Mots-clés :

Grande rival de la Motown, Stax est un label qui a changé le cours de la mais aussi le visage de l’Amérique. Une maison de disque basée à Memphis dans le Tennessee qui va populariser le rythm & blues, lancer la soul music dans les années 60 et devenir l'un des- fers de - lance du militantisme afro-américain.
Un label qui donne naissance dans les années 1960 à d’immenses artistes comme Otis Redding, Isaac Hayes, Carla Thomas, The Staple Singers, Rufus Thomas pour ne citer qu’eux. Vous ne connaissez pas forcément leurs noms, pourtant chacun de leurs morceaux est un tube qui vous a déjà fait danser...Nous a fait danser !
Nous sommes en 1957. Un frère et sa sœur rêvent d’avoir leur propre maison de disques. Jim Stewart, banquier le jour et violoniste la nuit et sa sœur Estelle Axton réunissent leurs économies pour louer un vieux cinéma dans le quartier noir de Memphis. Jim et la Stax feront beaucoup pour l’intégration raciale dans le sud des États-Unis où la ségrégation dominait. Ils produiront notamment un groupe mixte composé de musiciens noirs et blancs : Booker T & the MG’s.
Comme le résume Al Bell, figure emblématique du label : « La de Stax était une sorte de remède qui venait soigner les douleurs causées aux noirs par la société. Stax s’inscrivait dans la continuité des droits civiques à l’antipode de notre concurrent, la Motown, qui faisait une plus édulcorée, une sorte de pop blanche chantée par des noirs, histoire de plaire aux blancs de la classe moyenne et ainsi passer sur les radios blanches. La de Stax, c’était tout le contraire, c’était une brute qui sortait des tripes de nos églises au fin fond du Mississippi. »

- bibliothécaire à la Médiathèque  Monnaie

Pour découvrir ou redécouvrir les productions Stax, une sélection ici
Je vous recommande chaudement des Podcast sur France Culture.
Changement de ton : Stax Records ici
Eloge des disques Stax , berceau de la Soul ici

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !