Le crépuscule des idiots de Krassinsky Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

J'ai mis du temps à commencer à lire cette bd conseillée par un collègue. Mais une fois la lecture débutée je n'ai pas pu lacher la BD.
Abordé le thème de la religion à notre époque n'est pas un sujet facile mais l'auteur a habilement transposé son histoire sur une planète lointaine et un futur (ou passé ?) inconnu.

Dans une société où règne la loi du plus fort, une communauté de singes vit sans se poser plus de questions que ça. De toute façon, ceux qui s'en posent sont soit battus, soit tués, soit contraint à l'exil.
Lorsque débarque un singe venu d'une autre planète, ce dernier, pour survivre, se fait passer pour le représentant de Diou. Et à partir de là tout par en vrille. Et c'est aussi à partir de là où ça devient savoureux. Parce que les faibles prennent le pouvoir et que tout et n'importe quoi est mis en place. Cette mystification fait lers beaux jours de certains mais dans l'ombre la colère gronde.
C'est assez drôle et tellement ubuesque parfois que l'on jubile à la lecture de certains passages.

"Le crépuscule des idiots" est quand même quelque part aussi le reflet de notre société et met en exergue certaines dérives. J'ai adoré.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Le crépuscule des idiots de Krassinsky - Casterman. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

La famille Fun de Benjamin Frisch Version imprimable

Note : 3.2/5 (6 notes)

Mots-clés :

Voilà pour moi une petite pépite. Tour à tour j'ai été mal à l'aise, j'ai ri et j'ai été émue. Sous un dessin rond, jovial, bon enfant, le propos tenu n'est pas si léger que ça. Ca m'a beaucoup fait penser à un vieux comic "Archie" que je lisais ado, même si celui-là était plus humoristique et axé sur des préoccupations d'ados américains que sarcastique.
Benjamin Frisch décrit avec brio la déliquescence d'une famille modèle américaine. Tout part en vrille à la mort de la mère et du père de famille... Les failles, les dysfonctionnements des 4 principaux membres qui composent cette famille sont alors extirpés de la couche de vernis social sous laquelle ils étaient bien tranquillement ensevelis et font exploser la bulle familiale.

Par moments, j'ai trouvé le comportement de la mère limite supportable. Quant au reste de la famille, ils évoluent dans un monde ubuesque qui donne à rire et à pleurer. L'auteur dénonce aussi ces pseudos psychologues/gourous plus focalisés sur l'argent à soutirer que sur le bien-être de leurs clients.

Cette satire fait voler en éclats ce fameux rêve américain qui fait s'illuminer les yeux de tant de personnes. Excellent.

   - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir
 
La famille Fun de Benjamin Frisch - ça et là. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Dans la forêt sombre et mystèrieuse de Winshluss Version imprimable

Note : 2.7/5 (7 notes)

Mots-clés :

Coup de coeur que cette nouvelle bd d'un auteur qui me surprend à chaque fois. I
Quel régal que ce conte fantastique qui vous embarque dans une autre dimension dans les délires d'Angelo un petit garçon qui rêve, une fois grand, d'être aventurier et scientifique.
C'est à la fois un récit iniatique drôle, déjanté et intelligent. J'ai vraiment adoré et il faut absolument le lire pour s'en faire sa propre idée car chacun s'approprie le récit selon son humeur, ses valeur, son ... comme les contes en fait.

Un grand bravo à Winshluss pour m'avoir fait rêver, rire et voyager dans ce pays imaginaire remplit de personnages atypiques, de monstres.. L'aventure avec un grand A est donc au rendez-vous et j'en ai apprécié chaque page, chaque dessin si expressif, les couleurs (pas de palette graphique mais crayons et gouaches) et tout ce que j'ai ressenti en lisant cette BD.

Winshluss destinait cette BD aux enfants mais comme nous sommes tous de grands enfants, faites-vous plaisir !

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Dans la forêt sombre et mystèrieuse - Winshluss - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail


L’adoption de Zidrou et Arno Monin Version imprimable

Note : 3.8/5 (4 notes)

Mots-clés :

Gabriel, 74 ans, est un retraité heureux. Après avoir consacré cinquante ans de sa vie à sa boucherie-charcuterie, il profite enfin d’un repos bien mérité avec sa femme. Ses journées se résument en gros à lire le journal et à s’occuper de son jardin. Mais cette retraite va être chamboulée par l’arrivée de Qinaya, une petite orpheline péruvienne de 4 ans.

Un récit d’une grande sensibilité sur l’adoption et sur le rôle de père et de grand-père. Ce premier tome est donc une vraie réussite… et donne très envie de lire la suite et nous fait regretter de ne pas avoir le tome 2 sous la main.

 - bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie  

L’adoption
Zidrou et Arno Monin – Grand Angle. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L'anniversaire de Kim Jong-Il de Aurélien Ducoudray et Mélanie Allag Version imprimable

Note : 5/5 (2 notes)

Mots-clés :

Jun Sang, 8 ans, vit en Corée du Nord avec sa famille. Là-bas, on ne célèbre pas les anniversaires sauf celui de Kim Jong-Il, le dirigeant bien-aimé, sauf qu'indirectement la nation entière fête aussi celui de Jun né le même jour.
La force de cette BD c'est de montrer la Corée du Nord à travers le regard d'un petit garçon. Il raconte avec la candeur d'un enfant de cet âge, son quotidien et si nous on se rend compte de l'endoctrinement, la désinformation, la pauvreté, la peur... que subit le peuple nord coréen, pour Jun c'est normal car il ne connaît que ça.

On peut considérer  que c'est un récit initatique car Jun va au fil de l'histoire changer, ouvrir les yeux et se rendre compte que la situation n'est pas si normale que ça. Mais il faudra du temps, franchir beaucoup d'obstacles, perdre des amis, des gens qu'il aime pour en arriver là.  Grandir ne se fait pas toujours sans peine.

Mélanie Allac, au dessin, donne vie aux personnages et son dessin, à première vue doux avec des couleurs gaies, et par moment glaçant et tellement expressif qu'il suffit de le regarder pour comprendre l'horreur de la situation. 

C'est une BD au discours fort, qui m'a fait passée par différentes émotions au cours de ma lecture.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

L'anniversaire de Kim Jong-Il  d'Aurélien Ducoudray  et Mélanie Allag - Declourt . Le Réserver ?*