Mots-clés :

"Le poids des mots"

Louis a huit ans. Il vit avec sa mère, Laurence, dans une morne banlieue normande, au début des années quatre-vingt. C'est un enfant solitaire et contemplatif. Il n'aime pas parler, il « préfère être seul, en groupe, il se sent stupide », il est le premier de sa classe, mais il ne sait s'il aime l'école ou pas, il s'ennuie... Seul Eurasien de son quartier, il est en but au racisme ordinaire des enfants, des adultes aussi... Sa mère, française, est infirmière dans un hôpital et travaille beaucoup. Elle pleure souvent aussi et Louis ne sait pas pourquoi. Il ne sait pas non plus qui est son père, où il est, ce qu'il fait ou a fait... Louis traîne sa différence comme un étrange fardeau. Laurence, visiblement tourmentée par la séparation d'avec le père de Louis, élude toute conversation à ce sujet. Pour tromper la solitude de son fils, elle lui offre un canari. Peu à peu, un lien intime et secret se tisse entre l'enfant et l'oiseau. Louis est persuadé que l'oiseau connaît tous les secrets de sa famille, et il pense qu'il essaye de lui expliquer, de l'aider à trouver la vérité...
 
C'est un récit à la fois magnifique et dérangeant sur l'absence du père, mais aussi sur  le secret de famille
et le mal qu'un non dit peut faire. La relation de Louis avec son oiseau et elle aussi perturbante que touchante.
J'ai beaucoup aimé le dessin tout en nuances de noir et gris... Le scénario est  en partie inspiré par la vie de Loo Hui Phang qui a appris il y a seulement quelques années en arrière que des personnes de sa famille avaient  été assassinées par les Khmers Rouge. 

Tout dans cette bd est fait pour que l'histoire de ce petit garçon et de sa famille nous touche. Une belle découverte.
 
Extrait : "Cette révélation a donné un visage à mes cauchemars. Il est des événements familiaux qui se muent en secrets, retenus sous un voile de pudeur. Enterrés sous des années de silence, ils continuent de hanter les vivants, d'opérer dans l'ombre leur travail de destruction". Loo Hui Phang

Le blog de Michaël Sterckeman

- Bibliothécaire à la Médiathèque Simone de Beauvoir

Références:
Cent mille journées de prières de Michaël Sterckeman & Loo Hui Phang- Futoropolis éditions
Vous trouverez cette  dans les Médiathèques du Pays de Romans à la cote BD CEN 1

D'autres conseils de lectures sur notre portail

6 notes :

  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  
  • Anonyme :  

Articles portant sur des thèmes similaires :

Les personnes qui aiment cet article aiment aussi :

Partagez ce billet !