Mots-clés :

Le 24 juillet 1987, Jeanne Bigorel, 23 ans disparaît d’Arcourt sans laisser aucun indice derrière elle. Le même jour, Mathilde Sénéchal alors âgée de 9 ans est retrouvée pédalant sur son vélo en direction de Dieppe. Elle ne se souvient plus de ce qui l’a fait fuir son village d’Arcourt. L’amnésie partielle de Mathilde a-t-elle un lien avec la disparition ? Mathilde devenue adulte est désormais capitaine dans la police à Lille. Capitaine appréciée au sein de l’équipe, elle est aussi un élément qui marche sur le fil du rasoir. Parfois inatteignable, froide, elle a essayé de se construire plus ou moins bien avec cette absence de souvenirs. Mais il est temps pour elle de comprendre ce qui s’est passé ce 24 juillet. Elle profite de quelques jours de congés pour retourner sur les terres d’enfance. Le problème est que tout le monde n’est pas ravi de son retour, surtout si elle vient pour déterrer des secrets enfouis depuis plusieurs années. Pour son dernier , l’auteure vous embarque dans cette enquête avec un talent incroyable.
Elena Piacentini aborde avec cette histoire les secrets de famille tus depuis des années mais qui pour les générations suivantes sont des freins à l’épanouissement. Et lorsque ces secrets concernent une communauté, cela devient bien plus compliqué à défaire les fils pour reconstruire l’histoire et avancer.
J’avais été déçue par son Art brut ! Mais avec ce nouveau , tout est pardonné. A découvrir absolument.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Vaste comme la nuit d'Elena Piacentini - Fleuve Noir. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

2 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !