Mots-clés :

Petite comédie ! Fiction ou réalité ? L’auteur aime Einstein et il nous en apprend beaucoup sur lui malgré le ton du rempli d’humour. Chloé « est habitée par l’esprit d’Albert Einstein depuis son adolescence » et Didier van Cauwelaert fait revivre le physicien théoricien par la pensée de Zac, apiculteur.
D’ailleurs, Albert Einstein avait écrit : « Le jour où les abeilles disparaîtront, l’homme n’aura plus que quatre années à vivre. » Ce volume peut sembler fou, mais il nous fait réfléchir et vivre un moment agréable. Bonne lecture !

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.


J'ai perdu Albert
de Didier Van Cauwelaert - Albin Michel. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail  

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez ce billet !