Mots-clés :

Lorsque Darren a eu 16 ans, son corps a commencé à se muscler, à grandir. Il est devenu beau et ses résultats de nageur lui ont permis d'intégrer l'équipe de natation de son lycée. Darren est un gentil garçon, qui est un peu dépassé par l'engouement qu'il suscite. Il sait que son apparence fait que les autres le trouvent sexy et que même certains profs le notent plus largement grâce à ça. C'est le cas de Mr Tracy, son prof d'Anglais, adoré de la plupart des élèves et au franc parler dévastateur. Mais, lorsque celui-ci raccompagnera Darren chez lui, un après-midi neigeux, un malaise va s'installer entre les deux personnes. Après cet incident,  sa confiance dans les autres réduite à néant, Darren va changer...

Dans ce dresse le portait psychologique de Darren avec brio. J'ai bien aimé sa façon de dépeindre cet ado complètement perdu, dont les valeurs, les certitudes s'effondrent suite à "La chose" qui s'est produite avec son professeur.
A 16 ans, on se construit grâce aux personnes qui nous entoure, on aspire à devenir un adulte responsable mais quand les exemples autour de nous ne sont pas de confiance comment faire ?
J'ai aimé aussi la partie dramatique de l'histoire où un professeur respecté se retrouve mis au ban de la société sur de simples rumeurs, lâchement lancées par des élèves voulant se venger de leur prof.
Joyce Carol Oate gère cela d'une main de maître. Sans porter de jugement, elle expose les faits et laisse au lecteur le soin de se faire sa propre idée. Darren  et Mr Tracy sont-ils coupables ou innocents ? Pour moi ce n'est pas forcément le plus important. Ce qui l'est c'est le côté sociologique du problème. Comme dans "Nulle et Grande Gueule", notre héros doit faire face à la rumeur. Là il n'en est pas l'objet mais en est un élément clé.
Un initiatique donc, où notre héros se débat entre sa conscience, ses peurs et son envie d'être quelqu'un de bien. Mais à 16 ans, ce n'est pas facile d'avoir la maturité suffisante pour faire la part des choses.
Lorsque JCO écrit pour les ados ses histoires, un petit poil moins noires, sont toujours aussi captivantes et c'est donc un réel bonheur de les lire.

 - Médiathèque Simone de Beauvoir

Sexy de Joyce de  Carol Oates - Gallimard jeunesse. Le Réserver ?


5 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !