Mots-clés :

Léonard, jeune homme âgé de 17 ans s’ennuie dans la chaleur de l’été. Il est au camping dans les Landes avec ses parents, son frère et sa sœur. Introverti, mal dans sa peau, étranger au monde qui l’entoure, il n’arrive pas à s’amuser et encore moins à aborder les filles. Pourtant Luce lui plait mais il ne peut pas lutter contre Oscar, le beau gosse qui l’a embrassée. Aussi, lorsqu’il aperçoit Oscar ivre mort en train de s’étrangler avec les cordes d’une balançoire, il assiste à cette scène sans lui porter secours. Pire, il va même déplacer le corps et l’enterrer sur la plage ! En 17 ans, Léonard n’a pas fait de grosse bêtise, là il rattrape le temps perdu ! La culpabilité va-t-elle le conduire à se dénoncer ? La force de ce court premier réside d’abord dans l’écriture qui est fluide et percutante. Le rythme soutenu nous pousse à ne pas lâcher le livre, à savoir comment il va finir.
Victor Jestin restitue à la perfection la psychologie de son personnage et la charnière dans la vie que constitue l’adolescence. Cette alternance entre légèreté et gravité rythmée par les pulsions sexuelles est très bien rendue. L’atmosphère artificielle de fête qui règne dans le camping complète à la perfection ce tableau mélo dramatique.
A noter que Victor Jestin comme Josselin Guillois font partis de la liste des dix nominés pour le prix Stanislas 2019 qui récompense les primo-romanciers.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

La chaleur de Victor JestinFlammarion. Le Réserver

D'autres conseils de lectures sur notre portail

1 notes :

  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !