Mots-clés :

Le mercredi 4 au soir a eu lieu une conférence-débat à la Médiathèque Simone de Beauvoir. Elle n'a pas réuni foule mais a été bigrement instructive.

J'ai appris en vrac :
Essentiel : La moelle osseuse n'est pas la moelle épinière (bien sur), du coup j'ai compris que l'on ne risquait pas sa vie en donnant. Quand on prélève, c'est dans l'os du bassin et dans 70 % des cas, il n'y a pas besoin
d'anesthésie car c'est prélevé comme un don du sang (de 3h quand même).
L'Allemagne a des millions de donneurs de moelle potentiels alors qu'en France le fichier de donneurs est d'un peu plus d'une centaine de mille. Si chaque donneur de sang actuel donnait 2 fois dans l'année, on n'aurait
plus de fin de mois difficile (épuisement des ressources qui a failli se
produire au mois de déc 2008).
Les habitants de la région Rhône-Alpes et la Drôme sont proportionnellement plus généreux que bien d'autres régions...

Au final, je retiens une phrase sympa (dite au moment où était évoqué un cas de grave hémorragie qui a presque consommé une collecte entière de sang) : "La vie a un coût mais elle n'a pas de prix".

Donner son sang, sa moelle osseuse est un geste ordinaire, presque banal, qui pourtant sauve des vies.

Jérémy - bibliothècaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir.

11 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Partagez ce billet !