Mots-clés :

Depuis sa création en 1939, la Palme d'or n'a été décernée qu'une seule fois à une femme : la néo-zélandaise Jane Campion, pour La Leçon de piano en 1993. Peut-être que cette année, le festival sera le Festival des femmes. Deux réalisatrices et non des moindres ont été sélectionnées, Valérie Donzelli avec Marguerite et Julien et Maïwenn avec Mon roi. A noter que c’est La Tête haute, de la Française Emmanuelle Bercot qui ouvre le Festival.
Le jury est présidé cette année par les frères Coen. Comme dans toute compétion : que le (la) meilleur(e) gagne !

Il est la mémoire de Cannes. « Trente ans de festival, trente ans de rencontres, trente ans de cinéma mondial », nous dit Gilles Jacob qui fut délégué et Président du Festival de Cannes jusqu'en 2014. Dans ce livre il évoque son enfance marquée par la guerre (recueilli dans un séminaire savoyard pour échapper à la Gestapo), un milieu familial plutôt aisé, puis sa découverte du cinéma grâce aux revues, aux livres, puis aux séances de la Cinémathèque. Il raconte avec beaucoup d'humour ses années de Festival, ses rencontres, ses fascinations, ses coups de gueule...
Il rend hommage aux personnes qu'il admire, comme Fabre Le Bret, Daniel Toscan du Plantier, ou Hupert, notamment. Ce livre, au casting extraordinaire, se dévore.

- bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

La vie passera comme un rêve de Gilles Jacob - Robert Laffont. Le Réserver ?
Sur Ingrid Bergman ici.
Sur le Festival de Cannes ici.
Site officiel du Festival ici.

D'autres conseils de lectures sur notre portail 



11 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !