Mots-clés :

Margaret Atwood a écrit ce pour répondre aux lecteurs qui voulaient savoir ce qui s’est passé après la dernière page de La Servante écarlate (1985, 1987) qui préfigurait la fin de Galaad et de la dictature religieuse. Les Testaments se situe quinze ans plus tard. Nous y retrouvons des jeunes femmes, servantes et reproductrices qui ne savent ni lire ni écrire. Seules les Tantes ont accès à la connaissance. Parmi elles, trois femmes, deux jeunes nouvellement entrées et une plus âgée qui a accès aux archives et aux secrets de Galaad… et qui s’en servira. Ça se lit d’une traite, c’est angoissant, décourageant souvent, car il y a des rapprochements à faire avec ce qui se passe aujourd’hui : droit à l’avortement, crise climatique, pouvoir de certains chefs d’État, mais c’est une histoire qui nous habite et qui nous fait réfléchir.
P. S. : vous verrez peut-être le mot Gilead utilisé à la place de Galaad, mot biblique, c’est une erreur selon la traductrice.

Une suggestion de lecture proposée par un  de Montréal membre du club des Irrésistibles du Réseau des Bibliothèques Publiques Montréal partenaire des Médiathèques de ValenceRomansAgglo.

Les Testaments de Margaret Atwood - Laffont. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

6 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !