Mots-clés :

A vrai dire je ne sais plus comment ce est arrivé entre mes mains. Je suppose que le résumé m'a attirée : l'histoire d'une petite fille, détective en herbe qui disparaît sans laisser de traces... seulement quelle déception que ce qui a pourtant été couronné par "le prix Costa du premier , importante distinction britannique"!
Au début, on fait connaissance avec cette petite fille, Kate, et ça dure pendant 100 pages. Quasiment pas d'action, puisqu'on nous fait que le compte rendu de ses journées, on nous raconte un peu son parcours... Ensuite, on se retrouve 9 ans plus tard, et c'est à partir de ce moment que j'ai commencé à décrocher. On fait alors la connaissance de 2 adultes, Kurt et Lisa. Ils détestent leur travail et vont par un concours de circonstance s'allier pour enquêter sur la disparition de Kate. C'est d'un ennui sans nom ! Attention, il est bien évident que je parle pour moi. J'attendais autre chose de ce (qui pour moi n'en est pas un), sans doute parce que je suis plus habitué à des auteurs comme Franck Thiliiez, James Patterson ou Sandra Scoppettone.

En tous les cas, ce n'est pas un que je conseillerai... malheureusement.


  - Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Références :
Ce qui était perdu de Yvan Brun -  Éditions Jacqueline Chambon
Vous trouverez ce dans les Médiathèques du Pays de Romans  à la cote R OFL P

11 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !