Mots-clés :

Jess et Lucas ont perdu tous les deux leurs frères respectifs lors d'une fusillade faisant 18 victimes. Un an plus tard, ils tentent de continuer à vivre, tant bien que mal. Jess se sent bien seule avec un père parti vivre à l'autre bout du pays et une mère qui a du mal à se remettre et de la séparation avec son mari et de la mort de son fils. Dépressive, elle a quitté son travail et les factures s'accumulent. Jess fait son possible pour soutenir sa mère. Du côté de Lucas les choses sont différentes. Sa mère surprotège son fils rescapé, son père tente tant bien que mal de faire le tampon entre la mère et le fils. Quant à Lucas, il est rongé par un sentiment de culpabilité le faisant se questionner sur les raisons qui ont poussé son frère à le protéger lors de la fusillade mais aussi il veut savoir pourquoi il a survécu et ce qu'il doit faire pour mériter d'être toujours en vie. La rencontre de ces deux âmes en peine va bouleverser leur quotidien.

J'ai beaucoup aimé la plume d'Amy Giles. Le thème abordé est vraiment bien abordé avec deux exemples de réactions suite à un tel drame. Amy Giles le traite de façon simple et l'on ressent de l'empathie pour les personnages. Que ce soit les principaux mais aussi les secondaires comme les parents, la voisine, Leo... Amis, famille, voisinage... tant de gens peuvent être impactés par la perte de quelqu'un. Se pose la question de comment continuer à vivre, assumer d'être un survivant... comment pallier à l'absence, à la colère, au chagrin.... Avec beaucoup de maturité, l'auteur donne des pistes. 
La résilience, l'amour et l'amitié sont des pouvoirs extraordinaires qui vont permettre à nos héros de voir le bout du tunnel.
Un fort et touchant.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Nos cicatrices invisibles
d'Amy Giles - Nathan. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !