Mots-clés :

L’artiste nous livre un nouvel où ses rêveries folk se teintent de nombreuses couleurs… Son rêve : plusieurs cultures vivent ensemble sur une île imaginaire. Et c’est de la Sicile du XII ème siècle que Piers Faccini s’inspire : à cette époque cohabitaient monde occidental, byzantin et arabe. La se pare de mélodies orientales et andalouses, les chants sont en plusieurs langues (« The many were more ») et des instruments anciens se joignent à la guitare électrique (guitare baroque, théorbe, viole d’amour …). Les morceaux sont magnifiques (« Anima ») et porteurs de sens comme « Drone » qui parle des ravages des armes ou encore « Bring down the wall » (« Faire tomber le mur »). Le voyage sur l’île imaginaire de Piers Faccini se passe à merveille. L’

est d’une douceur et d’une richesse rare…

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir     

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?*

3 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !