Mots-clés : ,

Ce musicien palestinien s’inspire des chants traditionnels de la région de Gaza et du répertoire classique arabe. Il a déjà participé à 3 albums (dont « Nawah » avec Françoise Atlan). Passionné par les arts, notamment le théâtre et le cinéma, il a composé ce 1er solo comme « une série de petites fictions cinématographiques », sur des textes écrits exprès par 5 jeunes poètes palestiniens. Arrangés et orchestrés avec des musiciens arabes, israéliens, égyptiens, ces chants parlent d’amour, d’espoir et d’harmonie.
Autour de son oud, violon et qanun, derbuka et ney passent du songe à la danse ; et la voix chaleureuse, puissante et tendre de Moneim Adwan, est la plus belle façon de faire passer un message humain au milieu de la guerre et de la destruction.

Lidye - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.


Références :

Vous trouverez ce CD à l’espace musique de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 024.1 PAL

5 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !