Mots-clés :

Dernier jour de cours avant les vacances d’hiver à Marseille, les élèves qui franchissent le portail du collège Rosa Parks ne savent pas encore que cette journée se passera sous le signe de l’horreur. Un garçon a des boutons qui le démangent au niveau du poignet, une jeune fille qui découvre une mèche de ses cheveux tombée sur son cahier : tels sont les signes précurseurs du fléau qui va s’abattre sur cet établissement en frappant aveuglément adolescents et adultes et les faire tomber comme des mouches. Il y a tellement de victimes qu’il va bientôt être plus commode de compter les personnes encore en vie… En vie, mais pour combien de temps encore ? Guillaume Guéraud signe avec Plus de morts que de vivants un pour adolescents très noir qui ne laisse aucune place à la légèreté et à l’humour. Ici, il est question de la mort, la vraie. Ames sensibles, tenez-vous éloignées de ce livre car les descriptions des (nombreux !) décès sont pleines de détails macabres et sanguinolents. En revanche si vous êtes en quête de frissons, sachez que le gore, l’horreur, le suspense et l’émotion sont au rendez-vous.

Abdel-Krim - bibliothécaire à la Médiathèque publique et universitaire

Plus de morts que de vivants de Guillaume Guéraud - Rouergue. Le Réserver ?*
Lire aussi la critique de ici.

D'autres conseils de lectures sur notre portail

9 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !