Mots-clés :

Il s’agit du deuxième volume d’une trilogie sur les sentiments intimes qu’a entrepris l’auteure. Après avoir abordé la question des « loyautés », ces promesses silencieuses que nous abritons parfois sans en avoir conscience, Delphine de Vigan se penche sur les « gratitudes », cette reconnaissance que l’on éprouve vis-à-vis des personnes qui nous ont vraiment aidés à vivre au prix parfois de sacrifices. Michka est une attachante vieille dame qui ne peut plus rester chez elle. Elle est contrainte de rentrer en maison de retraite. Elle a heureusement auprès d’elle qui tente d’apaiser sa peine face à sa perte d’autonomie. Elle s’attache également à Jérôme, l’orthophoniste qui l’aide à retenir les mots qui ont tendance à « s’enfuite », ou à se transformer au gré de l’avancée de son aphasie. Le récit est construit à deux voies par alternance. A travers le regard de et de Jérôme nous assistons avec émotion à la fin de vie de Michka, à son combat pour garder sa dignité. L’auteure aborde à nouveau un sujet lourd et délicat avec des mots sincères et parfois cruels comme l'existence. Son écriture est sans artifices mais elle parvient à nous toucher au plus profond de nous. Malgré la tristesse qui nous envahit, elle traite la question de la dépendance avec subtilité agrémenté d’un zeste d’humour. Il est aussi beaucoup question de l’accompagnement, de cette présence indispensable pour rendre les derniers moments de la vie moins douloureux. J’ai lu les derniers chapitres avec la larme à l’œil et j’ai refermé le livre avec un sentiment de paix.

bibliothécaire médiathèque Simone de Beauvoir

Les gratitudes de Delphine de Vigan - J.C Lattès. Le Réserver ?
Les loyautés. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez ce billet !