Mots-clés :

Voilà un jubilatoire qui m’a conquis. Je ne connaissais pas l’auteure mais je suis tombé sous le charme de sa plume incisive qui fait mouche. L’histoire n’est pas banale, un homme dit à une femme dans un cinéma qu’il a envie de se suicider et lui demande ce qu’elle pourrait faire pour l’en dissuader. Marionnettiste célèbre, Lucie Paugham a déjà entendu cette phrase prononcée par son père trente ans plus tôt alors qu’adolescente elle regardait un film avec sa sœur. Pensant qu’il s’agissait d’une plaisanterie, elles n’avaient pas réagi et le père s’était pendu dans son garage ! Est-ce un hasard si elle est devenue marionnettiste ? Toujours est-il que pour éviter que la malédiction se poursuive une deuxième fois, elle va tendre la main à cet inconnu qui s’appelle Antoine en lui proposant de devenir la voix de son prochain spectacle. Evidemment, rien ne va se passer comme prévu… J’ai apprécié ce parce qu’il parle de secrets de famille, de l'enfance, de culpabilité, du deuil mais aussi de désir de vengeance. On s’attache à Lucie, cette « anti-héroïne » dont la vie personnelle est tout sauf simple. Sophie Bassignac nous fait découvrir avec délectation une profession dont on ne sait rien qui repose sur l'illusion, la magie et la manipulation... Théodora, la marionnette qui dort dans une boite lorsqu’elle n’est pas sous les projecteurs crée le trouble. Par son aspect ni tout à fait humain, ni tout à fait objet ses apparitions sont envoutantes. Voilà un original, captivant, très bien ficelé et malin que j'ai pris énormément de plaisir à lire.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Le plus fou des deux de Sophie BassignacJC Lattès. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !