Mots-clés :

Lorsque le cadavre d’un homme attaché aux câbles du pont de Brooklyn avec sur le torse le mot appât gravé, et que son assassin est retrouvé quelques mètres plus bas avec gravé sur le torse le mot marionnette c’est vers Londres que le FBI se tourne. Cette sinistre affaire ressemble étrangement à l’affaire Ragdoll et c’est tout naturellement que le FBI demande conseil à celle qui a permis l’arrestation du tueur, Emily Baxter. S’agit-il d’un copy-cat ? Certainement car le tueur de Ragdoll croupit derrière les barreaux, plus pour longtemps d’ailleurs car il va être assassiné et son assassin sera retrouvé également mort. Les mêmes mots gravés sur les torses. C’est le début d’une enquête qui va faire des allers-retours entre les 2 continents. Celui qui tire les ficelles s’amuse à tuer des deux côtés de l’Atlantique. L’affaire est complexe et le FBI a souvent intérêt à ce qu’une simple policière anglaise ne résolve pas l’enquête avant eux. Les crimes sont de plus en plus sanglants et Emily Baxter va devoir faire preuve de sang-froid et lutter contre ses démons pour comprendre qui tire les ficelles. Je découvre cet auteur et j’aurais dû commencer par Ragdoll au regard du nombre de rappels qui est fait dans l’Appât. Il me reste quelques zones d’ombres pour comprendre toutes les subtilités de ce . Pour les amateurs, il y a du sang, beaucoup de sang. L’enquête est bien menée mais l’intrigue ne m’a pas du tout convaincue, surtout à partir du moment où l’image d’attaque de zombies s’est superposée à une scène. En bref, ce type de policier n’est pas pour moi je pense mais je suis certaine que pour les amateurs de thriller, ce plaira.

- bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

L’appât de Daniel Cole - Robert Laffont. Le Réserver ?

D'autres conseils de lectures sur notre portail

4 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !