Un certain Cervantes de Christian Lax Version imprimable

Note : 2/5 (7 notes)

Mots-clés :

Mike Cervantes est un vétéran de la guerre d'Afghanistan. Il y a perdu un bras et souffre depuis de stress post-traumatique.  De retour au pays, il se retranche dans le désert et se coupe de tout le monde sauf de son meilleur ami. Mais il est difficile d'échapper à l'Oncle Sam qui lui offre un nouveau bras. Grâce à cela, Mike Cervantes trouve un travail dans une bibliothèque. Tout bascule le jour où le conservateur décide de retirer des rayons de grands classiques et notamment Don Quichotte écrit par son homonyme Miguel de Cervantes... C'est une bd vraiment géniale. Mike Cervantes est un héros des temps modernes généreux et plein de bonnes intentions mais si idéaliste qu'il vit dans une réalité altérée par son stress post-traumatique.  Je n'ai pu que ressentir de l'empathie pour ce personnage profondément attachant. L'histoire est bien menée et on suit ce road movie avec plaisir. De plus, le dessin est magnifique...!

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Un certain Cervantes
de Christian Lax - Futuropolis. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Interview de C. Lax

Frida Kahlo de Jean-Luc Cornette et Flore Balthazar Version imprimable

Note : 2.8/5 (11 notes)

Mots-clés :

Le récit commence par l'arrivée de Léon Trotski au Mexique en, 1937, où il fut hébergé chez Frida Kahlo et son ami Diego Rivera, jusqu'à son assassinat quatre ans plus tard. Servie par le dessin épuré de Flore Balthazar, Frida Kahlo nous livre, au-delà de l'image d'artiste torturée, le portrait d'une femme indépendante et hors norme.
Une BD parfois un peu difficile à suivre, mais pleine de passion et de couleurs, comme le sont les peintures de Frida Kahlo… et comme le fut sa vie.

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Frida Kahlo de Jean-Luc Cornette et Flore Balthazar - Delcourt. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le fantôme arménien de Laure Marchand, Guillaume Perrier et Thomas Azuélos Version imprimable

Note : 3.1/5 (7 notes)

Mots-clés :

Une magnifique BD sur le retour en Turquie de descendants de survivants du génocide de 1915. Ce pèlerinage effectué en 2014 mène Varoujan et sa femme Brigitte sur les traces de leur passé où ils rencontrent aussi les descendants d'Arméniens ayant réchappé au massacre, souvent sauvés par des "Justes" turcs ou kurdes et qui pendant de très nombreuses années ont vécus dans la peur d'être découverts. Devenus musulmans, leurs prénoms sont turcs ou kurdes et pour tous, le sujet de leurs origines est tabou. On constate le même ostracisme envers les arméniens qu'envers les juifs et que ce massacre a privé la Turquie d'un savoir-faire économique qui a plongé le pays, et notamment des régions entières, dans une misère incommensurable.

J'ai trouvé cette BD très intéressante car elle pose le problème de ces descendants qui grandissent dans la peur qui se transmet, génération après génération, dans un silence assourdissant. Malgré tout ce récit est très positif car il dresse un état des lieux de la situation des Arméniens à l'étranger mais aussi en Turquie. A lire en complément de "Medz Yeghern, le grand mal" de Paolo Cossi et "Varto" de Gorune Aprikian et Stéphane Torossian.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Le fantôme arménien
de Laure Marchand, Guillaume Perrier et Thomas Azuélos - Futuropolis. Le Réserver ?
Medz Yeghern, le grand mal de Paolo Cossi. Le Réserver ?
Varto de Gorune Aprikian et Stéphane Torossian. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

Les Ogres-Dieux : T1 Petit d'Hubert et Gatignol Version imprimable

Note : 3.3/5 (3 notes)

Mots-clés :

Avec le personnage de Petit, dernier descendant de la lignée des Ogres-Dieux c'est toute l'histoire de cette famille monstrueuse qui nous est contée. Barbares, violents, cannibales, les membres de cette race n'ont qu'un seul désir : être toujours plus puissants, aussi grands. Mais à force de consanguinité, le dernier rejeton de la famille porte en lui les défaillances de ces alliances incestueuses : il est de taille humaine. Alors que son père veut littéralement le manger, sa mère le sauve et le confie à sa tante, bannie par les siens à cause de l'amour qu'elle porte aux humains. Tiraillé entre son héritage familial morbide et l'éducation pacifiste de sa tante, Petit devra construire lui-même sa propre destinée.
Hubert et Gatignol signent avec Petit, premier tome de la série des Ogres-Dieux, une véritable œuvre d'art. Petit, conte gothique sur le déterminisme familial, est un magnifique livre. Les dessins de Gatignol, aux contrastes forts, aux traits précis, sont un régal pour les yeux. Vivement le prochain !

Mandy
- bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Les Ogres-Dieux : T1 Petit
d'Hubert et Gatignol - Soleil. Le Réserver ?
Les Médiathèques de ValenceRomans. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

Medz Yeghern & Varto Version imprimable

Note : 2.8/5 (5 notes)

Mots-clés :

Je viens de lire deux BD sur le génocide arménien. Toutes les deux sont inspirées par des témoignages de rescapés. La première, Medz Yeghern, le grand mal de Paolo Cossi se focalise sur les faits à l'état brut. Avec un regard distancié et dictatique, l'auteur nous plonge au coeur de l'enfer avec un dessin sombre et une mise en page qui illustrent parfaitement les évènements. Très fort.


Medz Yeghern, le grand mal de Paolo Cossi - Dargaud. Le Réserver ?


La seconde c'est Varto de Gorune Aprikian et Stéphane Torossian. Elle raconte l'histoire de deux enfants, Varto et sa soeur aînée Maryam pris dans la tourmente du génocide. Ils voient leur vie reposée entre les mains d'Hassan, un jeune Turc... Complémentaire du premier titre, qui évoque aussi le sujet, cette BD parle de ces Turcs, des "Justes", qui ont mis leur vie et leur famille en péril pour venir en aide aux Arméniens pourchassés. Tout aussi forte que la première, cette BD rend hommage à ces hommes et femmes courageux qui ont refusé de voir d'autres êtres humains assassinés injustement. Ces deux BD m'ont laissé un goût amer car même s'il y est question de fiction, elles sont basées sur des faits réels et des souvenirs de rescapés.

Varto de Gorune Aprikian et Stéphane Torossian - Steinkis Editions. Le Réserver ?

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

D'autres conseils de lectures sur notre portail