Mots-clés :

Je suis partagée. Beaucoup de réflexions intéressantes sur le fait d'abandonner son enfant à la  naissance. Côté positif aussi, pas de jugement de valeur envers ces femmes ou jeunes filles. Mais, le passage de la mort provoquée m'a gênée moi aussi.
Et puis, je tablais sur un récit un peu plus intimiste et
ce n'est pas ce que j'ai ressenti en le lisant.
Je le termine avec un sentiment de manque.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Soixante-douze heures de Marie-Sophie Vermot - Thierry Magnier. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

5 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !