Awaken de Hitori Renda Version imprimable

Note : 4/5 (3 notes)

Mots-clés :

Un mystérieux virus, créé par des scientifiques fous, est à la recherche de son hôte final. En attendant, il navigue de corps en corps et a pour terrible effet de transformé ceux qu'il habite en monstre ultra violent. C'est là que débarque notre héros, Tanaka, un lycéen peu motivé par les études. Face à lui une étrange équipe chargée de  récupérer ce virus pour l'éradiquer.

C'est la très belle couverture du premier tome qui a retenu mon attention en premier.  Dès les premières pages de lecture ont est en pleine action. Ce navigue entre enquête policière et scientifique, fantastique et horreur. J'avoue que j'ai  été surprise et que j'ai vraiment beaucoup aimé ces 4 premiers tomes. Le dessin est très beau, l'histoire est bien menée, le suspens maintenu et la palette de personnages est très intéressante.
Pas de repos pour le ou les héros. En plus, ça reste crédible donc que demander de plus !

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Awaken
d'Hitori Renda - Ki-oon. Les Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le mari de mon frère T2 de Gengoroh Tagame Version imprimable

Note : 3.3/5 (3 notes)

Mots-clés :

Dans ce deuxième tome j'ai retrouvé avec grand plaisir Kana, son père Yaichi et son oncle Mike. Et puis, la surprise c'est l'arrivée de sa mère Natsuki. Divorcée de Yaichi, elle vient dès qu'elle peut voir sa fille.
Comme dans le premier tome on apprend plusieurs choses sur les cultures japonaise et LGBT. Avec beaucoup de sensibilité et de délicatesse, Gengorah Tagame traite de l'homophobie et du coming out. La candeur de Kana permet d'aborder ce thème avec fraicheur et de dédramatiser la situation. Mike, en "tonton gâteau" est toujours aussi touchant.

Je trouve cette série vraiment intéressante et j'espère que la suite sera à la hauteur.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Le mari de mon frère T2 de Gengoroh Tagame - Akata. Le Réserver ?*
Lire la critique du T1 ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L'abominable Charles Christopher de Karl Kerschl Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Une BD particulièrement magique. Dès le départ, j'ai été séduite par ce drôle de personnage mutique. C'est vrai regardez déjà la couverture ! Il n'est pas attachant avec ses deux grands yeux et cette sucette de bébé ? Abominable vraiment ce Charles Christopher ?
A la base c'est un webcomic qui petit à petit a été remarqué. Il a même reçu des prix dont notamment un Eisner Award.
Version papier, l'histoire est sous forme de strip. Notre ami  Charles Christopher débarque dans une forêt inconnue et rencontre tout un tas de personnages. On suit donc le quotidien des habitants de cette forêt :  scènes de ménage, râleries, rires, premier envol... tout ce petit monde est représenté avec brio par l'auteur canadien, Karl Kerschl, que je ne connaissais pas et qui travaille aussi dans l'industrie du comic book.
Par moment, j'ai trouvé ça un peu décousu, notamment quand on aborde l'histoire de Vivol. Mais j'ai lu cette bd d'un trait, je dirais même presque goûlument si on peut dire qu'une lecture le soit. J'ai été charmé par le contexte poétique, drôle, profondémment humain et des personnages presque vivants.

La préface de Loisel laisse auguré une lecture exceptioinnelle. Elle l'est.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Vous êtes sous le charme ? Découvrez-en plus en vous connectant ici !

L'abominable Charles Christopher
de Karl Kerschl - Lounak. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

L’arabe du futur T3 de Riad Satouf Version imprimable

Note : 4/5 (2 notes)

Mots-clés :

Il vaut quoi le T3 ? Eh bien, il est à la hauteur des deux premiers, c’est-à-dire très bons. On suit avec toujours autant de plaisir la vie du petit Riad et de sa famille en Syrie. Rien n'a vraiment changé, les murs des maisons sont toujours fissurés, les magasins vides, l'électricité capricieuse, les maîtres d'école sadiques… Le père Sattouf, lui, arrive à un moment crucial de son existence, pour ne pas dire à un instant de rupture. Plus que jamais, les contradictions qui sont siennes perturbent et son discours, et sa vie familiale. C’est doux et amer à la fois, ça respire parfois l’insouciance mais pas toujours. La douceur des dessins et la candeur de Riad font de cette BD un petit trésor à déguster et quand on arrive à la dernière page (qui réserve une belle surprise), on n'a qu'une hâte : lire la suite.
D'ailleurs j'ai une réclamation à faire, on devrait interdire à tous les auteurs de nous faire attendre...

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie 

L’arabe du futur T3 de Riad Satouf - Allary. Le Réserver ?
T1. Le Réserver ?
T2. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Le Perroquet d'Espé Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Cette BD autobiographique est le récit sans concession de l'enfance de l'auteur. Sous forme de courts chapitres, Espé raconte son impuissance et celle de son entourage face aux crises de sa maman victime de "troubles bipolaires à tendance schizophrénique".

Vu par les yeux de l'enfant, les changements d'humeur, les crises de panique ou de démence de la maman dégagent évidemment beaucoup de violence. La tension est palpable et certaines scènes pourraient bien inspirer un film d'angoisse.
On est pris aux tripes, nous aussi. Le apprend peu à peu, à connaître cette famille ballotée entre rémissions et nouvelles crises, où le papa fait preuve de beaucoup de patience et de courage.

Le dessin d'Espe est très expressif et efficace (rien à voir avec sa série Châteaux Bordeaux). Quant au choix des couleurs, assez surprenant au départ, il apparait rapidement très judicieux.

Un témoignage touchant et dérangeant qui ne verse jamais dans le larmoyant.
Une vraie claque.

- Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

"Le Perroquet" d' Espé - Glénat. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail