Mots-clés :

No land’s song c’est l’histoire d’une jeune compositrice Sara Najafi qui décide de défier les autorités iraniennes en élaborant un projet de chorale féminine avec des chanteuses iraniennes, françaises et tunisiennes. Depuis la révolution de 1979, en Iran, les femmes ne peuvent pas chanter seules en public, un homme doit obligatoirement chanter en même temps qu’elles. Avec ce projet la compositrice souhaite informer les autres peuples sur cette interdiction et établir un pont culturel entre la France et l’Iran. Elle va se heurter durant deux ans à des obstacles juridico-religieux. Il y a des moments forts dans ce notamment les rencontres de la jeune compositrice avec un érudit religieux ainsi que les présentations successives de son projet au ministère de la Culture et de la guidance islamique. Ce très beau met en valeur le courage, la grande détermination de cette jeune femme qui s’est rendue au Ministère une fois par semaine d’avril 2011 à septembre 2013 pour défendre son projet. Malgré les revirements, les découragements successifs, elle a gardé l’espoir. Et c’est avec une grande émotion que nous assistons au concert final, remarquable symbole de la puissance de la capable d’établir un pont entre les trois cultures (Iran, France et Tunisie) malgré les interdits. A la fin du film on prend conscience de la chance de pouvoir chanter et écouter toutes sortes de musiques en toute liberté !

- Discothécaire à la médiathèque Simone-de-Beauvoir

No Land’s song de Ayat Najafi. Le réserver ?

D'autres conseils de sur notre portail       

3 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !