Mots-clés :

Voici le quatrième de Obaro Ejimiwe alias Ghostpoet, qui continue de dépeindre les dérives de notre société, avec ses textes sombres, comme le très réussi et explicite « Freak Show ». Naviguant vers le trip-hop, sa anxiogène et angoissante nous ensorcelle complètement. Et pour cet , l’artiste a fait appel à un groupe : ses textes sont ainsi accompagnés par de vrais instruments : à l’image de « Immigrant boogie » et de sa guitare hypnotique qui accompagne sa poésie tragique. L’ se termine par « End Times », morceau presque rock-new wave, où la voix grave de Ghostpoet semble se détacher pour n’être plus qu’un improbable écho déformé… L’artiste touche à tous les genres pour créer son univers… A découvrir absolument !

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?
*

5 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !