Mots-clés :

Voilà une bd qui est d'une force et d'une noirceur difficilement supportable. A la base, on a un dessin plutôt naif, avec de petits personnages aux grands yeux comme dans les mangas. Pas de texte, juste des bulles avec des images exprimant soit les pensées soit les mots des personnages. Nous sommes dans une sorte de no man's land, j'aurai misé sur un coin d'Amérique du sud mais en fait, c'est une histoire universelle sur l'humanité. Mais une humanité dans ce qu'elle a de plus abject : corruption, violences en tout genre, cupidité etc.  Le monde décrit par Yvan Brun, ne fait pas dans la demie mesure. Il pose tout à plat sur sa planche, et le lecteur doit faire avec, en prendre plein les yeux et l'âme.
Est-il utile d'ajouter que j'ai eu un gros choc en lisant certaines scènes, car bien que ce soit des scènes de fiction, je sais quelque part au fond de moi que nous sommes capables des pires exactions. Il suffit d'ouvrir un journal pour en être persuadé... malheureusement.
J'avoue que cette bd me pose un cas de conscience... faut-il ou pas la mettre en prêt direct ? Je n'ai pas envie qu'elle tombe sous des yeux trop jeunes, il y a déjà suffisamment d'horreurs au quotidien. Mais, je n'ai pas envie de faire de la censure... même si  je n'envisage pas de la retirer du prêt, seulement de la mettre en accès indirecte pour que seuls des adultes l'empruntent; je ne m'en sens pas le droit. Alors que faire ?



Des planches à visionner ici

- Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Références :
No comment de Yvan Brun -  Éditions Drugstore
Vous trouverez cette BD dans les Médiathèques du Pays de Romans 

10 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !