Mots-clés :

Daniel Melingo a une voix qui, au premier abord, nous rappelle celle de Paolo Conte, éraillée, grave. Il nous livre ici des tangos « maudits » à la limite du parlé, écrits par des poètes argentins ou des paroliers de tangos. Pas besoin de comprendre l’espagnol, pour être forcément touché par la beauté de ces morceaux. Un disque qui mérite le détour autant pour sa que pour sa pochette.

  - discothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Des extraits sur sa page MySpace
 

Références :
Vous trouverez ce CD à l’espace de la Médiathèque Simone de Beauvoir à la cote 042.2 MEL

13 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !