Mots-clés :

A 50 ans, Charles Bukowski est un auteur comblé. Reconnu pour son talent littéraire autant que pour ses frasques, c'est un homme complexe, rebelle et complètement imprévisible. Flavio Montelli dresse le portrait d'un homme revenu de tout sauf de l'écriture.

Le jour où j'ai découvert, en fouillant dans les rayonnages de la médiathèque,  cet auteur, j'ai rencontré un auteur éblouissant, atypique, vrai et ses écrits m'ont beaucoup plus. Pourquoi, comment certains auteurs arrivent à toucher votre âme ? Cela reste un mystère pour moi. Alors que je sais que C. Bukowski n'a pas toujours eu bonne presse, ses excès en tous genres ont fait de lui un homme à la fois populaire et détesté. Mais, pour ma part, j'ai senti la fêlure derrière tout cela et c'est pour cela que j'ai acheté et lu ce portrait fait par un jeune auteur italien. Dans ce récit, on le retrouve à la fin de son existence. Une existence où l'alcool et les abus ont laissé des traces... des regrets ? Peut-être mais peut-être pas. Il a sa vie assez égoïstement sans doute, tout en restant fidèle à ce qu'il croyait. Flavio Montelli met beaucoup de tendresse dans son histoire et humanise cet auteur talentueux, adoré, détesté mais qu'on ne peut ignoré, car il est un des grands auteurs américains du 20ème siècle. Un très bel hommage.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Goodbye Bukowski - Flavio Montelli - Casterman. Le Réserver ?

Lire la critique d', . Ici

D'autres conseils de lectures sur notre portail 

8 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !