Mots-clés :

"L'union fait la force"

C'est l'histoire d'un huis clos entre un fils et son père. Le père s'est écroulé sur le sol lorsque le fils a commencé à dire "j'arrête tout". Assis auprès de son père, il se met à lui parler. Dire enfin tout ce qu'il a sur le coeur, les années de peur, à subir les coups, les humiliations, l'éternelle insatisfaction du père pour qui une moyenne générale de 16 n'est pas suffisante, le manque d'amour... pendant 50 minutes, il vide son coeur et sa rancoeur. Il dit qu'il a trouvé l'amour avec Camille et qu'il reprend goût et espoir en la vie.

J'ai eu envie de prendre plus d'une fois le fils dans mes bras, pour le réconforter. Cette histoire m'a beaucoup touché car sans pathos, l'auteur donne la parole à son jeune héros et lui permet d'exprimer enfin ses sentiments.Il y a des parents qui, consciemment ou non, détruisent psychologiquement leur enfant avec des mots tout simples, qui font cependant des ravages considérables. Le fait que tout au long du récit, le père ne puisse lui répondre est pour moi l'illustration que le fils se libère, tourne la page et décide de vivre sa vie comme il l'entend dorénavant. Lorsque l'amour nous porte, lorsqu'on a confiance en soi, on agit sans se poser de question et on peut faire face à la pire des situations, et les autres perdent leur emprise sur nous.

- Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Découvrez le blog de Cathy Ytak

Références:
50 minutes avec toi de Cathy Ytak - éditions Acte sud junior
Vous  trouverez ce dans les Médiathèques du Pays de Romans à la cote R YTA

Extrait "Ce jour-là, j'ai cru que t'allais me tuer. T'as frappé très fort, et sans ajouter un mot. Ce jour-là, j'aurais préféré que t'accompagnes tes coups avec des insultes, j'aurais aimé entendre ta voix, que tu hurles encore, peut-être pour me persuader que celui qui me frappais sans mesure était un autre humain, comme moi, qui pouvait parler, comme moi." (p.48 - 50 minutes avec toi de Cathy Ytak)

20 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !