Mots-clés :

Ils sont une dizaine d’enfants à vivre et grandir dans l’un des quartiers les plus pauvres de Casablanca, Sidi Moumen. Ce quartier n’est pas connu pour sa décharge à ciel ouvert mais plutôt pour être le quartier d’origine de ces enfants devenus jeunes hommes qui commirent l’attentat du 16 mai 2003 dans un hôtel de Casablanca. Dans le , ils s’appellent Yachine, Hamid, Nabil ou encore Fouad. Ils sont les étoiles de Sidi Moumen lorsqu’ils jouent au foot ou tout simplement lorsqu’ils vivent leur vie d’enfants, symbole d’espoir, d’avenir. Malgré la pauvreté, la violence de leur quotidien, ils s’entraident et forment une famille. Aussi, lorsqu’à l’adolescence, un recruteur pour le djihad « déguisé » en sauveur d’étoiles, Abou Zoubeïr arrive à Sidi Moumen, c’est tous ensemble qu’ils décident de le suivre. L’auteur raconte une histoire ô combien d’ qui conduisit des adolescents à la mort au nom d’un dieu.
Les Sidi Moumen sont aujourd’hui de partout tout comme les Abou Zoubeïr. Et si la littérature pouvait enfin quelque chose !

- Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Les étoiles de Sidi Moumen de Mahi Binebine - Flammarion. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !