Mots-clés :

Roz et Lil sont amies depuis l'enfance. Elles mèneront toute leur vie une existence quasi gémellaire qui trouvera son apogée dans la relation amoureuse et sexuelle que chacune entretiendra avec le fils de l'autre. Comment ne pas penser au mythe œdipien face à ce quatuor amoureux où les amours filiaux , maternels et fraternels sont totalement subvertis?
Le propos est intéressant mais le ton sentimental employé par l'auteur m'a gêné à moins que ce ne soit l'ironie mordante de Doris Lessing...

Adja - bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

Les Grands-mères de Doris Lessing - Flammarion. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

9 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !