Mots-clés :

Parallèlement à la guerre en Irak, l'auteure s’intéresse aux relations entre la guerre et les femmes. C’est comme cela que débute son travail sur les femmes de réconfort. Suite aux massacres et aux viols perpétrés à Nankin en 1937 par l’armée japonaise et les critiques occidentales qui suivirent, le Japon décide de mettre à la disposition de ses soldats des femmes de réconfort. Ces femmes n’étaient absolument pas consentantes, mais dans l’idée des Japonais, il ne s’agissait pas de viols. Les femmes japonaises ne pouvaient être réquisitionnées, de nombreuses jeunes filles habitant les territoires occupés par l’armée japonaise, furent enlevées et contraintes à se prostituer. Tout était très réglementé, et organisé. Port du préservatif, très peu de temps avec chaque femme (les femmes pouvaient avoir des relations avec 25 voire 29 hommes par jour !!!).
Récit atroce de ce que les femmes ont subi et subissent à nouveau à chaque conflit.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Femmes de réconfort
deKyung-a Jung - Six Pieds sous Terre. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

8 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !