Mots-clés :

L’écrivain Jean Vautrin, lauréat du prix Goncourt en 1989 pour "Un Grand pas vers le bon Dieu", est mort mardi 16 juin à son domicile à Gradignan (Gironde). Écrivain populaire engagé à gauche, il était notamment connu pour sa saga sur la Commune de Paris, Le Cri du peuple, adaptée en bande dessinée par Tardi.
C'est d'abord par le cinéma qu'il avait commencé sa carrière. Herman, de son vrai nom, avait été l'assistant de réalisateurs aussi célèbres que Roberto Rossellini, Jacques Rivette ou encore Vincente Minnelli. A son tour, il était passé derrière la caméra pour une dizaine de films, dont deux avec Alain Delon.
il s'était lancé dans la littérature au début des années 70 avec ce nom de plume : acVautrin, emprunté à Balzac.Mais c'est en 1989 que le romancier avait connu la consécration avec le prix Goncourt pour son livre intitulé Un grand pas vers le Bon Dieu. Un récit épique ancré en Louisiane qui raconte les aventures tumultueuses de trois générations sur le continent nord-américain. Porté par un grand souffle,
ce réunissait tout ce qu'aimait Vautrin : le tourbillon des événements historiques, des personnages de caractère, une langue très travaillée, et surtout le rire pour oublier le tragique.

Lire Vautrin ici

16 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !