Mots-clés :

Au départ ce est paru en feuilleton dans le quotidien « The Scotsman ». Armistead Maupin l'auteur « des chroniques de San Francisco », qu'il avait rencontré, lui avait donné l'idée d'écrire sous forme de feuilleton, forme d'écriture très courante surtout au dix neuvième siècle. Les personnages sont très variés, tant par leur age que leur situation sociale. Se croisent : ­Une jeune fille qui entame sa deuxième année sabbatique et a trouvé un petit travail dans un galerie d'art ­le propriétaire de la galerie de peinture, petit fils à papa peu motivé par la gestion du magasin ­le colocataire de la jeune fille, un jeune agent immobilier narcissique ­une vieille anthropologue ­une mère de famille persuadée que son jeune fils est surdoué ­un psychiatre le regard est toujours caustique sur tous ces personnages mais aussi plein d'humour. L'intrigue est centralisée autour d'un tableau mystérieux qui passe de mains en mains. D'autres volumes devraient paraître. C'est un rafraîchissant sans être de la grande littérature.

Annie - Membre des Lectures Irresistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

44 Scotland Street d'Alexander McCall Smith - 10/18. Le Réserver ?*
Les chroniques de San Fransisco. Les Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

10 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !