Mots-clés :

Ce que j'ai aimé dans ce c'est le personnage de Leah, cynique et fragile à la fois. Mais comparé à "Love Simon" ("Moi Simon, 16 ans, homo sapiens") cette histoire parait un peu fade et plus artificielle. Je n'ai cependant pas boudé mon plaisir car retrouver Simon était une petite douceur bien appréciable. Et surtout j'ai trouvé les questionnements, les doutes, les espoirs de Leah bien décrits, justes et libérateurs.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Leah à contretemps - Becky Albertalli - Hachette
Le réserver ?

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !