Montana 1948 de Nicolas Pitz et Larry Watson Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Dans cette petite ville du Montana, juste quelques années après la guerre, le père de David est shérif et son oncle Franck, le docteur, est héros local. David a un peu honte de ce père qui n'a pas fait la guerre à cause d'une blessure à la jambe. Lorsque , la jeune Indienne qui s'occupe de David, tombe malade et refuse de se faire soigner par Franck, les langues vont se délier et David et son père vont découvrir un secret de famille peu reluisant.

Cette BD est une adaptation du noir éponyme de Larry Watson. J'avoue ne pas l'avoir lu donc je ne peux pas dire si l'adaptation est fidèle mais en tout cas j'ai bien aimé. Il y a une "atmosphère" dans ce récit, ou on navigue entre des thèmes importants tels que népotisme, racisme, lien du sang et fin des illusions. On suit l'histoire à travers le regarde de David. C'est apre, rude, violent. Entre des gens bienveillants et d'autres prêts à tout pour sauvegarder les apparences on est au coeur d'une intrigue sociale noire au racisme ordinaire. Marquant.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Montana 1948 de Nicolas Pitz et Larry Watson - Sarbacane. Le Réserver ?
Montana 1948 de Larry Watson. Le Réserver ?

Lire aussi la critiqued'Allan ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Solanin de Inio Asano Version imprimable

Note : 3/5 (2 notes)

Mots-clés :

C'est pas évident de mettre des mots sur tout ce que j'ai ressenti en lisant Solanin pour la toute première fois. Faut se représenter la bourrasque d'émotions que c'est... le fait de passer d'un rire à une crise de larmes en l'espace de deux tomes. D'avoir autant d'empathie pour des personnages de papier et de trouver parfois comme un air de ressemblance entre une simple histoire et son propre quotidien. Solanin, c'est la romance fragile d'un jeune couple goûtant aux petits bonheurs et grandes galères de la vie dans la gigantesque Tokyo. C'est une mélodie folle qui raconte à sa manière la jeunesse : celle qui s'illusionne, est éprise de liberté, croit en ses rêves de gosse, tente de préserver une part de son insouciance et de repousser toujours plus loin un monde d'adultes qui ne lui correspond pas.

Ça sonne encore trop creux dit comme ça mais c'était beau, voilà tout. Beau, dramatique et ivre d'espérance ! 

Allan - Libraire à la Librairie des Cordeliers

Solanin de Inio Asano - Kana. Les Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Nuages et pluie de Loo Hui Phang & Philippe Dupuy Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

Avec cette BD attendez-vous à faire un voyage poétique, étonnant et même étrange.

Tout commence après la première guerre mondiale. Werner se retrouve à errer de ville en ville en Asie. Surnommé "le boche" par tous les Français qu'il croise, Werner n'a pas la vie facile. Il encaisse coups et insultes sans rien dire car il se sent coupable de la mort de son ami Georg. Un jour, au Laos, il se retrouve par hasard à faire une livraison dans une ville tenue par des chinois. Là se trouve une usine d'objets manufacturés par toute une ribambelle d'hommes en noir. Werner ne resiste pas à l'offre d'emploi qu'on lui propose...

Je suis complétement tombée sous le charme de ce récit hypnotique à la fois étrange, cruel, poétique, érotique, mystique, onirique, rédempteur... je vous invite donc à faire votre propre voyage au sein de cette BD atypique.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir 

Nuages et pluie
de Loo Hui Phang & Philippe Dupuy - Futuropolis. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

Bride of the death d'Onogami Meiya et Ryo Fujiwara Version imprimable

Note : 4/5 (1 note)

Mots-clés :

Après la mort de son premier prétendant, Alicia Faterin, fille de nobles ruiinés, est contrainte par son tuteur d'épouser, contre une coquette somme d'argent, Kashvan Raisen, issu lui d'une famille de nouveaux riches. Elle veut régler les dettes de sa famille décédée, lui veut acquérir un nouveau verni social  et asseoir son autorité auprès des nobles qu'il dirige. Elle est surnommée "la princesse de la mort", lui "le tyran"... leur union répond donc à leurs attentes.

Ce qui fait le charme de ce shojo au scénario assez classique, adapté du d'Onogami Meiya, c'est la personnalité atypique d'Alicia Faterin et le magnifique dessin de Ryo Fujiwara. Les personnages, principaux comme secondaires, sont fouillés. L'humour permet d'allèger certains passages un peu plus noirs. Une intrigue, des complots, des secrets, des morts... on a ici un mélange de mystère et d'amour romantique à souhait.
Au final, c'est donc une trilogie très agréable qui permet de passer un bon moment de lecture.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Bride of the death de Onogami Meiya et Ryo Fujiwara - Soleil. Les Réserver ?


La tristesse de l'éléphant de Nicolas Antona & Nina Jacqmin Version imprimable

Note : 5/5 (1 note)

Mots-clés :

J'ai eu envie de lire cette BD parce que des lycéens picards lui ont décerné le prix du Meilleur Premier 2017
C'est une très belle histoire d'amour entre Louis, orphelin, pas très beau, rondouillard, trop seul, bouc émissaire de ces congénères  Et Clara, belle, souriante, qui vit dans un cirque et dompteuse d'éléphant. Au fil des ans, leur amitié va s'approndir. L'un et l'autre n'attendant que le retour du cirque dans la ville où vit Louis.

C'est un récit très universel que nous livrent là Nicolas Antona et Nina Jacqmin. C'est donc une histoire d'amour mais c'est aussi un récit de vie, puisqu'on suit Louis et Clara sur plusieurs années. J'ai été happée dès le début de ma lecture et j'ai même pleuré parce que ce récit est touchant, doux, tendre, réaliste et terrible à la fois. Le dessin colle parfaitement au scénario est le tout est une jolie réussite.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

La tristesse de l'éléphant de Nicolas Antona & Nina Jacqmin - Enfants rouges. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail