Mots-clés :

En 1865, Brahms livre avec ce trio une formation peu habituelle : cor, violon et piano. Cette pièce de chambre en quatre mouvements est destinée au cor naturel (le compositeur n’appréciait guère le cor à piston). Le cor naturel ayant selon lui une tonalité plus harmonieuse. Au cœur de cette œuvre se trouve le magnifique troisième mouvement « Adagio mesto » (« triste »), avec le registre grave du piano, suivi par le cor et le violon, qui instaure une atmosphère profondément mélancolique… Johannes Brahms a composé une œuvre délicate, où le cor naturel dévoile tout son timbre.

- discothécaire à la médiathèque Simone de Beauvoir 

Vous trouverez ce CD à l'espace musique dans les Médiathèques ValenceRomans.
Le Réserver ?

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !