Undercurrent de Tetsuya Toyoda Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Kanae a une trentaine d'années et, depuis le départ de son mari, elle tient avec sa tante un bain public, un de ces établissements communautaires jadis très appréciés des japonais mais qui aujourd'hui ferment les uns après les autres. Changement de pratiques, changement d'époque. Ce basculement donne d'emblée un touche mélancolique à ce d'une grande beauté. Car la question qui anime Kanae comme tout le petit monde qui l'entoure est justement de savoir pourquoi Satoru, son mari, a disparu - apparemment volontairement - un beau jour. Pourquoi l'a-t-il laissée sans lui dire un mot, sans rien expliquer ? Kanae, sur les conseils d'une amie qui va un peu lui forcer la main, décide d'embaucher un détective privé. Sans grand espoir cependant... C'est à ce moment là qu'arrive Hori, personnage mystérieux qui vient de se faire embaucher à la chaufferie du bain pour aider Kanae.
Personnage mystérieux, peu bavard, Kanae confronte sa mélancolie à celle du nouveau venu et le jeu de séduction qui peu à peu s'établit entre eux deux est comme la seule voie de sortie qui semble se dessiner pour l'un comme pour l'autre. A condition que l'un et l'autre, justement, arrivent à se parler vraiment et mettre en mots le secret douloureux qui les lie... Undercurrent est une formidable BD. Une histoire de près de 300 pages qui se lit comme un graphique. Cette histoire sera plébiscitée aux Japon, par les lecteurs comme par la critique.

Allan - libraire à la Librairie des Cordeliers

Undercurrent de Tetsuya Toyoda - Kana. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Clown T3 : Jeff clown de Jean-Louis et Louis Le Hir Version imprimable

Note : 3.7/5 (3 notes)

Mots-clés :

Cette fois encore je me suis plongée dans l'univers si particulier des auteurs (le père est au scènario et le fils au dessin). Comme pour les deux premiers tomes du texte en voix off, et des dessins tellement expressifs qu'ils sont suffisant pour suivre l'intrigue.
Ce troisième (et dernier) tome racontent encore une fois la vie de "petites gens" durant cette période des 'années folles' pas toujours si joyeuses que ça. J'ai trouvé ce tome moins glauque que les deux précédents (me serais-je habituée à leur univers ?) mais encore une fois concentré sur la misère humaine, la méchanceté, l'injustice et la brutalité dans monde sans concession où chacun tente de survivre tant bien que mal. Et puis, par moment, quelques touches de tendresse, de poésie rares mais précieuses et qui mettent du baume au coeur.

Pour moi, cet clot avec brio une triologie atypique.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Clown T3 : Jeff clown
de Jean-Louis et Louis Le Hir - Mosquito (2015). Le Réserver ?
Lire la critique du T1 et 2 ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

Tyler Cross 2 : Angola de Fabien Nury & Brüno Version imprimable

Note : 3/5 (3 notes)

Mots-clés :

J’étais un peu fébrile avant de lire ce volume car « Black rock » dans la même série m’avait énormément surprise et enthousiasmée. Tyler Cross est une sorte d’anti-héros nonchalant, avec une « gueule » à la Bogard ou Jack Palance. Anticonformiste, avec un sens de la justice qui lui est propre,  il se glisse et s’extirpe des situations les plus compliquées avec désinvolture et classe.
Dès le début de la lecture, on est convié à un voyage cinématographique dans l’Amérique des années 50 qui m’a vraiment enthousiasmé. Un vrai délice.


  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Tyler Cross 2 : Angola de Fabien Nury & Brüno - Dargaud (2015). Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le choix de Désirée et Alain Frappier Version imprimable

Note : 3.4/5 (13 notes)

Mots-clés :

Cette BD traite du combat des femmes pour avoir le droit de choisir de procréer ou non. Les auteurs font un état des lieux des années 1970 à 2014. Malgré la loi Veil et contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce droit est à nouveau menacé par des bonnes âmes désireuses de revenir à une société patriarcale. Le sujet est plus qu’intéressant car il ne faut pas que les nouvelles générations oublient qu’il n’y a pas si longtemps que ça les femmes n’avaient pas autant de droits qu’actuellement et que leur vie était loin d’être aussi libre et heureuse. Une bonne piqûre de rappel.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Le choix de Désirée et Alain Frappier - La ville brûle (2015). Le Réserver ?*
Site des auteurs ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Quatre couleurs de Blaise Guinin Version imprimable

Note : 3.4/5 (12 notes)

Mots-clés :

C'est une BD atypique qu'une collègue m'a fait découvrir. Sa particularité c'est d'avoir été faite à l'aide d'un simple stylo quatre couleurs que j'utilisais lorsque j'allais à l'école… oui ce bête stylo 4 couleurs qu'on avait tous dans notre trousse. Blaise Guinin l'a détourné de son usage principal et nous offre une bd entièrement conçue avec ce stylo. On suit les aventures de deux étudiants qui décident d’échanger leur identité pour réussir leurs examens. Mais l’un deux est un flemmard de première, assez puant, irrespectueux de ses congénères, des filles en général et de ses copines en particulier. C’est au demeurant un personnage qui se veut cool mais qui se révèle très peu sympathique. Il est l’archétype du loser, macho, égoïste et absolument pas fiable, qu’on souhaite ne jamais rencontrer. Mais l’ensemble est cohérent et même si je n’apprécie pas, avoir comme personnage principal quelqu’un de si négatif c’est surprenant et éducatif je dirais car, pour une fille, c’est bien de savoir ce qu’il se passe dans la tête des garçons… et là on est servi !!! Bref, je vous recommande cette BD surtout pour le travail artistique de Blaise Guirin, qui avec un simple stylo 4 couleurs a réalisé une très bonne BD. 

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Quatre couleurs de Blaise Guinin – Warum. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail