Mots-clés :

P. Besson retrace la dernière année de vie d’Arthur Rimbaud à travers le journal intime de sa sœur . C’est un lent, redoutable, convulsif cheminement vers la mort. Le baroudeur, le frondeur, le fugueur débarque un jour à Marseille, venant d’Afrique parce qu’une plaie à la jambe doit être soignée d’urgence. Depuis son départ de France, il traficotait, mais n’écrivait plus. Les chirurgiens de l’hôpital de la Conception à Marseille, face à la gangrène, l’amputent. Convalescent, il revient à La Roche, dans les Ardennes, à la ferme familiale. La mère est sèche, dédaigneuse, laborieuse, intransigeante, fermée. Arthur souffre, accepte mal de ne plus pouvoir sillonner les routes et chemins du monde et de la liberté. Il est dur avec sa mère, et aussi parfois avec sa sœur, pourtant seule à lui donner un peu de tendresse, seule à l’écouter. Mais il ne se raconte guère. Pourtant, il lui confie ses épreuves : son viol par des Communards, sa rupture avec Verlaine. Arthur veut repartir en Afrique. l’accompagne à Marseille. Ils ratent le premier bateau. Elle l’oblige à rejoindre l’hôpital de la Conception car il souffre terriblement. Là, il va s’éteindre. L’écriture magnifique de P. Besson, ce brodeur de mots, est toute en finesse, en nuance pour rendre un univers dur, cruel et dénué de poésie.

Bernard, des Lectures Irrésistibles. Organisé à la Médiathèque Simone de Beauvoir tous les premiers jeudis du mois à 16H. Une suggestion de lecture proposée au club des Irrésistibles du Réseau des Bilbiothèques Publiques de Montréal partenaire des Médiathèques du Pays de Romans.

Les jours fragiles de Philippe Besson - Julliard. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

11 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !