Mots-clés :

Prix du meilleur noir suédois ! Voilà qui donne envie de lire "Bonne nuit, mon amour". D'un côté, une femme qui a toujours été le souffre douleur de ses camarades et de sa belle mère. De l'autre côté, une autre femme qui a fait souffrir cette dernière et souhaite réparer le passé. Beaucoup de flash-backs pour que l'on comprenne l'histoire, les remords des uns, les pensées des autres...  à la page 300, je me suis levée d'un bond en me disant : "Mais en quoi est-ce un ?". L'écriture est agréable et l'histoire se lit sans problème donc, j'ai continué... D'un coup, c'est le feu d'artifice !!! 317, c'est le numéro de la page, là d'un coup les cadavres arrivent de tous les côtés, il y en a dans tous les placards... une explosion de crimes ! Cela m'a laissée perplexe, à vrai dire je ne sais pas trop quoi en penser... mi-figue, mi-raisin, mais pour moi, ce n'est pas le meilleur noir suédois !

[ajouter] - bibliothècaire à la Médiathèque de la Monnaie

Référence :
Bonne nuit, mon amour de
Inger Frimansson-Ed. First
Vous trouverez ce dans les Médiathèques du Pays de Romans à la cote R FRI P

23 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !