Mots-clés :

Mathilde est Alsacienne, synonyme de l’envahisseur et de l’exploitant, pour le Maroc où elle va vivre avec Amine, son mari. Installée à la ferme familiale, terre aride près de Meknès, Mathilde découvrira que sa vie n’a rien d’excitant même si dans les lettres à sa sœur, pour rendre celle-ci jalouse, elle présente une image idyllique de sa vie marocaine. Dans un contexte musulman où la femme est un être secondaire soumis à son mari et aux hommes, Mathilde gardera quand même un sens européen de liberté tout en s’adaptant. Aïcha, sa fille, élève brillante, éduquée par des religieuses catholiques, est une enfant très pieuse, mais elle doit garder sa ferveur secrète dans ce pays musulman. Amine, le mari, est déchiré entre son goût pour la liberté européenne et les traditions de son pays. Slimani décrit bien la vie difficile de cette famille aux relations tourmentées et aux conflits personnels intérieurs. Ses descriptions de l’atmosphère et des divers milieux : médina, quartier européen, campagne, sont imagées et nous font bien sentir l’ambiance qui y règne.
Un livre intéressant, qui se lit bien, mais comme le disait Collard dans son article de La Presse « on n’a pas été touchée par le destin de Mathilde et d’Amine. »

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Le Pays des autres de Leïla Slimani - Gallimard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !