Mots-clés :

Nadine Montfils écrit des polars belges. Celui-ci n'est pas vraiment un policier. Personne ne découvre de meurtre et ne cherche à savoir qui les a commis... Nous suivons, sur un rythme rapide, les tribulations de la famille Destrooper, en villégiature sur les plages de la mer du Nord... Humour noir, caricatures à outrance, passages très grivois. Une famille de beaufs complètement déjantée, mais ça devient vite lourdingue. Quelques passages font rire, mais au final trop c'est trop ... Politiquement incorrect, à prendre au second, troisième, voire quatrième degré, ce inclassable souffre d’accumulations de scènes improbables. Trop, c'est trop. Personnellement, je n'ai pas aimé du tout cette grosse farce qui m'a plus d'une fois fait frôler l'indigestion. Mais je l’ai quand même lu jusqu’au bout, je dirai même avec jouissance, rien que pour me conforter dans mon opinion. Il faudra sûrement que je le relise. Au quatrième degré !



Jacqueline
, participant au Troc lecture organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H.

Découvrir le site de l'auteur

Lire d'autres critiques de romans de Nadine Monfils

Références :
Les vacances d'un serial killer de Nadine Montfils - Belfond
Vous trouverez ce dans les Médiathèques du Pays de Romans. Le réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !