Mots-clés :

Dès les premières lignes, j'ai été dans l'ambiance du et je me suis vite retrouvée à tourner les pages sans pouvoir m'arrêter. La fuite en avant des héros se fait dans l'urgence, la peur étant omniprésente car les adultes sont presque tous des tueurs, des lâches ou des psychopathes. J’aurais aimé une fin moins « happy ending », offrant au des pistes de réflexion.

Lire un extrait


  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir


Encore faut-il rester vivants d'Anne Ferrier - Magnard. Le Réserver ?*

D'autres conseils de lectures sur notre portail

5 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !