnifique au service d'une histoire impossible à expliquer. Bizarre, étrange, onirique, poétique, gore… le récit est tout ça à la fois et pourtant j'ai été décontenancée par cette lecture. Mais à chaque fois, le dessin m'a fascinée et la folie de l'histoire m'a parue secondaire. Alors voilà cette bd est à découvrir parce que Tony Sandoval a un univers déroutant mais fascinant. A lire ou relire du même auteur, Doomboy.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Le serpent d'eau de Tony Sandoval - Paquet. Le Réserver ?
Doomboy. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Motherfucker de Sylvain Ricard & Guillaume Martinez Version imprimable

Note : 3.2/5 (6 notes)

Mots-clés :

USA dans les années 70. Vermont et ses amis du mouvement des Black Panthers tentent de faire cesser la ségrégation raciale toujours d' depuis la fin de la guerre de Sécession. Entre la haine des Blancs et l'incompréhension de certains de leurs proches, leur quotidien est rempli de violences, d'injures et de peurs...

Ce qui m' a tout d'abord marquée dans cette BD, c'est qu'à un moment, Vermont dit à son seul ami blanc qui ne comprend pas ses motivations :  "Tu ne peux pas comprendre... je ne dis pas ça pour te faire de la peine mais tu ne pourras jamais saisir nos motivations profondes". Et cette phrase m'a touchée parce que c'est vrai : quand on est blanc on ne peut pas comprendre ce que c'est que d'être jugé, toisé, arrêté, suspecté... tout simplement à cause de sa couleur de peau. On peut intellectuellement  l'envisager mais émotionnellement c'est impossible.  La force de ce récit est sa dimension profondément humaine. Ça parle d'une période pas si éloignée que ça finalement. Et ce serait se leurrer que de croire que tout est résolu.  J'ai aussi beaucoup aimé qu'on parle des Black Panthers d'un point de vue positif. Ils étaient communistes et noirs... En pleine guerre froide et guerre du Vietam, les USA et l'URSS étaient les plus grands ennemis et les sympathisants communistes considérés comme des traites à la patrie... Alors les Blancs se sont acharnés à leur pourrir la vie alors qu'ils ne faisaient que revendiquer le droit d'être traités comme des citoyens à part entière. A un moment, il y a une histoire dans une école primaire qui m'a fait plus que froid dans le dos. J'ai beaucoup aimé que les auteurs choisissent de faire cette BD en noir et blanc. Symbolique et ça donne une dimension supplémentaire à l'histoire. Une BD très forte.RELU

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Motherfucker de Sylvain Ricard & Guillaume Martinez - Futuropolis. Le Réserver ?
Lire la critique d', ici. 

D'autres conseils de lectures sur notre portail