Mots-clés :

Auréolée par le Grand Prix d'Angoulème la BD "Bella ciao" de Baru raconte sous forme de chapitre l'immigration italienne.
Cela commence par un massacre en 1893 de ces travailleurs italiens venus "manger le pain des français". Autant dire que dès le départ le est plongé dans une réalité assez terrible. Car, si à présent on peut dire que la communauté italienne est parfaitement intégrée il est bon de se souvenir que cela n'a pas toujours était le cas et qu'on recommence les mêmes erreurs, qu'on fait les mêmes reproches aux nouvelles communautés d'immigrants.
Sans être complètement autobiographique, ce récit intègre quelques détails personnels, notamment la demande de naturalisation de Terzilio Barulea, le père de l'auteur. Émouvant et énervant à la fois quand on lit certains commentaires apportés par l'inspecteur chargé d'enquêter sur monsieur Barulea.
Sans oublier aussi la mise au point sur la célèbre chanson "Bella Ciao"... que je vous invite à découvrir en lisant cette magnifique BD.

  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Bella ciao, uno de Baru  - Futuropolis. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail
 


2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez ce billet !