Mots-clés :

Prisonnier d’une société qu’il méprise, un homme dont on ne connaîtra jamais le nom, décide de tout quitter et de se retirer loin des hommes et de la civilisation. Il s’installe dans une vieille bergerie où il va vivre de chasse, de cueillette avec pour seule compagnie un chien qu’il a trouvé, Leone. Peu à peu, le narrateur va se détacher de toute notion de réalité ; La folie le gagne peu à peu.
Le style est très beau, concis et précis, un style qui n’est pas sans rappeler celui de -Hélène Lafon quand elle parle de son Cantal natal. L’histoire, quant à elle, est étrange, très étrange.

- Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

La fuite de Paul Bernard Moracchini - Buchet Chastel. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !