Mots-clés :

«En fin de compte, je me demande si à propos de l'Afrique, je ne pourrais pas reprendre à mon compte presque sans les modifier les paroles du héros de Marcel Proust dans "Un amour de Swann":
"Dire que j'ai gâché des années de ma vie, que j'ai voulu mourir, que j'ai eu mon plus grand amour pour une femme qui ne me plaît pas, qui n'était pas mon genre."»
Maryse Condé est une provocatrice née même si elle s'en défend mais quelle femme ! et surtout quelle écrivain! Ces parents guadeloupéens s'enorgueillissaient d'être de "grands nègres" car bourgeois et cultivés ils se plaçaient au dessus de la masse noire. Mais lors de son arrivée à Paris, Maryse découvre le racisme puis la négritude. Elle n'aura de cesse dés lors de chercher son accomplissement en Afrique. De la Côte d'ivoire au Ghana en passant par la Guinée et le Sénégal, on suit cette femme et cette mère partie à la rencontre de l'Afrique qui rencontre désillusions sur désillusions mais se relève toujours. Un regard sans concession sur le continent noir et un vrai plaisir de lecture. A lire absolument!

Adja - bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir et participante au 
Troc lecture
 organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis
du mois à 16H.
Une suggestion de lecture proposée au club des Irresistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.  La vie sans fards de Maryse Condé - JC Lattès. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

11 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Médiathèque Monnaie :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !