Mots-clés :

Un livre hanté par la culpabilité... L'égoïsme contre l'altruisme qui gagne à la fin ? Là encore rien n'est tout blanc, rien n'est tout noir... Dans le Japon des années 60. Yoshioka, un jeune étudiant égoïste et opportuniste cherche une aventure sans lendemain. Il choisit Mitsu, une jeune fille innocente et naïve, et se sert d'elle. Après avoir assouvi son propre désir, Yoshioka abandonne rapidement Mitsu. Ce qui n'est qu'une aventure sans lendemain pour l'un, a un sens plus profond pour l'autre. Un livre d'une grande justesse de sentiments. Le cheminement du personnage de Mitsu est touchant, puissant et inattendu. Avec beaucoup de subtilité, l'auteur questionne sur le regard et le jugement que l'on porte sur autrui ainsi que sur l'influence qu'ont nos choix et nos rencontre, même brève et à première vue inutiles, sur notre destin. Si l'on met de côté ma fureur et mon aversion pour le personnage masculin, j'ai adoré ce . «... Ce que j'ignorais pourtant, c'est que quels que soient les liens qu'on noue avec les autres, ils ne disparaissent pas comme neige au soleil. Même si on essaye d'oublier à tout prix des êtres qu'on a connus, leur souvenir ne peut s' effacer complètement et laisse toujours une empreinte dans le tréfonds de nos âmes ».

Ami Ra - d'Alger

La fille que j'ai abandonnée de Shûsaku Endô - Folio. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez ce billet !