Mots-clés :

«De 1936 à 1939, eut lieu en Espagne ce que certains historiens, versés en littérature, ont appelé La dernière guerre romantique. Pour ceux qui l’ont vécue, ce fut simplement la guerre».

Franco mène un putsch pour renverser la république et la guerre civile éclate en 1936. Le pays est alors divisé en deux et se déchire, entre Fascistes et Rouges (républicains). C’est à travers une famille d’ouvriers que Giménez, raconte le quotidien des Madrilènes pendant la guerre civile d’Espagne. La faim, les douleurs, la haine et le système D, les bombes, les exécutions, épidémies, la mort, la peur…Mais aussi la solidarité entre certains habitants. c’est ce que vivront pendant trois ans les Madrilènes dans le Madrid assiégée. 

Quand j’ai ouvert cette BD, le dessin m’a un peu rebuté mais je me suis dit, c’est la guerre d’Espagne, un sujet qui t’intéresses, alors…Cette BD, raconte la guerre d’Espagne loin de tout romantisme. Et je trouve que le noir et blanc du dessin donne toute sa puissance à ce récit en mettant en scène le quotidien de Marcelino, sa famille et des civils madrilènes. Un récit sombre éclairé de touches d’humour. A lire sans réserve, vous ne serez pas déçu.

- bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Les temps mauvais (Madrid 1936-1939) de Carlos Giménez - Fluide Glacial.
Le réserver ?
A lire aussi : La guerre d'Espagne de Pierre Vilar. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

12 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !