Mots-clés :

                                                                  Les oubliés de l’histoire

René Tardi était soldat pendant la seconde guerre mondiale, capturé par l’armée allemande il est envoyé dans un Stalag IIB de Poméranie où il a passé près de cinq ans de sa vie. Tardi s’est servi des carnets de récits de son père pour raconter dans ce premier tome l’histoire de ses années d'emprisonnement. Il décrit le quotidien, la violence, la faim, la misère, l’ennui… mais aussi la résistance, les tentatives d’évasions…
C’est un témoignage sur ces oubliés de l’Histoire. Ces soldats qui sont rentrés brisés par des années de souffrance, mais également honteux d’avoir perdu la guerre, d’avoir été fait prisonniers dès le début de la guerre. Ces hommes ont gardé le silence, ils ont gardés pour eux leurs humiliations. Quand on parle de cette guerre, on parle de l’occupation, du marché noir, de la résistance, des combats, du débarquement…mais rarement ou jamais de ces soldats/prisonniers.

Et je trouve que Tardi a bien fait de le faire au travers de l’histoire de son père. Stalag IIB est un livre magnifique, parfaitement réussi. A lire

  - bibliothécaire à la Médiathèque de la Monnaie

Moi René Tardi prisonnier de guerre au Stalag IIB
de Tardi - Casterman.
Le Réserver ?



D'autres conseils de lectures sur notre portail

6 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !