La ballade du soldat Odawaa de Cédric Apikian & Christian Rossi Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Non ce n'est pas une éniéme BD sur la guerre de 14-18. C'est au contraire une sorte d'hommage à des soldats amérindiens, snipers dans l'armée canadienne. Le héros de cette BD est inspiré par un véritable héros améridien, Francis "Peggy" Pegamagabow (1891-1952). J'étais partie pour lire une ou deux pages et je n'ai pas pu décrocher avant la fin. C'est à la fois un récit historique et d'aventure. J'ai vibré, j'ai été étonné par les ruses recherchées mises en place par ces soldats, par leur intégration au sein du contingent. Le capitaine de l'armée canadienne est un personnage très intéressant aussi. Sans oublier le "chasseur" désireux de laver le nom de son frère.
Il ne faut pas oublier que si l'histoire est très bien construite et prenante le dessin et les couleurs habillent le texte d'une magnifique façon. Alors oui c'est horrible car c'est la guerre et la guerre c'est sale et sanglant mais ça fait partie de l'Histoire de l'Humanité. Il est bon de ne pas oublier les faits et les personnes. Merci aux auteurs pour ce moment de lecture inoubliable.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

La ballade du soldat Odawaa de Cédric Apikian & Christian Rossi - Casterman. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le Top de la décennie de Jérémy Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Dédales de Charles Burns Version imprimable

Note : 4.5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Un nouvel de l'auteur américain Charles Burns est tounours un évènement.
Ce 1er tome, qui semble plutôt autobiographique même si l'auteur ne se met pas en scène directement, est plutôt introspectif et une nouvelle fois basé sur la création d'un monde intérieur pour mieux supporté la vie réelle.
Comme souvent l'univers dépeint est assez glauque, dérangeant. Là le héros Brian est même flippant par moment.
J'adore le dessin et depuis que j'ai découvert cet auteur je le suis de près.
J'ai dans l'ensemble bien aimé même si j'ai trouvé le récit un peu moins percutant que "Toxic" ou "Black hole" par exemple. J'attends de lire la suite en tout cas avec impatience.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Dédales de Charles BurnsCornélius. Le Réserver ?
Toxic. Le Réserver ?
Black Hole. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La Princesse de Clèves de Claire Bouilhac et Catel Muller Version imprimable

Note : 3.5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Cette adaptation de la Princesse de Clèves en BD n’était pas d’emblée facile mais c’était sans compter sur le talent des deux auteures. Car adapter en bande dessinée une œuvre littéraire n’est jamais chose aisée, surtout quand il s’agit d’un tel classique.
Une BD réussit qui arrive à nous plonger dans l’ambiance de la cour d’Henri II.
Un dont la puissance psychologique est parfaitement retranscrit dans ce graphique.
Et c'est aussi une belle déclinaison en BD de cette jeune femme finalement d’une folle modernité !

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

La Princesse de Clèves de Claire Bouilhac et Catel Muller  - Dargaud. Le Réserver ?
Nous, princesses de Clèves de Régis Sauder. Le Réserver ?
La princesse de Clèves de Mme de La Fayette. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Lost children T1 à 4 de Tomomi Sumiyama Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Ce a tout pour lui : une bonne histoire, un dessin magnifique, des personnages emblématiques.
J'ai lu les 4 premiers tomes d'une traite tellement j'ai aimé ce qui mélange les genres mais surtout qui est universel.
Car tout le monde peut s'identifier, comprendre la révolte qui gronde dans ce pays où les castes existent. On est à la fois dans une dystopie, un récit d'aventure, d'initiation. C'est prenant et on a qu'une envie c'est d'en savoir plus.  Que vouloir de plus ?

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Lost children de Tomomi Sumiyama - Ki-Oon.Les Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Harden de Joaquim Diaz Version imprimable

Note : 2.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Quelle magnifique BD !
Le dessin magnifique, l'histoire captivante, le mystère qui entoure les capacités du héros... tout est juste comme il faut pour que le prenne du plaisir. Mais âme sensible s'abstenir car c'est aussi hyper violent. Pas seulement parce qu'il y a environ 30 morts... non c'est une violence viscérale.
C'est une BD hybride à la fois réaliste et cinématographique. Même si je suis restée sur ma faim car la fin reste ouverte, il y a un tas de question qui restent sans réponse. Mais doit-on avoir toutes les explications pour autant ? Pas sûr.
En tout cas ce qui est certain c'est que cette BD a été un vrai régal à lire.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Harden de Joaquim Diaz - Le Lombard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Lire un extrait

Femme rebelle : L'histoire de Margaret Sanger de Peter Bagge Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Qui est cette femme bâillonnée ? Une rebelle ? Une femme qui parle trop ? Mais au fait qui est Margaret Sanger ?
Je ne la connais pas et à travers cette biographie illustrée et très documentée, je vais faire sa connaissance.
Margaret Sanger est une militante féministe américaine qui a joué un rôle décisif dans l’émancipation des femmes et dont la lutte a permis la création du premier planning familial aux Etats-Unis. Cette femme est à la fois généreuse, attentive, bornée, égocentrique, raciste, controversé…qui a malgré les obstacles, les lois à mener son combat qui est malheureusement encore et toujours d’ !
Avec ce graphique, documenté, drôle et inspiré, Peter Bagge signe une biographie haute en couleur de cette militante radical.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Femme rebelle : L'histoire de Margaret Sanger de Peter Bagge - Nada Editions. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Il était une fois dans l’est de Julie Birmant et Clément Oubrerie Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Birmant et Clément Oubrerie, après Picasso…s’attaquent à l’histoire de l'artiste américaine Isadora Duncan, danseuse célèbre dans le monde entier qui apporta les premières bases de la danse moderne.
En 1921, à l’invitation de Lénine, elle part en Russie où elle rencontre Serge Essenine, poète star.
Entre eux se noue une passion violente…
Je me suis laissé charmer par cette histoire. J’ai aimé le talent de Clément Oubrerie, ses merveilleux dessins, le scénario de Birmant qui nous embarquent dans la vie fascinante d'Isadora Duncan, son lyrisme, sa vivacité, son amour de la vie.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Il était une fois dans l’Est de Julie Birmant et Clément Oubrerie - Dargaud. Le Réserver ?

Pablo Picasso. Les Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail