Mots-clés :

« Soft Machines » affiche clairement les intentions du groupe : ne ressembler à rien de ce qui s’est fait. Certes on peut aller chercher leurs influences du coté de Hot Chip, voire même des vétérans de Manchester New Order. Mais la force de Rocky réside dans le fait de ne vouloir appartenir à aucune chapelle et d’aller là où on ne les attend pas. Comme sur « Edzinefa Nawo » avec sa rythmique à la fois martial et hypnotique. Ou encore avec « This Love » cousin éloigné d’Inner City. On retrouve également quelques pépites comme « Big South » qui rappelle Electronic, duo éphémère créé par Barney Sumner de New Order et Jonnhy Marr des Smiths . Avec de telles inspirations, Rocky devrait poursuivre sur la voie du succès.

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir

Vous trouverez ce
CD à l'espace musique des
Médiathèques de Valence Romans.
Le Réserver ?

1 notes :

  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !