Mots-clés :

La précédente enquête a laissé la policière stagiaire Macha dans une détresse profonde. Persuadé qu’une nouvelle enquête la sortirait de sa dépression, son supérieur, Andreï lui propose de l’aider à trouver un assassin particulièrement pervers. En effet, des jeunes filles précédemment déclarées disparues sont retrouvées mortes chez elles. Entièrement nues, l’assassin, après les avoir étranglées avec un lacet de soie, les installe dans des positions très étranges. Cette position aurait-elle un lien avec le dessin d’Ingres qu’il dépose entre les mains des victimes ?
L’enquête s’avère complexe et plonge les policiers dans le monde hermétique de l’art et de la contrefaçon.
Même si j’ai aimé l’intrigue et au final apprécié le , il m’a manqué un « je ne sais quoi » russe. Vous savez un mélange de rudesse, de fatalisme et d’amour inconditionnel à son pays car au final, il serait facile de déplacer toute l’histoire dans un autre pays en changeant simplement les noms et les lieux. Mais il n’empêche que vous passerez un agréable moment en lisant ce livre.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Les disparues du tableau de Daria Desombre – Ed. du Masque. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

12 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !